Faire l'amour dans la chambre serait-il ringard ?

·3 min de lecture
© Getty Images
© Getty Images

Nombreux sont les lieux à être propices au fantasme, y compris sans sortir de chez soi. A tel point que la chambre à coucher ne donne plus forcément envie de s'envoyer en l'air. Selon une étude, cette pièce ne ferait plus tellement rêver les couples, qui préfèrent faire l'amour dans d'autres endroits de la maison.

Les confinements à répétition nous ont forcé à passer beaucoup plus de temps que prévu dans nos foyers, à tel point que l'on connait désormais pas coeur chaque recoin, que l'on vive dans un tout petit appart ou dans une grande maison. On le sait : la pandémie a eu de nombreux impacts sur la vie sexuelle des Français, que ce soit en encourageant la vente de sextoys et la masturbation, ou en empêchant de façon drastique les rencontres amoureuses. Mais le manque de possibilités de partir à l'aventure a peut-être aussi poussé certaines personnes à vouloir sortir des sentiers battus, et de faire l'amour ailleurs que dans le confort de son lit douillet.

La salle de bain, fantasme numéro 1

Selon une étude publiée par le site de vente en ligne OnBuy, et relayée par la version australienne du magazine ELLE, la chambre à coucher n'aurait en effet plus la cote pour prendre du bon temps. Et ce ne sont pas les couples qui le disent, mais leur fréquence cardiaque : des scientifiques ont demandé à 50 couples de prendre le pouls après avoir fait l'amour dans différentes pièces, pour savoir quelle était celle qui les excitait le plus.

Vidéo. Pourquoi les couples utilisent si peu le lubrifiant alors que...

Le résultat ? C'est la salle de bain qui se retrouve en tête de liste, en entraînant une augmentation du rythme cardiaque de 73%, contre seulement 54% pour la chambre, à titre de comparaison. Ce facteur prend en compte à la fois l'excitation de faire l'amour dans une pièce différente, la peur d'être surpris, mais aussi le côté sportif que peut avoir le fait de faire l'amour debout sous la douche, le tout sans se casser la figure en glissant dans la mousse.

Le top des pièces pour faire grimper sa fréquence cardiaque

La salle de bain n'est toutefois pas la seule pièce à redonner un peu de piquant à notre vie sexuelle, selon l'étude australienne. Après la chambre, vient la terrasse, et l'excitation d'être en plein air ainsi que le risque d'être vus, qui font grimper le rythme cardiaque de 66%. Puis, viennent la buanderie et le fameux fantasme de faire l'amour sur une machine à laver (64%), la salle à manger (60%), la cuisine (56%) et enfin la chambre. Les escaliers, eux, sont bons derniers. Et on comprend pourquoi.

Ce contenu peut vous intéresser :

Article : Laetitia Reboulleau 

Vidéos : Carmen Barba

A LIRE AUSSI

>> #PrendsMaPlainte : 66 % des femmes victimes de violences sexuelles toujours mal accueillies au commissariat

>> "Je pense que j'aurai toujours un peu peur de le retrouver devant ma maison" : elles sont victimes de stalking de la part de leur ex

>> Violences faites aux femmes : "Pour le grand public, il y a des bonnes et des mauvaises victimes"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles