Verseau

21 JANV - 18 FÉVRIER

Amour : La vie de couple sera harmonieuse. Un mot gentil, une petite attention peuvent faire des merveilles. Célibataire, les relations amoureuses se dérouleront sous le signe de la tendresse et de la douceur. Mais, réfléchissez bien avant de prendre une décision, vous n'avez peut-être pas toutes les cartes en main.

Travail-Argent : Vous avez l'intention de réussir et vous vous en donnerez les moyens. Vous aurez d'excellentes chances de mener à bien vos diverses entreprises et d'en tirer de très grandes satisfactions.

Santé : Vous devriez ralentir le rythme malgré votre excellente résistance physique.

18 january
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Camille et Nicolas Santoro (Familles nombreuses) divorcent

    Depuis son divorce, Camille Santoro traverse des moments compliqués. Ce jeudi 20 juin, l'ancienne candidate de Familles nombreuses : la vie en XXL s'est confiée sur son quotidien difficile de maman solo.

  • Voici les chansons qui seront les tubes de l’été 2024, selon les spécialistes

    Même si la météo fait encore grise mine, l’été est bel et bien là. À l’occasion de l’arrivée de la saison estivale, les spécialistes de Deezer et Spotify ont dévoilé leurs listes des tubes qui, selon eux, vont marquer l’été 2024.

  • L'Europe, "indifférente", ne remplit pas ses obligations "éthiques, morales" à l'égard des réfugiés

    Pour la Journée mondiale des réfugiés, notre invitée Fabienne Lassalle, directrice générale adjointe de l'ONG de sauvetage en mer SOS MÉDITERRANÉE France, aborde l'indifférence de l'Europe où le droit des réfugiés est systématiquement "violé". Confrontées au "viol et à la torture" dans les camps de réfugiés, elles n'ont "d'autre choix que de fuir par la mer".Lire la suite sur FRANCE 24

  • Législatives: Gabriel Attal déplore que "l'antisémitisme" ait "ses candidats aux élections"

    Le Premier ministre Gabriel Attal a assuré sur BFMTV que "l'extrême gauche" et "l'extrême gauche" présentait aux élections législatives des candidats qu'il accuse de complaisance avec l'antisémitisme.

  • "Il y aura un grand nom à mes côtés" : Jorick, gagnant de Top Chef 2024, se livre sur ses projets après sa victoire !

    Jorick vient à peine de remporter le concours Top Chef que déjà les projets culinaires fusent. Le jeune homme s’est justement confié sur son futur.

  • La colère… en musique !

    Chaque soir, à partir de 18 heures, un journaliste de la rédaction du « Point » vous propose son regard sur l’actualité et une sélection des meilleurs articles du jour.

  • Crues: Mayenne et Maine-et-Loire en alerte maximale, Craon sous les eaux

    Les départements de la Mayenne et du Maine-et-Loire ont été placés jeudi en vigilance rouge en raison de "débordements exceptionnels" de l'Oudon, notamment dans le secteur de Craon (Mayenne) où la rivière a dépassé son niveau historique de 1996.L'Oudon, seul cours d'eau de Mayenne et Maine-et-Loire à être concerné par la vigilance rouge, a atteint en début d'après-midi à Craon un niveau de 3,25 mètres, bien au-delà de la "crue historique" de 1996 (2,86 m), selon Vigicrues qui signale des "débord

  • The Boys : le nouveau slogan de la série !

    Les fans de The Boys ont enfin pu découvrir l'épisode 4 de la saison 4 sur Prime Video et il a laissé les téléspectateurs avec deux grosses questions en suspens. Télé-Loisirs tente de vous apporter des réponses ! Attention, spoilers.

  • Kenya: des milliers de jeunes dans la rue contre les projets de nouvelles taxes

