Publicité

Camille Lellouche, ancienne alcoolique : "C'est comme ça que je me suis abîmée"

Ce samedi 10 février 2024, "The Voice" fait son grand retour sur le petit écran. Pour l'occasion, Mika reprend du service aux côtés de Bigflo & Oli, Vianney et Zazie. Mais en coulisses, Camille Lellouche aura aussi un rôle à tenir. Un nouveau projet pour la chanteuse, qui n'a jamais hésité à se confier sur les périodes difficiles de sa vie.

TOPSHOT - French actress and singer Camille Lellouche poses during a photo session on November 30, 2021 in Paris. (Photo by Martin BUREAU / AFP) (Photo by MARTIN BUREAU/AFP via Getty Images)
Camille Lellouche, ancienne alcoolique : "C'est comme ça que je me suis abîmée." (Photo by Martin BUREAU / AFP) (Photo by MARTIN BUREAU/AFP via Getty Images)

Depuis qu'elle s'est fait connaître en participant à l'émission "The Voice", en 2015, Camille Lellouche a réussi à se faire une place parmi les artistes francophones les plus appréciés du grand public. Mais elle a également été saluée à plusieurs reprises pour ses prises de paroles essentielles, notamment sur les violences conjugales dont elle a été victime.

Devenue maman en 2023, Camille Lellouche a dû se battre contre de nombreux démons qui ont impacté sa santé mentale. Et l'alcoolisme en fait partie.

Vidéo. Camille Lellouche sur sa grossesse : "J'avais peur qu'on me vole le plus beau moment de ma vie"

L'importance d'être honnête avec son public

C'est lors de son passage sur le plateau du "Journal inattendu" de RTL, le 2 décembre 2023, que Camille Lellouche a révélé ses problèmes avec l'alcool, sous l'impulsion de la journaliste Nathalie Renoux. "À un moment donné dans votre vie, c'était difficile. Vous étiez un peu abîmée, vous sortiez, vous buviez aussi", l'interroge la présentatrice.

Ce à quoi la chanteuse a répondu, sans faire de faux-semblant : "C'est comme ça que je me suis abîmée, parce que bon, se coucher tard, ça te fatigue, ça te fait des cernes, mais ce n'est pas ça qui t'abîme." La jeune femme n'hésite pas à mettre des mots clairs sur ce qu'elle a vécu : "Bah oui, ça s'appelle de l'alcoolisme. Quand tu bois tout le temps, il faut juste l'admettre quoi." Pour elle, cette admission est la seule façon de pouvoir aller de l'avant, et de pouvoir guérir, surtout.

L'alcool, un sujet tabou en France

D'après les données du Baromètre de Santé publique France, en 2020, 23,7% de la population âgée de 18 à 75 ans dépassait les repères de consommation d'alcool. Ces consommations à risque étaient davantage le fait des hommes (33,5% d'entre eux) que des femmes (14,9%). Pourtant, en France, l'alcool est tellement imprégné dans la culture populaire qu'il est difficile de s'en départir.

"En France, on a du mal à parler de ce genre de choses, mais à partir du moment où tu travailles, tu sors, tu bois et tu fais ça 7 jours sur 7, t'es alcoolique", assène Camille Lellouche. "Il ne faut pas être dans le déni à ce moment-là. Du coup, tu souffres, parce que forcément tu ne peux plus te coucher sans avoir bu un verre."

Dans l'émission "Un dimanche à la campagne", la chanteuse l'affirmait haut et fort : "Je buvais beaucoup trop parce que j'étais malheureuse. Je le dis très clairement, je n'ai aucun problème avec ça."

Elle a été sauvée par sa mère

Cette époque, aujourd'hui révolue, date de la période où la star était encore inconnue du grand public. "Je n'étais pas reconnue en tant qu'artiste. J'ai fait presque dix ans de restauration. Je travaillais beaucoup, beaucoup, beaucoup. Alors, c'est un très beau métier. C'est l'école de la vie. Ça m'a appris énormément de choses, mais je ne faisais pas ce que j'aimais profondément, donc c'est dur. Dur de servir des gens que tu admires profondément avec qui tu as envie d'être assis, de parler avec eux, de dire : 'Ok, j'ai envie de faire un film avec toi, ou de chanter avec toi'", confiait-elle sur RTL avec émotion.

Face aux caméras de France Télévisions, Camille Lellouche expliquait qu'elle devait son salut à sa maman, en racontant cette époque : "Je n'arrive plus à aller travailler, donc je ne peux plus payer mon loyer, je m'endette... Ma mère l'a senti. Un jour, elle a sonné à 6h du matin. Elle a vu l'appartement, et m'a dit : 'Tu vas rendre l'appart, et tu vas revenir à la maison.' (...) C'est l'amour de ma famille qui m'a aidée à m'en sortir." "Quand t'es mal... J'ai vu tous les gens qui m'ont laissée, et ceux qui étaient là, c'était ma mère et mon frère." Deux personnes essentielles à sa guérison.

Vidéo. Camille Lellouche évoque sans langue de bois son alcoolisme et le “mal être” qui l’a provoqué

À lire aussi :

>> TABOU - Alcoolisme au travail : "Je mélangeais de la vodka à mon café le matin. Personne ne remarquait rien"

>> Billy Crawford s'est battu contre l'alcoolisme : "Je prenais un shot de whisky au réveil"

>> Anne Hathaway a arrêté l'alcool : "Mon problème, c'est que j'aimais beaucoup trop boire"