Faustine Bollaert hypersensible : quelle est cette singularité de l'animatrice ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Getty
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comme Faustine Bollaert, près de 30% de la population mondiale serait hypersensible. Un atout qui peut vite devenir une souffrance s'il est contrarié, selon Charlotte Wils psychopraticienne.

"Je ne suis pas marginale ou folle". À 42 ans, Faustine Bollaert a découvert qu’elle est hypersensible. C’est sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, qu’elle anime chaque jour sur France 2, que l’animatrice s’est reconnue dans les témoignages de ses invités. Celle qui pensait "que l’hypersensibilité c’était un peu de la sensiblerie, je ne savais pas que c’était complètement différent" a confié dans C à vous, vendredi 18 juin 2021 : "Ça m’a ouvert des portes incroyables, depuis, je comprends mieux mon mode d’emploi”.

Vidéo. (Re)découvrez le parcours de Faustine Bollaert

Et pour cause. Avant de mettre un nom sur "les émotions positives ou négatives” qui l’envahissent profondément et notamment celles "des autres”, elle se considérait "comme une écorchée vive, peut être un peu cyclothymique [...] Cette révélation m’a permis de comprendre mon propre mode d’emploi", peut-on lire dans les colonnes de Télé Magazine, du mercredi 8 septembre 2021. Avant d’ajouter : "Je ne suis pas marginale ou folle, j’ai simplement un QR Code un peu différent". Si elle se réjouit "de pouvoir mettre un mot" sur "ce que je ressentais", qui est "une vraie richesse surtout dans mon métier”, elle concède que dans la vie personnelle "ça peut être fatigant : chaque jour est vécu comme le dernier”.

20 à 30% d'hypersensibles dans le monde

Selon des recherches menées par l’Américaine Elaine Aron, près de 20 à 30% de la population mondiale serait concernée, soit 1 Français sur 3. Plus qu’un trait de caractère, Charlotte Wils décrit l’hypersensibilité comme "une nature". "C’est une sensibilité plus haute que la moyenne au niveau sensoriel, environnemental et émotionnel. Il y a une stimulation cognitive plus importante qui leur permet de percevoir plus de choses", souligne la psychopraticienne. Toutefois, il est nécessaire de la différencier de l’hyperémotivité qui est "une réaction émotionnelle plus rapide et/ou plus intense".

Vidéo. Les confidences de Faustine Bollaert son hypersensibilité

L'hypersensibilité, un atout

Pour l’auteure du livre "Itinéraire d’une ultrasensible", cette sensibilité supérieure à la moyenne est une force. "Elle permet d’avoir une intuition élevée, une haute capacité à ressentir les autres et son environnement". Contrariée, elle peut devenir une souffrance : "Cela arrive quand l’environnement ne prend pas en compte cette spécificité". Ainsi, elle conseille aux proches d’une personne hypersensible "de ne pas leur dire : ‘C’est pas grave’, ‘ça va aller’. Il faut qu’ils osent écouter leurs perceptions, désirs et envies, et arrêter de vouloir être comme tout le monde". Ainsi, elle se réjouit qu’ils osent s’assumer et de plus en plus afin d’être plus acceptés. On va ainsi pouvoir remettre de l’humain dans l’humanité". Si c’est à travers la parole qu’un thérapeute peut aider un hypersensible à mettre des mots sur sa singularité, l'Observatoire de la sensibilité a mis en ligne deux questionnaires (un pour les adultes, l'autre pour les enfants) pour savoir si vous faites partie des 30% de la population mondiale concernée.

À lire aussi :

>> Faustine Bollaert hypersensible ? Les confidences de l'animatrice dans C à Vous

>> Haut potentiel intellectuel, "zèbres"... Qui sont ces nouveaux surdoués ?

>> Complexes : leur origine, les clés pour s'en débarrasser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles