Capricorne

22 DÉCEMBRE - 20 JANVIER

Amour : L'ambiance sera à la sérénité. Sachez profiter de ces moments privilégiés. Vous ne pourrez cependant pas empêcher certaines personnes de vouloir mettre leur grain de sel dans l'harmonie familiale. Célibataire, vous ressentirez la solitude plus intensément que d'habitude. Vous vous surprendrez à rêver à une vie de couple, ce qui ne vous était pas arrivé depuis longtemps. Il ne vous reste plus qu'à vous reprendre en main et à faire les efforts nécessaires pour rencontrer l'âme sœur.

Travail-Argent : Ne comptez pas trop sur la chance pour arranger les choses dans le domaine professionnel. Cette fois, vous serez seul pour affronter les épreuves du quotidien. Vous devrez faire preuve de ténacité mais il faudra probablement sortir de votre routine pour parvenir à vos fins. Ne vous inquiétez pas, même si la route est sinueuse vous finirez par atteindre vos objectifs.

Santé : Vous souffrirez probablement d'une certaine faiblesse hépatique qui vous obligera à remettre en question votre hygiène de vie. Vous allez vous rendre compte que vous avez fait certains abus et que votre corps se rebelle. Prenez de bonnes résolutions car ce n'est pas le moment d'avoir un coup de mou, vous avez besoin de toute votre énergie pour avancer.

11 august - 17 august
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Primaires républicaines : Nikki Haley remporte sa première victoire à Washington DC

    Unique adversaire de Donald Trump aux primaires républicaines, Nikki Haley a remporté, dimanche, la primaire dans la capitale fédérale Washington. Elle décroche ainsi sa première victoire, à la portée symbolique. L'espoir d'une investiture reste mince, mais la victoire va redonner du plomb à sa candidature. Nikki Haley a remporté, dimanche 3 mars, la primaire du Parti républicain dans la capitale fédérale américaine, Washington DC. Elle décroche ainsi sa première victoire dans la course à l'inve

  • Centrafrique: arrestation de l'un des leaders de l'opposition à l’aéroport de Bangui

    En Centrafrique, l'un des leaders de l'opposition, maître Crépin Mboli-Goumba a été arrêté, dimanche 3 mars, à l’aéroport de Bangui. Président du parti politique Patri, il a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays. Hier soir, il était toujours détenu dans les locaux de l’Office centrafricain de répression du banditisme (OCRB). Ce dimanche 3 mars 2024, Crépin Mboli Goumba a été arrêté à l’aéroport de Bangui (Centrafrique), alors qu’il s’apprêtait à voyager pour Douala au Cameroun

  • L’IVG inscrit dans la Constitution au Congrès à Versailles : tout savoir sur ce rendez-vous historique

    Réunis au château de Versailles, les députés et sénateurs doivent valider une réforme défendue de longue date par la gauche et promise par Emmanuel Macron.

  • Ce produit anti-âge vendu en pharmacie pourrait bien faire de l'ombre au botox

    S'il on est toujours à la recherche de CE produit miracle qui va nous aider à stopper les signes du temps sur notre visage, il semblerait bien qu'on l'ai trouvé. Le plus ? Il se vend dans nos pharmacies.

  • Viols, agressions... les hôpitaux sont-ils assez protégés?

    Une patiente du CHU de Toulouse qui porte plainte pour un viol, deux hommes jugés prochainement pour des agressions sexuelles sur des femmes vulnérables hospitalisées... Les agressions à l'hôpital se multiplient et posent la question de la sécurisation des lieux.

  • Architecture - À Lyon, du marché à l’école

    Une ancienne halle marchande a fait l’objet d’une réhabilitation-extension pour accueillir un groupe scolaire. Un projet récompensé par l’Équerre d’argent 2023.

  • La Peste version 2029 sur France 2 : que vaut cette adaptation moderne de l'œuvre de Camus avec Sofia Essaïdi et Hugo Becker ?

    France 2 lance ce soir la diffusion de l'adaptation en série du livre d'Albert Camus "La Peste". Cette version moderne et dystopique est portée par les acteurs Frédéric Pierrot, Hugo Becker, Sofia Essaïdi ou encore Judith Chemla.

  • Dune 2 : on vous explique la film du film avec Timothée Chalamet et Zendaya

    Pourquoi Denis Villeneuve a-t-il choisi de terminer "Dune 2" ainsi ? Une suite est-elle prévue ? On fait le point - ATTENTION SPOILERS

  • Kamala Harris appelle à un “cessez-le-feu immédiat” à Gaza

    La vice-présidente américaine a appelé dimanche à un “cessez-le-feu immédiat” à Gaza et sommé Israël d’augmenter “de manière significative” le flux d’aide humanitaire à destination de l’enclave. Des propos illustrant un “changement de ton” des États-Unis à l’égard de l’État hébreu, estime la presse internationale.

