Sagittaire

23 NOVEMBRE - 21 DÉCEMBRE

Amour : Les relations avec votre partenaire s'améliorent. L'agitation fébrile de ces derniers jours se tasse et vous parvenez (non sans efforts !) à retrouver le chemin du dialogue. Votre persévérance à rechercher un terrain d'entente apparaîtra comme une preuve d'amour, de sincérité et de compréhension mutuelle. Des sentiments plus forts pourraient en découler, ce qui permettrait à votre couple de se consolider.

Travail-Argent : Soyez prêt à exploiter à fond des opportunités exceptionnelles, notamment si vous exercez une profession libérale ou si vous évoluez dans le domaine des arts ou de la création. Un tremplin étonnant pourrait bien se présenter à vous alors que vous ne vous y attendiez pas. Il sera néanmoins le fruit de vos efforts passés. Prenez le temps d'analyser tous les paramètres de cette proposition et tous les engagements qui en résulteront. Votre vie professionnelle risque d'en être bouleversée.

Santé : Ce retour au calme est marqué par un bien-être général que vous pouvez accompagner d'une cure « détox » afin d'évacuer définitivement tout ce qui vous empêchait de vous sentir bien dans votre corps et votre esprit. Vous allez ressentir le besoin de dépenser votre énergie, ce qui ne vous était pas arrivé depuis longtemps.

25 august - 31 august
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Comment s’habiller pour booster son ego et sa confiance en soi ? Bilal Hassani et Zalando ont la réponse

    La mode peut devenir un puissant outil pour renforcer votre confiance en soi et exprimer votre personnalité, comme en témoigne la dernière campagne de Zalando incarnée par Bilal Hassani.

  • “Il régale tout le monde” : Cyril Lignac revisite le jambon coquillettes dans un risotto gourmand et régressif

    Vous aimez le risotto ? Vous allez adorer cette recette revisitée par le chef Cyril Lignac qui remplace le riz par des coquillettes. Voici comment reproduire sa recette.

  • Troupes occidentales en Ukraine : les Européens réticents à l'idée esquissée par Macron

