Capricorne

22 DÉCEMBRE - 20 JANVIER

Amour : Vous ne reculerez devant rien pour conquérir ou reconquérir celui ou celle que vous aimez. Vous sortez peut-être d'une mauvaise période dans le domaine amoureux et vous serez bien décidé à prendre les choses en main. Vous ne laisserez pas votre partenaire s'éloigner sans réagir. Vous pourrez compter sur les astres pour vous indiquer la voie à suivre. Célibataire, vous chercherez à plaire par tous les moyens au risque d'en faire un peu trop. Vous allez papillonner agréablement mais vers le 18, il est possible qu'une rencontre vous pousse à revoir votre comportement.

Travail-Argent : Vous ressentirez le besoin de prendre un peu de recul pour préparer vos démarches ou vos rendez-vous. Vous examinerez avec soin les détails de vos affaires. Ce n'est qu'à partir du 12 que vous passerez réellement à l'action sans toutefois prendre de vrais risques. Vous ferez preuve d'une grande prudence. Vos collègues ne vous reconnaîtront pas ! Vous serez plus calme et plus pondéré et vous ne refuserez pas de leur donner un coup de main. Vérifiez bien vos comptes, vous n'êtes pas à l'abri d'une erreur de la banque ou d'un problème administratif. Certaines rentrées d'argent pourraient être retardées.

Santé : Vous aurez besoin de vous détendre mais vous aurez du mal à en trouver le temps avant le 10. Ensuite, vous saurez vous relaxer et prendre soin de vous. En fait, le seul problème que vous devrez régler ce mois-ci, c'est celui de votre gourmandise mais vous n'avez pas encore trouvé la solution miracle qui vous empêchera de craquer devant une pizza ou un gâteau au chocolat !

june
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Les trous blancs, là où remonte le temps

    Ces astres se cacheraient parmi les trous noirs, dont ils sont issus après une inversion du cours du temps.

  • [En direct] Guerre Israël-Hamas: intenses bombardements sur l'ensemble de la bande de Gaza

    L'armée israélienne bombarde ce samedi 2 décembre la bande de Gaza pour une deuxième journée consécutive depuis l'expiration d'une trêve avec le Hamas, qui avait permis la libération d'otages et l'acheminement d'une aide d'urgence. Ce qu’il faut retenir■ La trêve à Gaza a volé en éclats vendredi matin 1er décembre. L'armée israélienne a repris raids aériens et tirs d'artillerie et le Hamas a recommencé à tirer des roquettes vers Israël. ■ Le bilan des bombardements israéliens dans la bande de Ga

  • Plus de 175 morts à Gaza après la reprise des bombardements israéliens

    L’armée israélienne a atteint 200 cibles dans la journée de vendredi, faisant 178 morts et près de 600 blessés côté palestinien, selon le ministère de la santé de Gaza.

  • Affaire Martinez Zogo: confusion autour de la remise en liberté provisoire de deux principaux suspects

    Au Cameroun, la confusion règne dans l'affaire Martinez Zogo, journaliste retrouvé assassiné en janvier dernier. Dans la journée, le juge d'instruction avait pris une ordonnance pour demander la libération provisoire de deux des principaux accusés mais la situation a été chamboulée en début de soirée. Pour les avocats des deux accusés, la journée avait bien commencé. Le juge d'instruction avait pris une ordonnance dans laquelle il ordonnait la libération du patron des renseignements, Léopold Max

  • Autorisé par la justice administrative, le rassemblement d'ultradroite à Paris a réuni 200 personnes

    Le rassemblement à l'appel d'un groupuscule de l'ultradroite en hommage au jeune Thomas tué lors d'une fête de village dans la Drôme a réuni vendredi soir environ 200 personnes place du Panthéon à Paris, où il a pu se tenir après la suspension de l'arrêté préfectoral d'interdiction.Mais le tribunal administratif a suspendu l'arrêté préfectoral vendredi soir, quelques minutes avant sa tenue, au motif qu'il s'agissait d'une "atteinte grave à la liberté de manifester".

  • Loi immigration: premier feu vert à l'Assemblée sur un texte remanié

    Premier feu vert à l'Assemblée: les députés de la commission des Lois ont voté dans la nuit de vendredi à samedi une version remaniée du projet de loi immigration, qui revient sur les mesures les plus dures du Sénat, mais avec laquelle le camp présidentiel espère encore décrocher des voix de droite.Au-delà de certaines voix à droite, Beauvau espère pouvoir compter sur le groupe indépendant Liot, et plus largement sur des députés ultramarins d'autres camps.

  • Intenses bombardements dans la bande de Gaza après la fin de la trêve

    L'armée israélienne bombarde samedi la bande de Gaza pour une deuxième journée consécutive depuis l'expiration d'une trêve avec le mouvement islamiste palestinien Hamas qui avait permis la libération d'otages et l'acheminement d'une aide d'urgence.Le ministère de la Santé du Hamas, mouvement au pouvoir dans ce territoire palestinien assiégé, a fait état de près de 200 morts dans ces frappes israéliennes vendredi."Nous frappons actuellement des cibles militaires du Hamas à travers l'ensemble de la bande de Gaza", a déclaré tôt samedi, Jonathan Conricus, un porte-parole de l'armée.Israël et le Hamas se renvoient la responsabilité de la fin de la trêve, qui a permis la libération d'une centaine d'otages en échange de la libération de 240 prisonniers palestiniens ainsi que l'entrée de plus d'aides dans la bande de Gaza.Le Hamas a dit avoir "proposé un échange de prisonniers et de personnes âgées" parmi les otages, ainsi que la remise à Israël des corps d'otages israéliens "morts dans les bombardements israéliens".L'armée israélienne a d'ailleurs confirmé tard vendredi la mort de cinq otages captifs dans la bande de Gaza, en donnant leurs noms, ajoutant avoir "informé les familles de leur décès".Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a, lui, accusé le mouvement islamiste d'avoir "violé l'accord" et "tiré des roquettes" vers Israël. Et son gouvernement a promis au Hamas "la pire des raclées".Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a dit "regretter profondément" la reprise des affrontements à Gaza qui ne "fait que montrer combien il est important d'avoir un véritable cessez-le-feu humanitaire".- Hamas et Hezbollah -A la frontière nord d'Israël, les échanges de tirs ont repris entre l'armée israélienne et le mouvement libanais Hezbollah, un allié du Hamas. Le Hezbollah a déploré la mort de deux de ses membres du fait de bombardements israéliens dans le sud du Liban, où un civil a également été tué. Le Hezbollah a revendiqué des attaques contre Israël.Israël a mené des frappes aériennes samedi près de la capitale syrienne Damas, a indiqué le ministère syrien de la Défense sans faire état dans l'immédiat de victimes. Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne n'a pas commenté ces informations. Selon Rami Abdel Rahman, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, l'aviation israélienne a frappé dans le sud de Damas, des "cibles du Hezbollah".La guerre Israël/Hamas a été déclenchée par une attaque sans précédent menée par le Hamas en Israël le 7 octobre, qui a fait 1.200 morts, en majorité des civils, selon les autorités.En représailles, Israël a mené des bombardements dévastateurs contre le territoire palestinien et lancé le 27 octobre une offensive terrestre. D'après le gouvernement du Hamas, plus de 15.000 personnes, dont plus de 6.150 de moins de 18 ans, ont péri dans les frappes israéliennes depuis le 7 octobre."Si les violences reprennent à cette ampleur et cette intensité, nous pouvons supposer que des centaines d'enfants de plus seront tués et blessés chaque jour", a déclaré à New York la directrice générale de l'Unicef, Catherine Russell.- "A tous, à notre pays" -Après la libération au total de 110 otages depuis le début du conflit, dont 105 pendant la trêve, en majorité des femmes et des mineurs, il reste 136 otages à Gaza aux mains du Hamas et d'autres groupes affiliés, ont indiqué les autorités israéliennes.Vendredi, des parents et des soutiens des otages se sont rassemblés sur une place de Tel-Aviv, désormais connue comme la Place des Otages, avec des rouleaux de la Torah, représentant le nombre d'otages restant à Gaza aux mains du Hamas ou de groupes affiliés."On nous a fait entrevoir une chance que les gens sortent, nous rejoignent et reprennent leur vie d'avant", a témoigné, ému, Ilan Zecharya, l'oncle de l'otage Eden Yerushalmi, âgée d'une vingtaine d'années. "A tous, à notre pays, nous demandons un nouveau dispositif" pour la "libération de tout le monde", a-t-il imploré.Au lendemain d'une visite en Israël, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a dit que les Etats-Unis, principaux alliés d'Israël, restaient "focalisés" sur la libération des otages. "Nous continuons de travailler avec Israël, l'Egypte et le Qatar afin de remettre la trêve sur les rails", a déclaré le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin. Le Qatar, émirat qui avait annoncé la trêve, a appelé la communauté internationale à agir car la reprise des bombardements "exacerbe la catastrophe humanitaire" à Gaza.- "Des êtres humains" -La trêve avait offert un répit aux habitants de Gaza et permis une accélération de l'aide humanitaire, mais ce flot, pourtant qualifié de très insuffisant par l'ONU, s'est désormais tari."Aucun camion d'aide n'est entré depuis la reprise des bombardements israéliens mais des préparatifs sont en cours pour l'évacuation de plusieurs blessés" a affirmé à l'AFP Waël Abou Omar, chef de la communication du terminal de Rafah (sud), point de passage entre Gaza et l'Egypte.Les besoins sont immenses dans le territoire déjà soumis à un blocus israélien, où plus de la moitié des logements du territoire ont été endommagés ou détruits et 1,7 million de personnes ont été déplacées par la guerre d'après l'ONU. La situation sanitaire se détériore, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) décrivant 111.000 cas d'infection respiratoire aiguë et de 36.000 cas de diarrhée chez des enfants de moins de cinq ans parmi les déplacés à Gaza."Il y a des bombardements partout, nous n'avons ni nourriture, ni eau, ni vêtements. Les magasins sont vides, il fait froid, le poste-frontière est fermé" avec l'Egypte, se désespère Marwa Saleh, 47 ans, arrivée à Khan Younès (sud) après avoir été déplacée de la ville de Gaza (nord)."Quand est-ce que le monde va nous voir comme des êtres humains? Ma famille et moi, on est des civils, on n'a rien à voir avec cette guerre", se désole-t-elle auprès de l'AFP.bur-gl/jnd