    Sifflets à la bouche et smartphones en main, des milliers de jeunes Kényans ont manifesté jeudi à travers le pays contre le projet de budget du gouvernement, actuellement débattu au Parlement, qui prévoit l'instauration de nouvelles taxes.Deux jours après une première manifestation de quelques centaines de personnes dans la capitale Nairobi, la mobilisation de la "génération Z" kényane s'est étendue à travers le pays, dans le cadre d'un mouvement inédit lancé à peine une semaine plus tôt sur les réseaux sociaux, hors de tout cadre politique.Baptisé "Occupy Parliament" ("Occuper le Parlement"), il a cristallisé autour du mot-dièse #RejectFinanceBill2024 l'opposition au projet gouvernemental de créer notamment une TVA de 16% sur le pain et une taxe annuelle de 2,5% sur les véhicules particuliers, pour financer le budget 2024-25.Face au mécontentement croissant, le gouvernement du président William Ruto avait annoncé mardi retirer la plupart des mesures fiscales prévues dans le texte, qui doit être voté au parlement avant le 30 juin.Mais les manifestants demandent son retrait intégral.Jeudi, des cortèges ont défilé, au son des sifflets et vuvuzelas, dans les bastions de l'opposition à Mombasa (est) et Kisumu (ouest), à Eldoret (ouest) dans la vallée du Rift d'où est originaire le président, ou encore dans les villes de Nanyuki (centre), Nakuru (centre), Nyeri (centre), Kisii (sud-ouest)...A Nairobi, la manifestation, qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes selon un journaliste de l'AFP, a été émaillée de quelques heurts, dont des pneus et du mobilier urbain brûlés. Sans comparaison avec la tension qui avait accompagnée des manifestations contre la vie chère organisées l'an dernier par l'opposition et qui avaient donné lieu à des affrontements meurtriers et des pillages.Aucun chiffre de mobilisation n'est disponible lors de manifestations au Kenya.- "La voix du peuple" -Dans la capitale, les jeunes manifestants ont défié des heures durant, avec chants et danses provocatrices, les tirs de gaz lacrymogène et de canons à eau de la police. Sans jamais lâcher leurs smartphones pour faire des selfies ou diffuser en direct sur les réseaux sociaux."En tant que +Génération Z+, nous sommes la voix du peuple. C'est quelque chose auquel ils (le gouvernement) ne sont pas habitués", lance Margaret, 23 ans, diplômée et sans emploi."Ces taxes (...) n'ont aucun sens. Nous sommes juste fatigués qu'on nous mente", lâche-t-elle. "Nous voulons que le gouvernement nous entende et se rende compte qu'il ne s'agit pas d'eux, mais de nous".Etudiante de 22 ans, Bella se méfie du gouvernement. "Ils essaient de nous mentir, les taxes qu'ils ont supprimées sur le pain, ils les ont ajoutées ailleurs", estime-t-elle."On est en train de mourir, on ne peut pas faire trois repas par jour. Que nous apporte-t-il de bon? Pourquoi devrions-nous le respecter? Ruto devrait partir", lance Jack Ouma, 28 ans, dans la ville de Kisumu.Pour compenser les annonces de mardi, le gouvernement envisage désormais d'augmenter les taxes sur les carburants et les produits exportés.Selon les opposants, cela risque de renchérir le coût de la vie, déjà grevé par les hausses l'an dernier de l'impôt sur le revenu et des cotisations santé et le doublement de la TVA sur l'essence.A travers le pays, les manifestants comparent le chef de l'Etat - fervent évangéliste qui s'est fait élire en août 2022 en promettant de défendre les plus modestes - à Zakayo (Zachée en swahili), figure biblique du collecteur d'impôts.Au Parlement, les débats sur le budget se poursuivaient jeudi en session extraordinaire. Une source parlementaire a indiqué à l'AFP que le vote final était pour l'instant prévu le 27 juin.Pour le gouvernement, cette nouvelle ponction fiscale est nécessaire pour redonner des marges de manoeuvre au pays, lourdement endetté.Le Kenya, l'une des économies les plus dynamiques d'Afrique de l'Est, a enregistré en mai une inflation de 5,1% sur un an, avec une hausse des prix des produits alimentaires et des carburants respectivement de 6,2% et 7,8%, selon la Banque centrale.La croissance du PIB devrait décélérer à 5% cette année, après 5,6% en 2023 et 4,9% en 2022, selon la Banque mondiale. La dette publique du pays s'élève à environ 10.000 milliards de shillings (71 milliards d'euros), soit environ 70% du PIB.ho-sva/dyg/clr

  • Quand Quentin Tarantino sauve un petit cinéma parisien

    Quentin Tarantino a contribué au sauvetage du cinéma La Clef, dans le Ve arrondissement de Paris, en faisant d'importantes donations lors d'une campagne de financement participatif.

  • Jacques Dutronc : Sa compagne Sylvie Duval alpaguée par des fans lors de l'hommage à Françoise Hardy, ce rôle clé qu'elle a joué malgré elle

    Jacques Dutronc était accompagné de Sylvie Duval, celle qui partage sa vie depuis plus de 25 ans, lors des obsèques de Françoise...

  • Kendrick Lamar renouvelle ses diss tracks explosives contre Drake lors d’un concert

    Kendrick Lamar a tout donné en live avec ses diss tracks contre Drake.

  • L'Equipe du soir : Olivier Ménard confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès

    De retour ce jeudi 20 juin sur la chaîne L'Equipe moins de quinze jours après l'agression dont il a été victime, le journaliste Olivier Ménard a raconté dans le détail ce violent épisode survenu dans son immeuble.

  • Équipe de France : Masque bleu, blanc, rouge pour Mbappé

    Blessé au nez, le capitaine des Bleus a étrenné son nouveau masque à l'entraînement, à la veille d'affronter les Pays-Bas lors de l'Euro 2024.

  • Médicaments génériques: 400 produits vont-ils vraiment être retirés?

    L'Union européenne a demandé à ses membres de retirer du marché plusieurs centaines de médicaments génériques, jugeant que leur efficacité avaient été mal évaluée.- Les autorités nationales ne vont certainement pas retirer lundi tous ces médicaments de marché.

  • "Trois blocs", antisémitisme: ce qu'il faut retenir de l'interview de Gabriel Attal sur BFMTV

    À dix jours du premier tour des élections législatives, Gabriel Attal est l'invité de BFMTV ce jeudi 20 juin.