    Berlin, Londres et d'autres alliés européens de Kiev ont opposé mardi une fin de non-recevoir aux propos du président français Emmanuel Macron estimant la veille que l'envoi de troupes occidentales en Ukraine ne pouvait pas "être exclu".Le Kremlin de son côté a jugé qu'il n'était "absolument pas dans l'intérêt de ces pays" d'envoyer des soldats en Ukraine. Le simple fait d'évoquer cette possibilité constituait "un nouvel élément très important" dans le conflit, a ajouté le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.Interrogé sur le risque d'un conflit direct entre l'Otan et la Russie, en cas de présence militaire en Ukraine, Dmitri Peskov a répondu que "dans ce cas, nous ne devrions pas parler de probabilité, mais d'inévitabilité".Lundi à Paris, Emmanuel Macron avait reconnu qu'il n'y avait "pas de consensus aujourd'hui pour envoyer de manière officielle, assumée et endossée des troupes au sol". "Mais en dynamique, rien ne doit être exclu. Nous ferons tout ce qu'il faut pour que la Russie ne puisse pas gagner cette guerre", a-t-il ajouté, disant "assumer" une "ambiguïté stratégique"."Beaucoup de gens qui disent +Jamais, jamais+ aujourd'hui étaient les mêmes qui disaient +Jamais des tanks, jamais des avions, jamais des missiles à longue portée+ il y a deux ans", a-t-il aussi souligné.M. Macron s'exprimait à l'issue d'une conférence internationale de soutien à l'Ukraine, organisée à la hâte en France en présence de vingt-sept autres pays, à un moment critique pour Kiev, en attente des armes occidentales nécessaires à sa survie.Cet hypothétique envoi de troupes en Ukraine, sur une base bilatérale, serait lié à des actions identifiées comme prioritaires pour les Européens: cyberdéfense, coproduction d'armement en Ukraine, déminage...- "Sans franchir le seuil de belligérance" -"Certaines de ces actions pourraient nécessiter une présence sur le territoire ukrainien, sans franchir le seuil de belligérance", a précisé mardi le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné. Donc pas de troupes destinées à combattre directement contre les Russes.Le Royaume-Uni a d'ailleurs reconnu qu'"un petit nombre" de personnes envoyées par Londres se trouvaient déjà sur place "pour soutenir les forces armées ukrainiennes, notamment en termes de formation médicale", selon un porte-parole du Premier ministre britannique Rishi Sunak, précisant toutefois: "Nous ne prévoyons pas de déploiement à grande échelle".Le chancelier allemand Olaf Scholz a affirmé mardi qu'"aucun soldat" ne serait envoyé en Ukraine par des pays d'Europe ou de l'Otan: "Ce qui a été décidé entre nous dès le début continue à être valide pour l'avenir", à savoir "qu'il n'y aura aucune troupe au sol, aucun soldat envoyé ni par les Etats européens, ni par les Etats de l'Otan sur le sol ukrainien".Le soutien à Kiev "ne prévoit pas la présence sur le territoire ukrainien de troupes d'Etats européens ou de l'Otan", a souligné le gouvernement italien, dont le ministre des Affaires étrangères, Antonio Tajani, a appelé à "être très prudent" sur ce sujet, car "nous ne devons pas apparaître comme étant en guerre avec la Russie".L'Espagne n'est "pas d'accord" avec l'idée lancée par M. Macron, et le duo formé par la Pologne et la République tchèque "n'envisage pas d'envoyer" de troupes en Ukraine", selon leurs dirigeants.Ulf Kristersson, Premier ministre de la Suède qui va très prochainement devenir le 32e membre de l'Otan, a fait valoir qu'"il n'y a pas de demande" côté ukrainien pour des troupes au sol. Donc "la question n'est pas d'actualité", a-t-il insisté, sans toutefois exclure cette possibilité à l'avenir.- "Aucun projet" de l'Otan -L'Otan aussi a écarté tout envoi de troupes sur le théâtre des opérations. "L'Otan et les Alliés apportent une aide militaire sans précédent à l'Ukraine. Nous l'avons fait depuis 2014 et nous sommes passés à la vitesse supérieure après l'invasion russe à grande échelle. Mais il n'y a aucun projet de troupes de combat de l'Otan sur le terrain en Ukraine", a confié mardi un responsable de l'Alliance à l'AFP.Depuis qu'il a reçu le président ukrainien Volodymyr Zelensky mi-février à l'Elysée pour signer un accord de sécurité bilatéral, Emmanuel Macron peint un tableau très sombre des intentions de Vladimir Poutine et tente de se positionner en première ligne de l'appui apporté à Kiev.Au sein de la classe politique française, l'éventualité d'envoyer des troupes en Ukraine a soulevé un tollé chez les oppositions, de la gauche radicale à l'extrême droite en passant par les socialistes et la droite.Le Premier ministre français Gabriel Attal a jugé mardi qu'il y avait "lieu de se demander si les troupes de Vladimir Poutine (n'étaient) pas déjà" en France, visant nommément Marine Le Pen, dans une passe d'armes tendue au parlement avec la députée d'extrême droite, favorite de la présidentielle de 2027.bur-ybl/thm

  • Miranda Kerr à nouveau maman, son quatrième garçon porte un prénom bien de chez nous

    Miranda Kerr vient d'accueillir son quatrième enfant, un garçon prénommé Pierre.

  • La reine Maxima en Colombie en solo pour l’ONU

    La reine Maxima des Pays-Bas est en Colombie le temps d’une visite de travail en solo, en tant que représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour la finance inclusive pour le développement.

  • Envoi de troupes en Ukraine : Pascal Praud dénonce un "problème de leadership en Europe", le ton monte sur CNews

    En réaction à l'annonce d'Emmanuel Macron de l'envoi de troupes en Ukraine, Pascal Praud a dénoncé un "problème de...

  • Vue sur TikTok, voici l'une des meilleures méthodes pour porter un bandeau dans les cheveux

    Cela fait maintenant quelques mois que le bandeau a fait son retour. Si tout le monde le porte, encore faut-il savoir le positionner correctement. Sur les réseaux sociaux, une française révèle sa technique très simple pour le placer joliment et garder du volume en racines.

  • En cas de malaise voyageur dans le métro de Paris, la doctrine d’intervention va changer, annonce Valérie Pécresse

    Valérie Pécresse a annoncé une évolution de la doctrine en cas de malaise voyageur ou de colis suspects pour fluidifier dans les transports parisiens à l’approche des JO de Paris.

  • Gaza: la Jordanie et la France ont-elles raté leur largage humanitaire?