  • Assemblée : Le projet de loi immigration adopté en commission

    négociations - Déjà adopté par le Sénat, le texte sera examiné en séance publique à l’Assemblée à partir du 11 décembre

  • Le Venezuela confirme le référendum sur l'Essequibo malgré la décision de la CIJ

    Le Venezuela a confirmé vendredi qu'il organisera bien un référendum dimanche sur l'Essequibo, une région riche en pétrole sous administration du Guyana, malgré les injonctions de la plus haute juridiction de l'ONU de s’abstenir de toute modification du statut quo sur cette zone en dispute.La revendication du Venezuela est devenue encore plus brûlante depuis la découverte de pétrole dans l'Essequibo par ExxonMobil en 2015.

  • Meurtre de George Floyd : Un détenu inculpé pour avoir poignardé 22 fois Derek Chauvin

    états-unis - Poignardé 22 fois, l’ancien policier de Minneapolis a survécu

  • Une délégation centrafricaine au Tchad pour négocier le retour du chef rebelle Mahamat al-Khatim

    Une délégation centrafricaine quitte Ndjamena ce samedi après avoir passé la semaine dans la capitale tchadienne. Menée par le ministre en charge du processus de démobilisation, désarmement, réintégration et rapatriement (DDRR), Jean Willibiro Sako, elle a rencontré le président tchadien Mahamat Idriss Déby mercredi avant de négocier les conditions du retour du chef rebelle Mahamat al-Khatim dans le cadre de l'accord de paix de Khartoum. Les émissaires de Faustin-Archange Touadera ont sollicité

  • Ligue des nations féminine : La France qualifiée pour le Final 4 avec autorité, Katoto marque

    job done - Les Françaises ont dominé l’Autriche 3-0 et rejoignent l’Espagne dans le dernier carré

  • Violences sexuelles dans une secte: le gourou et au moins quatre autres personnes écrouées

    Un gourou roumano-suédois a été mis en examen et écroué vendredi à Paris pour des violences sexuelles à grande échelle au sein d'un mouvement international de yoga accusé de dérives sectaires.Ce groupe rebaptisé Atman lors de son expansion hors de Roumanie se dit axé sur la pratique du yoga tantrique, mais il est accusé de dérives sectaires.

  • Burkina Faso: le secrétaire général du collectif contre l'impunité enlevé à Ouagadougou

    Au Burkina Faso, enlèvement du secrétaire général du collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC). Selon ses proches, le docteur Daouda Diallo a été arrêté ce vendredi et conduit vers une destination inconnue. Son nom figurait sur une liste de personnes réquisitionnées de force. C’est autour de 15h, vendredi, alors qu’il s’était rendu à la division de la migration de la police nationale, que le docteur Daouda Diallo a été « enlevé ». « Son passeport était arrivé à expi

  • Dette: S&P ne dégrade pas la note de la France mais la garde sous perspective négative

    L'agence de notation S&P a finalement décidé ce vendredi de ne pas dégrader la note de la France. La dette française est toujours classée double AA avec perspective négative. Bruno Le Maire échappe à un nouveau camouflet mais plusieurs signaux d'alerte restent allumés pour l'économie française. Bruno Le Maire peut souffler, l'agence S&P, la dernière à se prononcer sur l'état des finances françaises, maintient son diagnostic. Certes, elle estime toujours la trajectoire budgétaire du gouvernement

  • Le Sénat rejette les crédits du logement et dénonce le manque d’initiatives du gouvernement face à « une bombe sociale majeure »

    La hausse du budget consacré à la politique du logement n’a pas convaincu les sénateurs. À l’initiative du rapporteur, la Chambre haute a rejeté dans la nuit de vendredi à samedi cet important volet du projet de loi de finances 2024. Au cours de la discussion, les critiques ont fusé de tous les bords politiques pour épingler « la mise en retrait » du gouvernement face à une crise inédite du secteur.

  • Etats-Unis : Décès de l’ex-juge Sandra Day O’Connor, première femme à la Cour suprême

    pionnière - Nommée par Ronald Reagan en 1981, Sandra Day O’Connor est décédée à l'âge de 93 ans

  • Ligue 1 : victorieux contre Strasbourg, Reims s'ancre dans le top 5

    Pour l'ouverture de la 14ème journée de championnat, Reims est parvenu à prendre le dessus sur des Strasbourgeois qui s'enfoncent encore un peu plus.

  • Tirage au sort de l'Euro 2024 : Sur quel chaîne et à quelle heure voir l'événement en direct ?

    FOOTBALL - Samedi à 18 heures, les Bleus vont être fixés sur leur sort dans la compétition qui se déroulera en Allemagne l'été prochain

  • À la une de l'actu ce samedi 2 décembre...

    Manifestations interdites dans la Drôme, rassemblement des anti-« suicide assisté », tirage au sort de l'Euro 2024... Toute l'actualité de ce samedi.