Affaire conclue - "Bien lourd ce vendeur !", "Il me fatigue lui !" : Stéphane insiste pour vendre son projecteur et exaspère les internautes

Dans
Dans "Affaire conclue", Stéphane s'est montré particulièrement insistant auprès des acheteurs, pour espérer vendre son projecteur. (Capture d'écran France 2)

Ce mardi 20 septembre, les téléspectateurs de France 2 ont assisté à de nouvelles ventes à l'occasion de la diffusion d'"Affaire conclue", présenté par Sophie Davant. Si certains objets ont été remarqués pour leur raffinement, comme une bonbonnière de 1893 originaire de la cristallerie Daum, d'autres ont suscité un engouement pour leur histoire, à l'image d'un projecteur à signaux de morse apporté par Stéphane. Si ce vendeur, passionné par la mer, a réussi une belle affaire conclue, son attitude particulièrement insistante en salle des ventes a décontenancé les internautes.

C'est sous une météo capricieuse que Charlotte, première vendeuse à se présenter à l'émission, arrive sur le plateau d'"Affaire conclue", à l'occasion d'un nouveau numéro diffusé ce mardi après-midi, sur France 2. La jeune femme, friande de course à pied, n'a donc pas hésité à braver la pluie pour apporter son élégante bonbonnière dans les mains des experts du programme. Cette trentenaire originaire de Thiais est venue pour faire plaisir à son frère Arthur, fan de l'émission qui, trop timide, a préféré ne pas venir rencontrer Sophie Davant et se présenter devant Arnaud Cabri, Marie Du Sordet, Bernard Dumeige, Damien Tison et Anne-Catherine Verwaerde, les acheteurs du jour. Charlotte a bien fait de faire le déplacement puisque son objet, qui appartenait à ses grands-parents, a très vite charmé Elsa Joly-Malhomme, la commissaire-priseur en charge de l'expertise : "Ce qui est joli c'est qu'on voit qu'il y a encore des traces de dorures. On voit que le couvercle est en argent mais est doré, c'est ce qu'on appelle du vermeil. C'est vraiment un objet raffiné" explique-t-elle. La bonbonnière, signée Daum (une cristallerie nancéenne fondée en 1878) et datée de 1893 a été estimée à 300 euros par l'experte. Un montant largement dépassé en salle des ventes puisque cet objet a finalement été vendu pour la coquette somme de 1100 euros ! En fin d'émission, un autre objet, plus insolite, a suscité un engouement particulier en salle des ventes.

VIDEO - Découvrez la Minute de Sophie Davant

"Il ne passe pas la porte avec son melon !"

Stéphane, dernier vendeur à se présenter cet après-midi, est l'heureux propriétaire d'un projecteur. En accord avec sa passion pour la mer, ce quinquagénaire originaire de Palavas-les-Flots souhaite se séparer de ce magnifique objet qui a une histoire très particulière. Lors de son arrivée en salle d'expertise, interrogé par Sophie Davant, le vendeur a confié sa passion pour le voyage : "J'ai fait 25 ans d'Asie dans les achats d'habillement et là j'arrête tout, je vends la maison, j'achète un catamaran et je pars aux Antilles". "Quelle chance, génial !" lui répond Sophie Davant, tout sourire. Stéphane est donc venu avec un projecteur à signaux de morse, daté de 1981, installé sur des navires commerciaux. C'est un objet qu'il a acheté au Bangladesh, alors qu'il visitait un chantier de déconstruction de bateaux. Le projecteur a été estimé à 700 euros par Yves Cosquéric, en charge de l'expertise. Une estimation qui n'a pas ravi le vendeur. En salle des ventes, tout au long de la séquence, Stéphane s'est montré assez insistant auprès des acheteurs (notamment auprès d'Arnaud Cabri !), espérant ainsi faire grimper les enchères : "Il faut monter là !", "C'est un objet qui plaît !", "Il faut monter encore là !" a-t-il ainsi lancé aux acheteurs. Si son sens commercial a payé (son projecteur a été acheté 1000 euros), son attitude, elle, a exaspéré les twittos.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.