    Ce lundi 26 février, la Jordanie et la France ont procédé à des largages de vivres à destination des populations civiles de la bande de Gaza. À Deir al-Balah, les habitants massés sur la plage ont assisté impuissants à la chute de colis en mer. Certains d’entre eux sont allés chercher à la nage les palettes d’aide tombées à l’eau. Symbole du désarroi des Palestiniens, ces images ont fait le tour des réseaux sociaux, suscitant de nombreuses interrogations sur cette opération humanitaire. Les prem

  • Ukraine : passe d'armes entre Gabriel Attal et Marine Le Pen à l'Assemblée

    Le premier ministre Gabriel Attal a jugé mardi 27 février qu'il y avait "lieu de se demander si les troupes de Vladimir Poutine (n'étaient) pas déjà dans notre pays", visant nommément Marine Le Pen, dans une passe d'armes tendue avec la leader du RN à l'Assemblée nationale. La députée du Pas-de-Calais a interpellé le chef du gouvernement à propos des déclarations de lundi soir d'Emmanuel Macron, qui avait indiqué ne pas exclure l'hypothèse d'un envoi de troupes occidentales en Ukraine.Lire la suite sur FRANCE 24

  • L’Europe en train : cet été, la SNCF va offrir des lignes de TGV éphémères aux vacanciers

    Les ventes des billets d’été 2024 sont ouvertes à la SNCF ! L’occasion de s’offrir une escapade sur les rails en Europe, facilitée par la mise en place de lignes de train éphémères durant cette nouvelle saison estivale.

  • Un baron de la drogue des Pays-Bas condamné à la prison à perpétuité

    Le baron de la drogue le plus redouté des Pays-Bas a été condamné mardi à la prison à perpétuité pour une série de meurtres commis par son gang qui ont choqué le pays.Seize autres suspects ont été condamnés à des peines allant de la perpétuité à un an et neuf mois de prison.

  • Anya Taylor-Joy accusée de promouvoir l'extrême maigreur, ses fans désapprouvent : "Ce n'est pas sain"

    Présente ce dimanche 25 février 2024 à l'avant-première new-yorkaise de "Dune, deuxième partie", dans lequel elle joue, Anya Taylor-Joy a posté un carrousel de photos de sa robe sur Instagram, révélant une taille très marquée. La première photo, où elle s'affiche extrêmement mince en corset, a alerté les internautes.

  • « C’était une demande de nos éleveurs » : dans un décret, le gouvernement interdit les appellations de « viande végétale »

    Le gouvernement a publié un nouveau décret interdisant la dénomination de produits à base de protéines végétales par des mots faisant référence à la viande. Un décret salué par les acteurs de la filière animale, qui estiment que des termes comme « steak végétal » ou « saucisse vegan » peuvent créer de la confusion chez les consommateurs.

  • Plus belle la vie : Ophélie va-t-elle vaincre sa plus grande peur ?

    Dans "Plus belle la vie, encore plus belle" sur TF1, Ophélie veut se débarrasser de son agoraphobie et tente de sortir de chez elle... Hélas, cet acte normal pour les autres relève de l'impossible pour la jeune fille.

  • "Le moment n'est plus le bon" : la sortie du nouveau film de Jacques Doillon reportée à une date ultérieure

    CE2, nouveau long-métrage réalisé par Jacques Doillon, ne sortira finalement pas le 27 mars au cinéma. Suite aux accusations d'agression sexuelle contre le cinéaste, la production du film a décidé de reporter la sortie.

  • Jennifer Aniston se filme en pleine séance de sport

    Si vous aussi, vous avez du mal avec le lundi... ... Jennifer Aniston vous comprend!. Et pour vous donner un peu de motivation, Rachel de «Friends»... ... a décidé de partager sa séance de sport plutôt énergique!.

  • L'émir du Qatar reçu à l'Elysée : situation à Gaza et libération des otages au menu des discussions

    L'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani entame mardi une visite d'Etat de deux jours en France, centrée sur la libération des otages à Gaza et la relance du processus pour la création d'un Etat palestinien, ainsi que sur le renforcement de la relation bilatérale. Il a été reçu à l'Elysée par Emmanuel Macron en fin d'après-midi. Les précisions de notre envoyé spécial.Lire la suite sur FRANCE 24

  • « Abrège frère » sur TikTok : le vidéaste derrière le compte se défend de toute misogynie

    Après des semaines de silence face aux critiques, le créateur de contenu a pris la parole au sujet du harcèlement sexiste engendré par la tendance qu’il a lancé.

  • Professeur accusé de chants glorifiant Daesh: quelles sont les vérifications avant l'embauche d'un enseignant

    Alors que la mise en examen d'un professeur des écoles de Seine-Saint-Denis secoue l'Éducation nationale, BFMTV fait le point sur le processus de recrutement des enseignants.