  • Rugby à 7 : Antoine Dupont et l’équipe de France remportent le tournoi de Los Angeles

    C’est le premier trophée de l’équipe masculine de rugby à VII depuis 2005. Une très bonne nouvelle avant les Jeux olympiques.

  • Inéligibilité de Donald Trump: la décision de la Cour suprême rendue publique dès ce lundi?

    La plus haute juridiction des États-Unis doit dévoiler un avis ce lundi 4 mars. À la veille du Super Tuesday et de la primaire républicaine dans le Colorado, il pourrait concerner l'inégibilité de l'ancien président américain.

  • Pourquoi l’offensive de l’américain Palantir sur les services publics européens pose un problème ?

    Protection des données - Palantir développe des outils d’aide à la décision, mais des ONG pointent des risques de surveillance de masse et d’atteinte aux libertés individuelles

  • La vice-présidente américaine appelle à un "cessez-le-feu" à Gaza, menacée de famine

    La vice-présidente américaine Kamala Harris a appelé à un "cessez-le-feu immédiat" dans la bande de Gaza, faisant pression sur Israël qui continue de combattre inlassablement le Hamas dans le territoire palestinien menacé de famine."Etant donné l'ampleur des souffrances à Gaza, il doit y avoir un cessez-le-feu immédiat pour au moins les six prochaines semaines, ce qui est actuellement sur la table des négociations" entre Israël et le Hamas, a déclaré dimanche Mme Harris, première haute responsable américaine à appeler ouvertement à un tel cessez-le-feu dans le territoire palestinien assiégé.En demandant également le gouvernement du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à prendre des mesures pour accroître l'aide dans la bande de Gaza - menacée de famine selon l'ONU - elle a aussi formulé la critique la plus virulente à ce jour à l'encontre d'Israël de la part d'un haut fonctionnaire américain depuis le début de la guerre."Le gouvernement israélien doit en faire davantage pour augmenter de manière significative le flux d'aide. Il n'y a pas d'excuses", a déclaré Kamala Harris, ajoutant qu'Israël "devait ouvrir de nouveaux points de passage" et "ne doit pas imposer de restrictions inutiles à l'acheminement de l'aide".- Famine "quasiment inévitable" -Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a de son côté affirmé sur le réseau social X qu'il "est impératif que nous augmentions le flux d'aide vers Gaza". "La population a un besoin urgent de nourriture, d'eau et d'autres formes d'assistance. C'est pourquoi les Etats-Unis s'efforcent d'acheminer davantage d'aide par tous les moyens disponibles, y compris les largages aériens", a-t-il dit.La guerre, qui dure depuis près de cinq mois, a provoqué une catastrophe humanitaire et la famine est "quasiment inévitable" pour 2,2 millions de personnes, soit l'immense majorité de la population de Gaza, d'après Jens Laerke, porte-parole de l'Ocha, l'agence de coordination des affaires humanitaires des Nations unies.Face aux difficultés de l'acheminer par la route dans le territoire bouclé par Israël, plusieurs pays ont mené des parachutages d'aide sur la bande de Gaza ces dernières semaines, dont les Etats-Unis samedi.Ces déclarations de responsables américains interviennent au moment où des négociations ont repris dimanche en vue d'une trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien. Selon un média progouvernemental égyptien, des représentants du Qatar et des Etats-Unis se trouvent au Caire, où des envoyés du Hamas devaient leur "donner une réponse à la proposition élaborée à Paris" fin janvier, a indiqué une source proche du mouvement islamiste palestinien.La proposition des médiateurs - Qatar, Etats-Unis, Egypte - porte sur une pause de six semaines des combats et la libération de 42 des 130 otages israéliens - dont 31 seraient morts - encore retenus à Gaza contre des Palestiniens emprisonnés par Israël.L'objectif est de parvenir à une trêve dans les hostilités avant le début du mois du jeûne musulman, qui commence cette année le 10 ou 11 mars.Une trêve pourrait être signée d'ici "24-48 heures" si Israël "accepte les demandes du Hamas", a dit dimanche à l'AFP un haut responsable du mouvement palestinien, sous couvert d'anonymat.Elles incluent "le retour dans le nord de Gaza des Palestiniens déplacés et une augmentation de l'aide humanitaire" de l'ordre de "400 à 500 camions par jour", a-t-il ajouté, contre environ 80 actuellement. Le Hamas réclame également un cessez-le-feu définitif et un retrait militaire israélien de Gaza.Israël, qui a juré d'anéantir le Hamas qu'il considère comme une organisation terroriste, de même que les Etats-Unis et l'Union européenne, n'a jusqu'à présent pas annoncé d'intention de se joindre aux négociations en Egypte, exigeant que le Hamas fournisse une liste des otages encore retenus à Gaza.- "Seulement des civils" -Lundi à Washington, Mme Harris doit rencontrer le ministre israélien Benny Gantz, membre du cabinet de guerre de Benjamin Netanyahu.Ministre sans portefeuille et ex-ministre de la Défense d'Israël, Benny Gantz rencontrera aussi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche Jake Sullivan ainsi qu'Antony Blinken, selon des responsables américains.La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent lancée dans le sud d'Israël par des commandos du Hamas depuis la bande de Gaza qui a entraîné la mort d'au moins 1.160 personnes, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.Environ 250 personnes ont aussi été enlevées lors de l'attaque. Une trêve fin novembre avait permis la libération de 105 otages en échange de 240 Palestiniens emprisonnés par Israël.Les opérations militaires israéliennes déclenchées en représailles dans la bande de Gaza ont fait 30.410 morts, en majorité des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.Ce dernier a fait état de 90 morts en 24 heures, dont 14 membres de la famille Abou Anza, parmi lesquels les bébés jumeaux de quelques mois Naïm et Wissam, dans une frappe sur leur maison à Rafah."Honnêtement, il n'y avait aucune présence militaire dans la maison, seulement des civils", a raconté à l'AFP, Shehda Abou Anza, un neveu. "Il y avait peut-être plus de 15 enfants dans cette maison" de quatre étages complètement détruite. "Tous des bébés et des enfants en bas âge."Dimanche soir, un correspondant de l'AFP a rapporté plusieurs frappes aériennes israéliennes sur Rafah et Khan Younès plus au nord.Des témoins ont également indiqué à l'AFP qu'une frappe israélienne avait touché un camion humanitaire à Deir el-Balah (centre). Contactée par l'AFP, l'armée israélienne à affirmé sans fournir de détails: "Ce n'est pas un camion humanitaire qui a été touché".Pour sa part, le Croissant-Rouge palestinien, a indiqué sur X (ex-Twitter) avoir "transporté cinq morts et quatre blessés suite au ciblage d'un camion par un drone israélien (...) à Deir el-Balah".bur-am/jnd

