Elles préfèrent les hommes plus jeunes : "J'ai quitté mon mari, avec qui j'étais depuis plus de 20 ans. Je fréquente des hommes plus jeunes que moi"

·6 min de lecture

On les surnomme très vulgairement les "cougars", ces femmes qui fréquentent essentiellement des hommes plus jeunes qu'elles. Si elles ont longtemps été très minoritaires, ce phénomène semble se démocratiser au fil des années. Car les célibataires commencent à s'en rendre compte : les jeunes hommes sont parfois bien plus matures que leurs aînés. Question de génération ?

On dit souvent que l'amour n'a pas d'âge, mais cette expression est souvent employée lorsqu'un homme d'âge mûr fréquente une femme beaucoup plus jeune que lui. En effet, si les importantes différences d'âge entre deux partenaires ont toujours été relativement bien acceptées dans ce sens – même si de plus en plus de personnes remettent en question la toxicité de ces relations – quand les rôles s'inversent, les dents grincent. La preuve avec Brigitte Macron, qui a été vivement critiquée pour son âgé bien supérieur à celui du président de la République, son époux. Pourtant, celles que les moqueurs appellent des "cougars" semblent désormais décidées à revendiquer leur goût pour les hommes plus jeunes qu'elles, et revendiquent même le fait de se réapproprier ce qui était considéré jusqu'à présent comme une insulte, un jugement de valeur. Trois concernées nous expliquent pourquoi.

"Mon amant est plus proche de l'âge de ma fille que du mien"

Geneviève* a 54 ans, et il y a maintenant trois ans de cela, elle s'est engagée dans une relation extra-conjugale. "Mon mari avait 60 ans, je l'aimais, mais sexuellement parlant, rien n'allait plus entre nous. Je n'avais jamais pensé pouvoir devenir infidèle un jour mais... J'en suis là aujourd'hui. J'ai rencontré mon premier amant de la façon la plus bête du monde, en buvant un verre au casino que je fréquente de temps à autre." L'homme face à elle est charmant. Charmeur. Jeune.". Très vite, Geneviève succombe et après plusieurs rendez-vous clandestins, elle finit par le rejoindre dans une chambre d'hôtel.

Vidéo. L'infidélité féminine existe et c'est bien plus courant qu'on ne l'imagine

"Au-delà de l'infidélité, j'ai eu quelques remords en découvrant l'âge de cet homme, à peine plus âgé que ma fille. Mais niveau sexe, c'est incomparable. On ne parle pas de fougue de la jeunesse pour rien ! Non seulement c'était un amant incroyable, mais en plus, il était très respectueux. Bien loin de mon macho de mari." Finalement, les deux complices clandestins ont été séparés par le Covid-19, qui a mis fin à leur amourette extra-conjugale. Mais pour la quinquagénaire, ça a été un déclic. "J'ai quitté mon mari, avec qui j'étais depuis plus de 20 ans. J'ai recommencé à sortir, et je fréquente exclusivement des hommes plus jeunes que moi." Pourquoi ? "J'ai découvert le féminisme grâce à ma fille, qui a une trentaine d'années. Je me suis "déconstruite", comme elle le dit, et je constate que rien ne va chez les hommes de ma génération. Ils ne sont pas ouverts d'esprits, macho, vieille école... Tandis que les jeunes, eux, ont plus conscience de toutes ces problématiques. Qualifiez-moi de cougar si ça vous chante, je ne vais pas me priver de belles rencontres, et puis ce n'est pas comme si j'allais les chercher au berceau."

"Les mecs plus jeunes ne demandent qu'à apprendre"

Eloïse*, trentenaire, a également développé un goût certain pour les hommes plus jeunes qu'elle. La raison ? Ils sont tout simplement moins coincés que leurs aînés, et ce, quel que soit le point de vue. "J'aime bien parce qu’il y a encore, souvent, une part de naïveté en eux, même si ça ne les empêche pas d’être doués dans ce qu’ils font. Ça les rend plus doux aussi. Ils sont souvent plus à l’écoute que les mecs de notre âge qui eux ont déjà leur petite routine bien calquée." Et puis, au lit, ça n'a rien à voir : "Ils ont envie d’apprendre, du coup ils n’hésitent pas à demander si ça va, ils font plus facilement des vrais cunnis aussi et ils sont quasiment tous ouverts à l’anal et aux plaisirs prostatiques. De manière générale avec les jeunes je passe un moment plus tendre et jusque-là, j’ai des orgasmes à chaque fois." Un sacré point positif quand on sait que 63% des femmes font plus confiance à leur sextoy qu'à un homme pour atteindre la jouissance !

Mais si la jeune femme assume parfaitement le fait d'avoir des amants plus jeunes, cela dépend tout de même de leur âge. "Je n'ai pas honte des mecs de 25 ans, même si on a 9 ans de différence. Par contre, j'ai déjà couché avec un mec né en 2001, soit près de 15 ans de moins que moi. Ça, seulement le cercle très restreint de mes potes le savent. Ça me gêne un peu, d'autant qu'il m'avait menti sur son âge, et qu'en plus il était nul !". 

"Sortir avec des mecs plus jeunes, oui, mais pas des bébés !"

La question de l'âge et de la différence de maturité entre elle et ses potentiels partenaires est en effet une question que Marion* se pose régulièrement. A 42 ans, et même si elle avoue une nette préférence pour des hommes plus jeunes qu'elle, elle se place malgré tout des limites. "On parle beaucoup du "grooming", c'est-à-dire quand des hommes d'un certain âge choisissent des partenaires très jeunes pour pouvoir les "former" à leurs désirs, alors qu'elles sont encore naïves et malléables. Et pour moi, il est hors de question de faire pareil avec mes partenaires." Pas question donc pour elle de descendre en dessous d'un certain âge.

Vidéo. Façon Sexe - Sophie Fontanel : "Je lui ai envoyé un texto... Il m'a répondu 2 ans plus tard"

Sa limite ? 27 ans. "A 42 ans, je me dis que 15 ans de moins que moi, c'est une bonne limite. A cet âge-là, les mecs ne sont généralement plus des bébés, ils savent se gérer, ont un job, savent plus ou moins ce qu'ils veulent faire de leur vie... Ça me rassure, je me dis que je n'aurais pas trop d'ascendant sur eux, mais qu'ils auront quand même cette fraîcheur et cette fougue, ainsi que cette déconstruction que j'aime chez la jeunesse." À quelques exceptions près, bien sûr : "Si j'estime qu'un partenaire potentiel manque de maturité, que ce soit parce qu'il vit encore chez ses parents ou qu'il n'a jamais travaillé de sa vie, je passe mon chemin. Je ne veux pas d'un mec qui cherche une deuxième maman."

Au même titre que Geneviève, cette quadra décomplexée préfère fréquenter des hommes plus jeunes : "Ceux de ma génération sont trop fermés à tout. Ils campent sur de vieilles valeurs qui ne sont pas les miennes, et ça ne m'intéresse pas. Tant pis pour eux !"

A LIRE AUSSI

>> #NoNutNovember : ne pas éjaculer pendant un mois, est-ce vraiment une bonne idée ?

>> Journée mondiale du sextoy : 63% des femmes préfèrent leur vibro à leur partenaire pour avoir un orgasme

>> Cougar : la femme de plus de 35 ans a-t-elle droit, elle aussi, à une vie sexuelle (ou pas) ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles