Ces aliments qui boostent l'immunité

Julie Touron
·2 min de lecture

En plus d'une bonne hygiène de vie, la capacité de résistance aux agents infectieux d'origine virale ou bactérienne dépend d'un régime sain toute l'année, rappelle la nutritionniste Véronique Liesse dans son livre « L'Alimentation “spéciale immunité” ». Elle invite à miser sur des aliments aux vertus « anti-inflammatoires, antioxydantes, anti-hyperglycémiantes, antidysbioses [protectrice du microbiote] et antitoxiques ». Ceux listés ci-dessous s'inspirent librement de ce « quinté gagnant ».

L'ail

Cette « herbe aux mille vertus » regorge de minéraux (manganèse, phosphore, sélénium), de vitamine C et d'antioxydants. Plusieurs études ont démontré des effets protecteurs sur le système digestif, accompagnés d'une action antibactérienne.

Autres bénéfices. Il aurait également un rôle anti-cancer et protégerait le système cardiovasculaire, notamment en agissant sur l'hypertension.

La bonne dose. Une gousse par jour.

L'astuce. Retirez son germe pour une meilleure digestion.                                        

Le curcuma

Vendu frais ou en poudre, le « safran des Indes », fortement antioxydant, est l'un des anti-inflammatoires naturels les plus puissants.

Autres bénéfices. En bonus, une action antistress !

La bonne dose. 1/2 cuillère à café (en poudre) ou 1/2 centimètre (frais) par jour. Attention, il est déconseillé en cas de calculs biliaires et en association avec certains médicaments, et à limiter chez les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que chez les enfants.

L'astuce. Pour qu'il soit efficace, associez-le à du poivre ou à une huile (olive, coco).                        

Les baies et fruits rouges

Cassis, fraises, framboises, groseilles ou mûres comptent parmi les meilleurs pourvoyeurs de vitamine C, tonifiante, antivirale, antioxydante et anti-inflammatoire. Leurs doses élevées d'anthocyanes (flavonoïdes à l'origine de leur belle couleur) et d'acide ellagique (un poly-phénol) renforcent ces actions.

Autres bénéfices. Ils...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi