Publicité

Gouttières "invisibles", miracle ou promesse éphémère ? Les professionnels du secteur insistent sur l'importance du suivi médical

De plus en plus en vogue chez les adultes, les gouttières invisibles, plus discrètes que les bagues de notre adolescence, nécessitent cependant un encadrement médical.

Woman With open mouth Wearing Clear Invisible Orthodontics
Gouttières "invisibles", miracle ou promesse éphémère ? Les professionnels du secteur insistent sur l'importance du suivi médical. Photo : Getty Creative

Destinées à modifier discrètement l'alignement des dents, les gouttières "invisibles", qui promettent un sourire parfait, ont la cote. Semblables à des protèges-dents, plutôt faciles à utiliser, elles sont conçues à partir de l'empreinte des dents, doivent être portées au moins 20 heures sur 24 et changées si nécessaire pendant la durée du traitement. Leur utilisation peu contraignante et leur discrétion attirent de nombreux adultes désireux de corriger leur dentition.

Mais, comme l'explique 60 millions de consommateurs, le port de ces gouttières doit être suivi par un professionnel de santé. Si les dentistes et les orthodontistes ne remettent pas en cause l'efficacité de ces aligneurs, ils alertent sur la nécessité d'un bon encadrement médical. "Il n'y a pas de mauvaises techniques, il y a de mauvais praticiens et de mauvaises indications", a indiqué auprès de 60 millions de consommateurs le Dr Gérard Motto, président du Syndicat français des spécialistes en orthodontie (SFSO).

Vidéo. Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Votre brosse à dents est un nid de germes, de virus et de champignons. Il faut la changer tous les mois"

Les Français mal informés

Ainsi, les professionnels du secteur mettent en garde les consommateurs contre certaines sociétés, qui proposent l'envoi à domicile de ces aligneurs fabriqués à l'étranger sans suivi médical. Il existe en effet de nombreuses inconnues concernant ces gouttières conçues à partir d'un matériau plastique lisse et flexible, qui permet d'épouser au mieux la forme de la dent sans trop de gêne et/ou de douleur.

De plus, certaines sociétés demandent à leurs clients de prendre eux-mêmes leur empreinte dentaire, grâce à une pâte, qui n'est pas sans risques : "Elles se présentent souvent sous forme de poudre qui durcit au contact de l’eau. Mais si cette dernière est inhalée, elle passe dans les poumons et se fige. Cela peut causer un arrêt respiratoire en quelques minutes", prévient David Couchat, orthodontiste interrogé par RMC, le 17 février 2024.

Popularisés sur les réseaux sociaux grâce à des campagnes de communication et le recours à des influenceurs, qui vantent cette solution à bas prix, ce type d'aligneurs dentaires connaît un certain succès : une enquête menée par Ipsos pour la Fédération Française d’Orthodontie (FFO), entre le 4 et le 6 octobre 2023, a mis en lumière les préoccupations des professionnels concernant l’utilisation de ces gouttières achetées en ligne. L'enquête révèle également que près de 46% des personnes interrogées affirment avoir hésité à faire appel à une structure en ligne et que 6% l'ont fait. De plus, 77 % des Français estiment que les traitements d’orthodontie ne sont qu’à visée esthétique, ignorant leurs bénéfices sur la mastication, la déglutition, la respiration ou l’élocution, montre une étude Ipsos.

"Vous pouvez avoir des pertes de dents, des déchaussements…"

En 2019, la Fédération française d'orthodontie (FFO) était déjà vent debout, rappelant dans un communiqué "que le principal élément de la réussite d’un traitement d’orthodontie restera toujours le diagnostic, établi sur un patient unique, après un examen clinique et radiographique mené par un orthodontiste compétent." Interrogée par TF1 la même année, l'entreprise Your Smile Direct, basée à Dublin, a expliqué proposer "de l'esthétique et du cosmétique" et traiter "des cas légers à modérés".

Olivier Migault, orthodontiste et membre de la FFO s'indignait auprès de TF1 du manque de suivi et des risques liés à cette absence d'encadrement : "Vous pouvez avoir des pertes de dents, des déchaussements… Des choses irréversibles ! (...) Chaque fois qu’un orthodontiste reçoit un patient qui a des gouttières, il va regarder si celles qu’il avait juste avant de venir rentrent bien, si elles agissent bien, s'il n'y a pas un manque de contrôle sur une dent. Tout ça s’individualise. Gérer un patient en orthodontie, quelle que soit la technique, ce n’est pas quelque chose de simple."

"Il peut non seulement y avoir des caries, mais aussi des dents qui se déchaussent, des mouvements trop rapides qui fragilisent l’os sur lequel sont posées les dents, mais aussi de l'apnée du sommeil", prévient pour sa part David Couchat. Et de préciser : "Dans certains cas, le palais du patient est trop étroit pour recevoir un aligneur, cela peut provoquer des apnées du sommeil et accroître le risque d’infarctus pendant le sommeil." Une anomalie du palais qui n’est détectable que par un examen médical réalisé par un médecin.

À lire aussi :

>> Cette erreur à ne pas faire avec sa brosse à dents électrique

>> Dormir sur ce type d’oreiller pourrait augmenter votre risque d’AVC

>> "Looksmaxxing" : cette tendance TikTok visant à améliorer son apparence physique met en lumière les insécurités des hommes