  • Euro-2024: Espagne-Italie en approche, l'Angleterre en scène

    C'est la journée du patrimoine à l'Euro-2024 avec trois monuments du football mondial en lice jeudi: l'Espagne renaissante défie l'Italie, championne sortante, et l'Angleterre, éternelle candidate aux titres, veut rectifier contre le Danemark une première impression mitigée.C'est même un classique que accueille l'Arena Aufschalke: pour la cinquième édition consécutive, les routes de l'Italie et de l'Espagne se croisent lors d'un Euro.

  • Euro 2024: les premières images de Mbappé avec son masque bleu-blanc-rouge

    Victime d’une fracture du nez lundi face à l’Autriche (1-0), Kylian Mbappé a arboré pour la première fois son masque de protection ce jeudi à l’entraînement.

  • Législatives: Attal s'émancipe de Macron

    Gabriel Attal s'émancipe d'Emmanuel Macron, qui l'a nommé il y a cinq mois à Matignon mais lui a coupé les ailes avec la dissolution, en appelant les Français à le "choisir" comme Premier ministre aux élections législatives."Le 9 janvier, le président de la République m'a nommé. Le 30 juin (date du premier tour, NDLR), j'aimerais que les Français me choisissent", a affirmé le Premier ministre devant la presse jeudi, alors qu'il était interrogé sur la nécessité ou pas de faire campagne avec le président de la République, compte tenu de l'animosité que ce dernier suscite parmi les électeurs."C'est la première fois depuis plus de 25 ans que les Français vont choisir un Premier ministre. Evidemment qu'il y aura un avant et un après (...) dans la pratique du pouvoir, dans l'équilibre des institutions", a appuyé Gabriel Attal, dans une allusion à la gouvernance présidentielle jugée très "verticale", ainsi qu'à la dissolution qui a suscité des remous dans le camp présidentiel.Le jeune Premier ministre s'est déjà distancé de son mentor en prenant les rênes de la campagne, en lieu et place du président de la République, dont les propos font régulièrement polémique. Officiellement sous la pression des députés du parti Renaissance, qui lui ont encore demandé mercredi de venir les soutenir dans leurs circonscriptions.Le visage du Premier ministre est désormais imprimé partout sur les documents de campagne tant celui du président suscite le rejet, aux dires des élus.- "Ambition" -"La page de Macron et du macronisme, elle est tournée. Elle est tournée parce que les électeurs le disent", témoigne un député sortant reparti en campagne. L'incompréhension est telle sur la dissolution que, si la majorité actuelle était reconduite, "ce serait presque une forme de cohabitation, tellement les députés vont revenir mécontents", estime-t-il."Vous n'êtes pas seuls et je serai avec vous jusqu'au bout de cette campagne", a promis Gabriel Attal à ses candidats réunis au siège de Renaissance mercredi. "Les Français ont besoin de nous pour tenir le gouvernail et c'est pour ça qu'on doit tenir."Et comme si ses troupes devaient s'armer de patience, M. Attal répète que les législatives sont un vote "pour le Premier ministre" et qu'Emmanuel Macron sera encore président jusqu'en 2027, quel que soit le résultat du scrutin.La dissolution n'a pas été une bonne nouvelle non plus pour le Premier ministre qui, s'il n'est pas reconduit à son poste, n'aura même pas eu le temps de planter un arbre à Matignon, comme il est de tradition de le faire au bout de six mois."Pour l'égo c'est toujours un peu compliqué" alors que le jeune homme de 35 ans "a de l'ambition", estime un député de la majorité.- "Petit frère" -Malgré son désaccord avec la décision du président, Gabriel Attal s'est lancé pleinement dans la campagne, misant sur le jour d'après pour devenir éventuellement le candidat naturel de son camp en 2027. "Il se dit que sa meilleure carte à jouer pour l'avenir c'est d'avoir été chef de la majorité" même si sa "faiblesse, c'est qu'il est associé à tout ça" et que pour l'aile gauche du parti "il est celui qui a +droitisé+ ces six derniers mois" la politique du gouvernement, note un élu.En décembre, Emmanuel Macron avait salué chez son ministre, chargé alors de l'Education, un responsable politique susceptible de "continuer le combat".Au Mont-Valérien mercredi, le potentiel successeur est passé du rang d'héritier à "petit frère". Emmanuel Macron "a repris le terme d'un enfant. Vous savez, moi je suis Premier ministre. J'aspire à pouvoir continuer à diriger l'action du gouvernement", a balayé Gabriel Attal, montrant que le président devra compter sur lui pour la suite.bpa-are/jmt/fan

  • Euro 2024: des Bleus "chiants à regarder" contre l’Autriche? Griezmann explique son expression

    Avant le début de l’Euro 2024, Antoine Griezmann avait provoqué un débat sur le jeu de l’équipe de France qu’il avait qualifié de "chiant à regarder." Après la courte victoire face à l’Autriche (1-0) lundi pour le premier match des Bleus, il a été demandé jeudi au numéro 7 tricolore s’il avait trouvé son équipe "chiante" lundi soir à Düsseldorf.