Publicité

Cancer de Kate Middleton : le titre de princesse de Galles est-il un titre maudit ?

La Grande-Bretagne est toujours sous le choc. Ce vendredi 22 mars 2024, Kate Middleton a annoncé souffrir d'un cancer, à l'âge de 42 ans. De quoi relancer les rumeurs selon lesquelles le titre de princesse de Galles serait maudit, tant celles qui l'ont porté par le passé ont eu une vie difficile.

Cancer de Kate Middleton : le titre de princesse de Galles est-il un titre maudit ? (Photo by BBC Studios/Kensington Palace via Getty Images)
Cancer de Kate Middleton : le titre de princesse de Galles est-il un titre maudit ? (Photo by BBC Studios/Kensington Palace via Getty Images)

C'est un titre qui se transmet de génération en génération. Les fils aîné des rois et reines du Royaume-Uni portent le titre de prince de Galles, et leur épouse, celui de princesse de Galles. Et ce, jusqu'au décès du monarque qui les précède, et leur ascension sur le trône. Au fil des siècles, dans l'histoire britannique, plusieurs femmes ont ainsi porté le titre de princesse de Galles. Un titre qui a gagné, au fil des années, une sombre réputation. En effet, celles qui l'ont porté sont nombreuses à avoir souffert. Kate Middleton n'étant que la dernière d'une très longue série.

Vidéo. "Si le cancer de Kate ne recule pas, William se sentira très seul"

Kate Middleton souffre d'un cancer

L'absence de Kate Middleton a enfin une explication, nettement plus tragique que tout ce que le grand public s'était amusé à imaginer. À 42 ans, la princesse de Galles a révélé souffrir d'un cancer, diagnostiqué à la suite de son opération de l'abdomen en janvier dernier. Un choc pour la famille royale britannique, mais aussi pour le public, tant l'épouse du prince William est appréciée.

Avant cette triste annonce, de nombreuses rumeurs couraient au sujet de celle que l'on surnomme "la princesse des enfants". Au sujet de sa santé, certes, mais aussi autour des infidélités présumées de son époux, qui remontent à 2019. Rose Hanbury, qui était soupçonnée d'être la maîtresse du prince de Galles, a même été contrainte de démentir ces rumeurs, à force d'être prise à partie par les tabloïds comme par les internautes.

Depuis le début de sa convalescence, au mois de janvier 2024, Kate Middleton a été traquée par les paparazzi, la moindre de ses apparitions disséquée. Une situation d'autant plus difficile pour le prince William, qui a revécu ce qu'avait déjà subi sa mère, à l'époque où elle était elle-même princesse de Galles, avant son décès.

Camilla Parker Bowles n'a jamais porté le titre de princesse de Galles

Aujourd'hui reine consort du roi Charles III, Camilla Parker Bowles aurait pu prétendre au titre de princesse de Galles, lorsqu'elle a épousé celui qui a longtemps été son amant. Toutefois, la principale intéressée a préféré ne jamais porter ce titre, tant il était associé à la défunte Lady Diana. Camilla a en effet longtemps subi l'opprobre du peuple britannique, pour avoir été la maitresse du prince Charles. Elle a longtemps été considérée comme la cause de la rupture entre Charles et Diana, et même été pointée du doigt comme telle par Lady Di en personne.

Sans doute consciente que le peuple britannique – de même que les princes William et Harry – n'accepteraient pas qu'elle "s'approprie" le titre porté par son ancienne rivale, elle a préféré adopter le titre de Duchesse de Cornouailles, l'un des autres titres de son époux.

Aussi, depuis la mort de Lady Diana à celle de la reine Elizabeth II, il n'y a pas eu de princesse de Galles officielle au Royaume-Uni.

Vidéo. "Kate savait tout ça, voulait tout ça. Elle a tout fait pour !"

Lady Diana Spencer, la princesse de Galles bafouée

Le mariage arrangé de Diana Spencer au jeune prince Charles lui aura valu beaucoup de souffrance. Dès le début de leur union, les infidélités de son époux ont fait couler beaucoup d'encre, et Diana l'a affirmé elle-même : "Nous étions trois dans ce mariage." Après la naissance de ses deux fils, et des années à se battre pour gagner les faveurs de son époux, le couple s'est finalement séparé.

Toutefois, compte tenu de l'affection du peuple britannique envers Lady Di, cette dernière a obtenu le droit de garder le titre honorifique de princesse de Galles. Après un divorce qui a fait les choux gras de la presse internationale, Diana Spencer devient l'une des cibles privilégiées des paparazzi, qui n'hésitent pas à la harceler, à la suivre, à espionner le moindre de ses faits et gestes. Lors d'une course-poursuite avec des photographes, le 31 août 1997, elle sera victime d'un terrible accident de voiture en France, qui lui coûtera la vie.

