Héloïse Martin victime de grossophobie : comment sa carrière a été impactée

·4 min de lecture
PARIS, FRANCE - OCTOBER 22: Actress Heloise Martin attends 26th Gala de L'Espoir Ligue contre Le Cancer at Theatre des Champs Elysees on October 22, 2018 in Paris, France. (Photo by Foc Kan/WireImage)

Le showbusiness est un milieu centré sur les apparences, où il n'est pas toujours facile de se faire une place quand on sort du moule. Y compris aux yeux du public ! Héloïse Martin en a fait l'amère expérience. Depuis ses débuts dans le film Tamara, elle est régulièrement victime de grossophobie.

En 2016, Héloïse Martin était encore une jeune actrice sans expérience. Avec seulement un téléfilm à son actif, elle a néanmoins décroché le premier rôle du long-métrage Tamara. Un film signé TF1 qui raconte l'histoire d'une adolescente lassée d'être cataloguée comme "la grosse" de son lycée. Alors quand elle sort avec le plus beau garçon de son établissement, elle subit les méchancetés et médisances des autres élèves. Une histoire qui pourrait rappeler de mauvais souvenirs à plus d'une femme, bien trop souvent jugées sur le physique et régulièrement victimes de grossophobie. Et avec ses rondeurs, Héloïse Martin a pu sans problème s'identifier au personnage de Tamara, inspiré de la bande-dessinée du même nom.

Vidéo. Redécouvrez la bande-annonce du téléfilm Tamara

Son poids, pointé du doigt dans Danse avec les Stars

Si la silhouette de la comédienne collait au personnage de Tamara, son passage dans Danse avec les stars a été vivement commenté. "Une grosse, ça fait tâche dans une émission de danse", "Elle est ridicule avec ses bourrelets"... Les commentaires ne sont pas forcément nombreux, mais ils sont désagréables. Suffisamment pour que la principale intéressée choisisse de répondre en mentionnant l'un des internautes qui l'insulte, affirmant tout simplement : "Chacun son opinion".

En dépit de tout, Héloïse Martin n'a jamais regretté sa participation à l'émission, et pour cause : "Beaucoup de jeunes filles me remercient d'avoir assumé qui je suis, de ne pas avoir lâché la compétition et d'avoir représenté une bonne partie des femmes", a-t-elle confié à Télé Star. "Par ailleurs, j'ai eu des propositions professionnelles. J'ai reçu beaucoup de soutien. Je pense que beaucoup de femmes se sont reconnues en moi." D'ailleurs, elle l'a affirmé : "Il ne vaut mieux pas prendre ces remarques au sérieux. Même les commentaires positifs. J'essaye de faire la part des choses entre le réel et les réseaux sociaux."

Vidéo. Héloïse Martin moquée sur son poids, le coup de colère de Rayane Bensetti sur Twitter

Après avoir été moquée dans Fort Boyard, elle quitte les réseaux sociaux

Malheureusement pour Héloïse Martin, Danse avec les Stars n'est pas la seule émission qui lui a valu des remarques grossophobes. En 2019, c'est sa participation à Fort Boyard qui a été largement commentée. Face à la violence et la méchanceté des critiques à son encontre, elle a fait une mise au point : "C’est dingue de recevoir autant d’insultes sur mon physique. J’ai participé à Fort Boyard et nous avons joué pour une magnifique association. Je n’étais pas là pour faire la belle, mais pour me surpasser, et pour essayer de réussir des épreuves très difficiles. Et ce ne sont pas mes formes qui m’ont empêchée de gagner des clefs et des indices. C’est de la bêtise et de la méchanceté gratuite. Je vous plains tellement."

Puis, elle a préféré supprimer son compte Twitter, et n'est jamais revenue sur le réseau social. Mais elle a également beaucoup hésité à revenir sur Fort Boyard. "J’appréhendais vraiment d'y participer une nouvelle fois, après tous les messages haineux reçus l'année dernière. J'ai passé une nuit horrible après la diffusion et j'ai décidé de fermer mon compte Twitter pour ne plus rien voir", a-t-elle expliqué à Télé-Loisirs. "La production m'a appelée une bonne dizaine de fois pour que je revienne cette année et j'ai accepté pour l'association, pour l'équipe qui m'accompagne et surtout pour faire taire les 'haters' qui pensaient m'affaiblir lors de ma première venue." L'actrice a toutefois posé ses conditions : "J'ai demandé à ne pas porter des vêtements trop serrés ou ridicules." Pas question de prendre le moindre risque.

Ce contenu peut également vous intéresser :

A LIRE AUSSI

>> EnjoyPhoenix toujours victime de grossophobie : elle pousse un coup de gueule

>> Grossophobie familiale : quand les mots des proches font mal

>> Peut-on s'habiller éthique quand on dépasse la taille 42 ?