  • SpaceX envoie trois astronautes américains et un cosmonaute russe sur la Station spatiale internationale

    Il s'agit de la huitième mission de rotation régulière de l'équipage américain dans la Station spatiale internationale assurée par SpaceX pour la Nasa. L'équipage restera six mois dans l'espace.

  • Décollage d'une fusée Falcon 9 de SpaceX vers la Station spatiale internationale

    Trois astronautes américains et un cosmonaute russe ont décollé dimanche 3 mars de Floride vers la Station spatiale internationale (ISS), où ils séjourneront environ six mois.

  • Rugby à VII : les Bleus d'Antoine Dupont remportent le tournoi de Los Angeles

    Antoine Dupont et ses coéquipiers ont battu, dimanche, la Grande-Bretagne en finale (21-0) du tournoi du circuit mondial de Los Angeles et décrochent leur premier trophée depuis 2005. De leur côté, les Bleues ont terminé à la 5e place du tournoi féminin. L'équipe de France masculine de rugby à VII ramène l'or. Elle a remporté avec Antoine Dupont le tournoi du circuit mondial de Los Angeles, aux États-Unis, dimanche 3 mars.Les Bleus ont écrasé la Grande-Bretagne en finale (21-0) pour décrocher le

  • Lutte contre l’obésité: les Chinoises se tournent vers la boxe après le succès d’un film

    Près de 40 % des enfants chinois risquent d’être confrontés à l’obésité d’ici 2030, selon une étude de l’école de santé publique de l’université de Pékin. Pour y faire face, les auteurs appellent à des mesures urgentes, dont une taxe de 20 % sur les boissons sucrées et la promotion des activités physiques. Dans ce cadre, un film consacré à la perte de poids sur les rings a suscité un véritable engouement pour la boxe féminine. De nos correspondants à Pékin, Stéphane Lagarde et Chi XiangyuanTrois

  • Assassinat de Martinez Zogo au Cameroun: la défense souhaite un procès télédiffusé

    Les dix-sept personnes inculpées et détenues pour divers chefs d'accusation à la prison principale de Yaoundé dans le cadre de l'assassinat du célèbre animateur d'Amplitude FM seront tous appelées à la barre. Avec notre correspondant à Yaoundé, Polycarpe EssombaLe procès sur l'assassinat de l'animateur Martinez Zogo s'annonce dantesque, compte tenu de l'identité de la victime et des profils des personnes mises en cause. Il est attendu avec une certaine impatience par les différentes parties, sur

  • L’opposant togolais en exil Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo est mort

