Être vacciné·e, un point fort pour draguer ? "C'est clair que ça rassure"

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
Close up of a young man taking a selfie while getting vaccinated
© Getty Images

La vaccination contre la Covid-19 commence à s'accélérer à travers le monde. En France à l'heure actuelle, elle est encore réservée aux personnes âgées, fragiles, ainsi qu'aux soignants, mais les choses devraient bientôt évoluer. Et le fait d'être vacciné pourrait bien devenir un véritable atout séduction sur les sites de rencontres.

"Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire quand je serai vacciné·e ?" Cette question est dans la bouche de toutes celles et tous ceux qui attendent avec impatience de se faire inoculer une précieuse dose de vaccin. Tout le monde rêve évidemment de pouvoir retrouver ses proches sans danger, mais certains ont également hâte de pouvoir voyager, d'autres de refaire des concerts... Et bien sûr, certaines personnes ont également hâte de pouvoir de nouveau draguer en toute sécurité.

Il faut dire que depuis maintenant un an, faire des rencontres s'avère compliqué. Les confinements et couvre-feu contrecarrent les plans des amants et amantes comme ceux des célibataires en quête d'amour. Mais ce n'est pas le seul facteur à prendre en compte. De nombreuses personnes évitent en effet les rencards par peur de se contaminer, et la situation commence à leur peser.

Vidéo. Océane se confie sur cette première fois sexuelle qu'elle a vécue pendant le confinement... par surprise.

"Oui, j'ai marqué que j'étais vacciné dans ma bio Tinder"

Sylvain, 42 ans et célibataire, est infirmier à Toulouse. De part son métier, il a pu se faire vacciner, et cela fait maintenant quelques semaines qu'il a reçu les deux doses nécessaires pour que l'injection soit efficace. "Pour moi, c'est un vrai soulagement parce que je n'ai plus peur d'aller voir d'autres personnes. Evidemment, avec des non-vaccinés au travail et dans l'espace public, je respecte au maximum les gestes barrières. Mais je me dis que ma vie amoureuse va bientôt pouvoir reprendre." Sur son profil Tinder, il pose dans sa blouse d'infirmier et indique qu'il est vacciné contre la Covid-19 : "C'est probablement un peu beauf, comme les mecs qui mettent 18 emojis. Mais je le prends comme un petit badge de fierté, et si ça peut augmenter mes chances d'avoir un rendez-vous, je ne vais pas m'en priver." Est-ce que ça marche ? "En tout cas, ça intrigue !", affirme Sylvain. 

"Plusieurs femmes m'ont posé des questions à ce sujet, et m'ont demandé si j'acceptais de voir des gens qui n'étaient pas vacciné." Son témoignage confirme ce qu'indiquait l'enquête du média britannique Tyla, qui affirmait en février que la mention du vaccin avait augmenté dans 258% dans les biographies Tinder, et de 137% dans les biographies OKCupid. Un porte-parole de cette dernière application précise par ailleurs : "Les gens qui répondent "Oui" à la question "Est-ce que je vais me faire vacciner" ont 2,3 fois plus de likes, et 1,8 fois plus de matchs que ceux qui répondent "non"."

"Je suis un peu jalouse, mais ça me rassure"

Malheureusement, la politique choisie en matière de vaccination fait que les moins de 50 ans vont devoir attendre encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant de pouvoir se faire vacciner. Emy en a donc conscience : elle va devoir patienter pour son tour. "C'est chiant, parce que je vois passer de plus en plus d'annonces avec des gens qui se vantent d'être vaccinés sur les applis de rencontre. Difficile de ne pas être jalouse et de me dire que je vais devoir attendre encore des semaines avant d'être tranquille."

Toutefois, la jeune femme estime qu'il y a un côté rassurant à savoir que ses potentiels interlocuteurs pourraient être vaccinés. "Si deux mecs me plaisent, et que l'un est vacciné et l'autre pas, je vais sans doute choisir celui qui est vacciné. C'est peut-être bête, mais c'est clair que ça rassure de se dire qu'on prend moins le risque de choper le Coronavirus. Pour moi, c'est un peu la même chose que quand je demande à mes rencards s'ils ont été dépistés récemment contre les IST, ou vaccinés contre l'hépatite C. Je me protège."

Ce contenu peut vous intéresser : 

A LIRE AUSSI

>> Vivez-vous dans la ville la plus infidèle de France ?

>> Faire l'amour dans la chambre serait-il ringard ?

>> #PrendsMaPlainte : 66 % des femmes victimes de violences sexuelles toujours mal accueillies au commissariat