Publicité

Carla Bruni : "Il y a quatre ans, j'ai été diagnostiquée d'un cancer du sein"

Ex première dame, mannequin et actrice, Carla Bruni a décidé, ce mercredi 4 octobre 2023 sur Instagram, de sortir du silence après quatre longues années. Elle a révélée avoir été diagnostiquée d'un cancer du sein, détecté à un stade précoce grâce à une mammographie. À travers son témoignage, elle souhaite faire passer un message de prévention à toutes les femmes.

PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 26: (EDITORIAL USE ONLY - For Non-Editorial use please seek approval from Fashion House) Carla Bruni Sarkozy attends the Saint Laurent Womenswear Spring/Summer 2024 show as part of Paris Fashion Week  on September 26, 2023 in Paris, France. (Photo by Marc Piasecki/WireImage)
Carla Bruni fait une déclaration choc pendant Octobre Rose : "Il y a quatre ans, j'ai été diagnostiquée d'un cancer du sein". (Photo by Marc Piasecki/WireImage)

En ce mois d'Octobre Rose, dédié à la prévention contre le cancer du sein, l'ex-première dame, mannequin et chanteuse Carla Bruni, 55 ans, a décidé de sortir du silence pour partager sa propre expérience. Ce mercredi 4 octobre, elle s'est livrée sur son compte Instagram, révélant qu'elle a été elle-même diagnostiquée d'un cancer du sein, il y a plusieurs années.

Vidéo. La minute de Carla-Bruni Sarkozy

"Si je n'avais pas fait ça chaque année, je n'aurais plus de sein gauche aujourd'hui"

"Il y a quatre ans j'ai été diagnostiquée d'un cancer du sein", explique-t-elle en vidéo. Sur plusieurs pancartes qu'elle laisse tomber les unes après les autres, elle raconte son histoire. "Chirurgie, radiothérapie, hormonothérapie, je parcours le chemin habituel pour traiter ce genre de cancer. Mais j'ai eu de la chance : mon cancer n'était pas encore agressif. Pourquoi ce cancer n'était-il pas agressif ? C'est parce qu'il n'a pas eu le temps de le devenir. Car chaque année, à la même date, je fais une mammographie. Si je n'avais pas fait ça chaque année, je n'aurais plus de sein gauche aujourd'hui. Si je fais ce post ce n'est pas pour vous livrer des détails sur ma santé. Cela me répugne et j'ai longtemps hésité à en parler. Non, si je fais ce post aujourd'hui, c'est pour vous livrer un seul message. Mais un message fondamental pour toutes les femmes qui me liront : faites vos mammographies chaque année." À cette vidéo, elle ajoute en légende "Faites vos mammographies. Il en va de vos vies. #octobrerose".

"12 100 décès estimés chaque année"

Octobre Rose est une campagne annuelle de communication qui vise effectivement à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Ce dépistage se fait par le biais de mammograhies régulières, c'est à dire une radiographie des seins qui utilise des rayons X à faible dose, à effectuer à partir de 50 ans chez une femme sans facteur de risque particulier. Aussi, une fois par an à partir de 25 ans, une observation et une palpation des seins réalisées par votre gynécologue ou votre sage-femme sont conseillées.

"Un cancer du sein est à la fois le cancer le plus fréquent et le plus mortel chez la femme, devant ceux du côlon-rectum et du poumon, avec 61 214 nouveaux cas diagnostiqués en 2023 et 12 100 décès estimés chaque année", estime l'Institut national du cancer. Avec 33 % des cancers féminins, le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes. Dépisté tôt, il peut être tout à fait guéri : "Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années", indique l'Institut. D'où l'importance de la prévention, d'initiatives comme Octobre Rose, ou encore de prises de parole de personnalités publiques, comme Brigitte Bardot, Angelina Jolie, Kylie Minogue, Jane Fonda, Claudia Tagbo ou encore Shannen Doherty, et maintenant Carla Bruni.

À lire aussi :

>> "Je n'y arrive plus" : Caroline Receveur révèle avoir été diagnostiquée d'un cancer du sein "agressif"

>> Julie Pietri annonce être atteinte d'un cancer : "J'irai au bout de mon combat"

>> 1 femme sur 8 souffrira d’un cancer du sein. Pourquoi les femmes n’en savent-elles pas davantage sur cette maladie ?