    Ancien Premier ministre et ancien président de l'Assemblée nationale, il avait affronté Faure Gnassingbé lors de la présidentielle de 2020 qu'il estimait avoir remportée. Agbéyomé Kodjo est mort sans avoir regagné sa terre natale depuis, deux mois après son mentor Mgr Phillipe Fanoko Kpodzro. Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou DogbéDe sa grande silhouette, sa voix rauque, Gabriel Messan Agbeyomé Kodjo n'avait pas 40 ans lorsqu'il est nommé pour la première fois ministre. C’était dans

  • IVG dans la Constitution: le Parlement à Versailles pour un vote historique

    Le Parlement se réunit lundi en Congrès au Château de Versailles pour faire de la France le premier pays au monde à inscrire explicitement dans sa Constitution l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et protéger le droit à l'avortement en recul dans nombre de pays.Logée dans l'aile du Midi de la résidence des rois de France, la prestigieuse salle du Congrès s'apprête à accueillir un moment d'histoire: les 925 parlementaires du pays, sénateurs et députés, sont appelés à graver l'avortement dans le marbre du texte fondamental."La loi détermine les conditions dans lesquelles s'exerce la liberté garantie à la femme d'avoir recours à une interruption volontaire de grossesse". Introduite à l'article 34, la phrase fera de la France une pionnière, à rebours de plusieurs pays où le droit à l'avortement recule, aux Etats-Unis ou en Europe de l'Est."Quand les droits des femmes sont attaqués dans le monde, la France se lève et se place à l'avant-garde du progrès", a lancé sur X le Premier ministre Gabriel Attal, qui prendra la parole après l'ouverture du Congrès à 15h30, pour concrétiser cette promesse d'Emmanuel Macron.A quatre jours du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, et au cinquantième anniversaire du vote de la loi Veil ayant légalisé l'avortement en France en 1974, la réunion du Congrès viendra parachever une longue bataille politique initiée par la gauche, portée par les associations féministes et finalement embrassée par le gouvernement après plusieurs initiatives parlementaires.- Confortable majorité -Une majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés est requise pour approuver cette révision constitutionnelle, la première depuis 2008. Elle devrait être atteinte sans difficulté, après les votes massifs de l'Assemblée (493 députés contre 30) et du Sénat (267 voix contre 50) en faveur de cette inscription.Soutenue par plus de 80% de la population française selon divers sondages, la constitutionnalisation de l'IVG s'est progressivement imposée dans le paysage politique.Même la droite et l'extrême droite, historiquement opposées ou politiquement sceptiques, ont fini par voter majoritairement pour la réforme, malgré certaines réticences.Le vote du Sénat, longtemps considéré comme le principal verrou à ce projet, a notamment été frappant, avec un écart de voix inattendu dans un hémicycle encore très circonspect il y a un an.Opposés à la réforme, les trois hommes forts de la Haute assemblée - le président Gérard Larcher (Les Républicains) et les chefs de file LR et centriste Bruno Retailleau et Hervé Marseille - ont ainsi été désavoués dans leurs rangs."Nous avons montré que nous étions plus forts qu'eux", a savouré l'écologiste Mélanie Vogel, en première ligne sur cette réforme au Sénat. "On arrive à avoir ce moment historique et moi, je suis très honorée d'être la première à l'avoir fait voter à l'Assemblée", s'est félicitée la présidente du groupe La France insoumise, Mathilde Panot.- "Une inspiration" -Le texte de cette dernière, adopté au Palais Bourbon en 2022, évoquait le "droit" à l'avortement.Après de longs débats juridiques, la rédaction a finalement évolué vers une version de compromis au profit d'une "liberté garantie", défendue corps et âme par le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti auprès des parlementaires les moins convaincus."Il faut graver les choses dans notre Constitution pour mieux protéger les femmes, pour s'assurer que personne ne touchera à l'avortement", a martelé dimanche le garde des Sceaux sur Radio J.Les voix dissonantes se sont faites discrètes ces derniers jours: la Conférence des évêques de France a fait part de sa "tristesse", tandis que la tête de liste du parti Reconquête! aux élections européennes, Marion Maréchal, a raillé un "gadget juridique".Jusqu'au résultat du vote, attendu autour de 18h30, les associations de défense des droits des femmes auront les yeux rivés sur Versailles, où les orateurs des différents groupes politiques rappelleront successivement leur position.Alors que les opposants à l'IVG ont annoncé une mobilisation à Versailles dans l'après-midi, les partisans de la réforme se sont donné rendez-vous au Trocadéro à Paris où une retransmission du vote sur écran géant est organisée à l'initiative de la mairie et de la Fondation des femmes."C'est un événement mondial, une inspiration pour les femmes du monde entier. Cela a dépassé nos rêves!" a réagi à l'AFP Claudine Monteil, pionnière féministe qui fut la plus jeune signataire en 1971 du "Manifeste des 343", un appel historique à la légalisation de l'avortement en France.ama/sde/rr