Publicité

Caroline Vigneaux, violée par le meilleur ami de son ex : "On m'a reproché de ne pas être allée à l'enterrement de mon violeur"

Avocate devenue humoriste, Caroline Vigneaux remonte sur scène avec son nouveau spectacle, "In Vigneaux Veritas". Dans une interview accordée au magazine Paris Match, elle révèle le viol dont elle a été victime... Et le terrible traitement de la part de son entourage.

Caroline Vigneaux, violée par le meilleur ami de son ex :
Caroline Vigneaux, violée par le meilleur ami de son ex : "On m'a reproché de ne pas être allée à l'enterrement de mon violeur" (Photo by Marc Piasecki/Getty Images)

Depuis quelques années, Caroline Vigneaux s'est fait une place de choix sur la scène de l'humour, que ce soit au cinéma, à la radio avec ses chroniques, ou grâce à ses seule-en-scène. Cette ancienne avocate, qui a quitté le barreau en 2008, est actuellement à l'affiche de "In Vigneaux Veritas", son nouveau spectacle, qui se joue au Théâtre Edouard VII (Paris 9e) jusqu'au 30 mars 2024.

Interrogée par le magazine Paris Match, en kiosque ce jeudi 25 janvier 2024, celle qui n'a jamais hésité à évoquer son féminisme revient sur un enchaînement d'événements qui a profondément marqué sa vie, au tout début de sa carrière d'avocate.

Vidéo. Émue, Caroline Vigneaux se confie sur la perte d'un être cher sur France 2

Une séparation brutale et un viol

Dans le portrait consacré à l'humoriste, le magazine raconte les débuts de Caroline Vigneaux : "Elle se lance dans le droit et gagne le concours d'éloquence. Une semaine après avoir prêté serment au barreau de Paris et deux mois avant son mariage, son amoureux la quitte le matin de son anniversaire pour en épouser une autre."

Une histoire tragique qui ne s'arrête pas là : "Elle pleure toutes les larmes de son corps sur l'épaule du meilleur ami du goujat... qui la viole (...) Elle pourrait porter plainte, mais n'en a pas la force", précise le magazine. Son violeur meurt peu après, dans un accident de voiture. "Comme je n'ai parlé à personne de ce qu'il m'avait fait, on m'a reproché de ne pas être allée à son enterrement."

Dans son nouveau spectacle, Caroline Vigneaux évoque son statut de survivante d'un viol, et l'affirme : "J'aimerais laisser un message à toutes les survivantes et à tous les survivants : (...) Je suis la preuve vivante qu'on peut faire d'un cauchemar une force, un engagement, un combat."

Féministe depuis l'enfance

Si Caroline Vigneaux n'avait jusqu'à présent jamais évoqué ce drame vécu dans sa jeunesse, l'humoriste a toujours revendiqué son féminisme. Dans une interview accordée à Télé-Loisirs en septembre 2022, elle se souvenait de son enfance : "Ma conscience féministe s'est éveillée dès l'enfance, chez mes grands-parents quand je vois que je n'ai pas le même traitement que mes cousins. Les garçons, on les poussait à grimper aux arbres et à sauter dans le vide, en leur disant s'ils avaient peur 'Vas-y, tu n'es pas une femmelette, t'es pas une fille !.' Et moi qui voulais faire comme eux, c'était 'Pas question, tu vas abimer ta robe, reste assise et prends des crayons.' Je ne trouve pas ça juste, je n'ai pas choisi d'être une fille. En plus, comme on n'a pas appris aux filles à affronter leurs peurs, cela continue : les femmes n'osent pas aller demander une augmentation...", regrettait-elle.

La comédienne avait également évoqué avec colère l'éducation qui a trop longtemps été donnée aux femmes, dénonçant notamment les livres d'éducation imposés à sa grand-mère dans sa propre jeunesse : "J'y découvre des choses très violentes. On dit aux filles qu'elles ne doivent pas parler trop fort, qu'elles ne doivent pas embêter leur mari avec leurs problèmes mensuels… Et même, qu'il faut faire sa toilette intime le soir avant que le mari rentre du travail, pour être prête si jamais il a envie de… Ma grand-mère a été éduquée par le système français comme une esclave moderne." Une éducation qu'elle refuse aujourd'hui d'imposer à ses fils, bien décidé à faire d'eux des alliés du féminisme.

Vidéo. Caroline Vigneaux raconte qu'elle a été victime de sexisme lors son premier job

À lire aussi

>> Caroline Vigneaux, féministe depuis l'enfance : "Je ne trouve pas ça juste, on n'a pas appris aux filles à affronter leurs peurs"

>> TABOU - Victime de violences conjugales, elle peine à retrouver l'amour : "On m'a cataloguée comme une personne à problèmes"

>> "Fais des excuses à Madame" : la réaction aberrante de la mère de Katherine Pancol en apprenant le viol de sa fille