Publicité

Cette molécule contenue dans le café pourrait nous aider à mieux vieillir, selon une étude

Adobe Stock
Adobe Stock

Le café n’a pas fini de nous dire tous ses secrets. Des chercheurs de l’université de Singapour ont découvert qu’un composé naturel présent dans le café, la trigonelline, pourrait jouer un rôle dans le processus de vieillissement.

Vieillir peut être inquiétant. Mais éviter un tel processus semble relever de l’impossible. Il est possible de conserver une bonne hygiène de vie en mangeant des repas équilibrés, en pratiquant une activité sportive régulière, en dormant suffisamment… Ou en buvant une bonne tasse de café ! Ce sont du moins les conclusions, surprenantes, d’une étude parue dans Nature Metabolism. D’après l’équipe de chercheurs, certains composés naturellement présents dans le café permettraient de ralentir le déclin naturel des muscles du corps humain.

Une coenzyme qui permet de générer de l’énergie

Ce composé naturellement présent dans le café est la trigonelline. On la trouve également dans d’autres aliments comme les graines de fenugrec et les petits pois. Au cours de leurs travaux, les scientifiques ont remarqué que les niveaux de trigonelline dans le sang étaient plus faibles chez les personnes âgées ayant des muscles moins vigoureux et une marche plus lente. Plusieurs expériences ont été réalisées pour décrypter ce phénomène.  Les chercheurs ont conclu que la trigonelline agit comme un précurseur du NAD+ (nicotinamide adénine dinucléotide), une coenzyme essentielle dont les taux diminuent avec l’âge. Cette coenzyme permet des réactions chimiques...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Le coup de fouet du café du matin serait un mythe selon une étude
Manger ce fruit quotidiennement pourrait améliorer notre humeur, selon une étude scientifique
Le café déca est-il un bon allié pour la santé ? Ces experts répondent