Et si on arrêtait de basher les femmes qui se dénudent ?

© Capture d'écran TF1

Alors qu'elle a atteint la finale de Koh-Lanta et qu'elle participera la semaine prochaine à la traditionnelle épreuve de l'orientation, c'est un autre challenge que relève Inès depuis quelques jours. La jeune infirmière toulousaine a été vivement critiquée à cause de photos sexy qui ont resurgi. Une fois de plus, et comme bien des femmes, elle est victime d'un véritable bashing pour avoir osé assumer son corps. Une pratique qu'il serait grand temps de reléguer aux oubliettes. 

Si la nouvelle saison de Koh-Lanta est sans aucun doute l'une des meilleures du jeu en termes de rebondissement, elle est aussi l'une des plus violentes à l'intention des candidats. Plusieurs d'entre eux ont reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux à la suite d'éliminations qui n'ont pas été appréciées, et Régis a même été approché par la gendarmerie afin d'être protégé. La situation est telle qu'ALP, qui produit l'émission, a été obligée de porter plainte pour insultes et menaces, de même que plusieurs candidats. 

Inès, une fois de plus critiquée pour son apparence 

Mais si Inès est sous le feu des critiques depuis quelques jours, ce n'est pas pour ses performances dans l'émission ou pour une quelconque stratégie. Après une fouille minutieuse, des internautes ont pu mettre la main sur des clichés de la jeune et fougueuse infirmière toulousaine en petite tenue. L'aventurière avait en effet touché au mannequinat durant sa jeunesse, n'hésitant pas à prendre la pose en lingerie ou entièrement nue. 

Forcément, les clichés ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux – sans la moindre autorisation de la principale intéressée – et les commentaires ne se sont pas fait attendre. Certains titres de presse à scandale parlent déjà de clichés "sulfureux", "aguicheurs", un passé qui "rattrape" la jeune femme comme si elle devait en avoir honte. Les internautes, eux, sont partagés. Certains ne tarissent pas d'éloge quant à la beauté et à la sensualité d'Inès, quand d'autres se montrent très virulents et critiquent sa volonté d'avoir posé nue, estimant que cela n'est pas digne d'une personne respectable. 

Oui, les femmes ont le droit de poser nue, même les stars

La question de cette "dignité" est souvent mise en avant lorsque de clichés évocateurs finissent par percer sur le net, y compris lorsqu'ils sont le fruit de piratage. L'affaire Karine Ferri, dont les photos sensuelles dans Entrevue avaient été remises en avant par Cyril Hanouna, les photos sexy de Valérie Bègue qui ont failli lui coûter sa couronne de Miss France, les photos dénudées piratées de dizaines de stars féminines... A chaque fois qu'une femme se retrouve nue sur Internet, volontairement ou contre son gré, elle est le fruit de critiques, insultes et menaces. 

En août 2018, plusieurs centaines de femmes avaient pris leur revanche grâce au hashtag #JeSuisCute, pour soutenir une jeune femme harcelée à cause de photos sexy postées sur Twitter. L'internaute avait été victime d'une véritable vague de slutshaming, de nombreux hommes (mais aussi quelques femmes) affirmant qu'une femme qui se dénudait perdait de sa valeur, et ne méritait pas le respect. 

Il y a une sorte de croyance populaire qui veut que les femmes doivent réserver leur corps et leur sexualité aux hommes.

Pourquoi ce bashing contre la nudité assumée ? 

A l'époque, Ludivine Demol, chercheuse et doctorante sur les questions de genre et de sexualité, s'était confiée à Yahoo sur les raisons de cette haine envers les femmes qui assument de dévoiler leur corps : "Il y a une sorte de croyance populaire qui veut que les femmes doivent réserver leur corps et leur sexualité aux hommes. C’est en tout cas ce qui est sous-entendu dans les discours du type “Respecte-toi”, “Personne ne voudra t’épouser après ça”, etc. Ils estiment qu’une femme doit se “respecter” pour les hommes, pas pour elle-même", expliquait-elle alors. "Alors qu’on avait besoin d’eux pour se trouver belles, certaines leur jettent à la figure “Ton avis, je m’en moque. Je me trouve belle et je poste mon corps si je veux”. Et certains hommes le prennent comme une insulte envers eux."

Avec l'avènement des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, de plus en plus de femmes ont décidé de reprendre la main sur leur sexualité et leur sensualité, et décident de s'afficher volontairement, pour prouver qu'il n'y a aucune honte à faire des photos sexy, à se trouver belle, sans avoir besoin de la validation de qui que ce soit. Et ce, en dépit des vagues de harcèlement d'anonymes sur les réseaux sociaux, qui n'ont bien souvent pas le courage d'assumer leurs propos, publiés sous des pseudos et de fausses photos. En 2020, il est grand temps qu'hommes et femmes comprennent que nous sommes tous libres de disposer de notre corps comme bon nous le semble, que ce soit dans la pudeur comme dans la nudité. Une femme qui pose de façon dénudée sur les réseaux sociaux, dans le cadre d'une campagne de lingerie ou pour prôner le body-positivisme, n'a pas à en avoir honte. Les insultes et humiliations à l'encontre de ces personnes ne sont jamais justifiées.

A LIRE AUSSI

> #JeSuisCute : mais pourquoi les femmes se déshabillent-elles sur Internet ?

> #LenaChallenge, le défi qui prouve que les femmes peuvent porter ce qu'elles veulent

> "Le viol idéal" : comment éviter les contenus indésirables sur Twitter ?