WINDSOR, ENGLAND - JULY 26: Lady Diana Spencer, wearing a pink patterned dress, two watches and a gold bracelet which were birthday presents from Prince Charles, attends the Cartier International polo match at Guards Polo Club, three days before her wedding to Prince Charles, Prince of Wales on July 26, 1981 in Windsor, United Kingdom. (Photo by Anwar Hussein/Getty Images)
Diana Spencer est devenue princesse de Galles en épousant le prince Charles. En dépit de leur divorce, et compte tenu de sa popularité, elle a obtenu le droit de conserver ce titre honorifique, jusqu'à sa mort en 1997. (Photo by Anwar Hussein/Getty Images)

Mary de Teck, victime d'une nourrice maltraitante

Avant que Lady Diana ne devienne princesse de Galles en 1961, le Royaume-Uni n'avait eu personne à ce titre depuis 51 ans. Sa prédécesseure, Mary de Teck, a porté ce titre de 1901 à 1910, avant que son époux, le roi George V du Royaume-Uni, ne monte sur le trône. Cette dernière a donné naissance à six enfants élevés par une nourrice, selon l'usage des familles de la classe supérieure de l'époque. Seulement voilà, la première femme engagée par la famille a été renvoyée pour insolence, et la seconde pour maltraitance. Bien décidée à tout faire pour prouver que les enfants de Mary de Teck préféraient leur nounou à leur mère, elle n'hésitait pas à les blesser lorsqu'ils étaient sur le point d'être présentés à leurs parents, pour qu'ils se mettent à pleurer.

Son fils le plus jeune, le prince John, a longtemps été confiné dans la propriété de Sandringham, pour que le public n'apprenne pas sa pathologie. L'adolescent meurt à l'âge de 13 ans, deux mois après la fin de la Première Guerre mondiale, alors que Mary était devenue reine consort. "Notre pauvre petit Johnnie chéri est mort subitement […] La première rupture du cercle familial est dure à supporter, mais les gens sont si gentils et sympathiques que cela nous aide beaucoup, le roi et moi", écrivait-elle dans son journal.

Mary de Teck fait partie des reines douairières, qui ont survécu à leur époux. Devenue reine mère, elle a d'abord vu son fils aîné, Edouard, monter sur le trône à la suite de son père. Mais ce dernier y a renoncé quelques mois plus tard pour épouser l'Américaine Wallis Simpson. Choquée par son attitude, elle a refusé de rencontrer cette dernière, en public comme en privé. Elle sera l'un des principaux soutiens de son deuxième fils, le prince Albert devenu roi George VI.

Caroline de Brunswick, une princesse empoisonnée ?

Caroline De Brunswick est devenue princesse de Galles en 1795, lorsqu'elle a épousé son cousin, Georges-Frédéric Auguste de Hanovre, et futur roi Georges IV. Un an après cette union, elle donne naissance à une fille, la princesse Charlotte de Galles. Toutefois, peu après, le couple se sépare, et Caroline est immédiatement soupçonnée d'avoir été infidèle.

Afin de pouvoir rompre son mariage, son époux la traine devant le tribunal à deux reprises, et lui intente une accusation publique d'adultère, d'abord en 1806, puis en 1820, l'année où il monte sur le trône. Caroline décède peu après, et certaines rumeurs affirment qu'elle aurait été empoisonnée, ce qui n'a toutefois jamais été démontré. Sa fille Charlotte, promise au trône d'Angleterre, est quant à elle décédée en 1817, à l'âge de 21 ans, en donnant naissance à un fils mort-né.

Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg, la princesse de Galles qui n'a jamais été reine

La princesse Augusta de Saxe-Gotha-Altenbourg a épousé le prince de Galles Frédéric, fils aîné du roi George II et de la reine Caroline, alors qu'elle n'avait que 16 ans, soit 12 ans de moins que son époux. Pire : elle ne parlait pas un mot d'anglais. Son mariage avec son époux sera toutefois heureux, et elle donnera naissance à neuf enfants. Toutefois, son époux mourra le 21 mars 1751, avant la naissance de son dernier héritier. Puisqu'il n'est jamais monté sur le trône, Augusta fait partie des rares princesses de Galles à ne jamais avoir été reine consort. Après la mort de son mari, elle se rapprochera de John Stuart, comte de Bute et tuteur de son fils, et les mauvaises langues leur prêteront une liaison qui va détruire son image.

Elle décède d'un cancer de la gorge à l'âge de 52 ans, alors qu'elle souffre de l'hostilité du peuple britannique. Ses funérailles seront troublées par de multiples incidents et le cortège funéraire accompagné des insultes de la foule.

Caroline d'Ansbach, la princesse bannie

En 1714, Caroline d'Ansbach est la première princesse de Galles à recevoir le titre en même temps que son mari George-Auguste, et la première princesse de Galles tout court depuis plus de deux cents ans, la dernière à avoir porté ce titre étant Catherine d'Aragon. Mais sa proximité et celle de son mari avec les adversaires politiques de la cour entraînent un conflit avec le roi Georges 1er. Résultat, le couple sera banni de la cour en 1717, avant que le roi ne se réconcilie avec son héritier, trois ans plus tard.

A lire aussi

>> Avec l'absence de Kate Middleton, les rumeurs d'infidélité du prince William refont surface

>> Opération de Kate Middleton : pourquoi son absence inquiète-t-elle autant ?

>> Cancer de Charles III : que se passera-t-il si le roi meurt ?