Prématurés : le contact peau à peau préférable à l'incubateur selon l’OMS

© Getty Images

Un contact peau à peau immédiat est préférable à un passage dans un incubateur pour les bébés nés prématurés ou trop petits, annonce l’Organisation mondiale de la santé dans ses dernières recommandations sur la prise en charge des prématurés.

L’Organisation mondiale de la santé a appelé à un changement radical dans la manière dont les soins intensifs néonatals sont dispensés aux tout-petits.

L’agence a déterminé que permettre aux mères ou aux autres soignants de rester proches des bébés prématurés dès la naissance, sans séparation, offre des « avantages majeurs pour la santé », a déclaré Karen Edmond, médecin et pédiatre de l’OMS, lors d’un point de presse à Genève.

« J’aime à voir la chose de cette façon : la première étreinte avec un parent est non seulement importante sur le plan émotionnel, mais aussi absolument essentielle pour améliorer les chances de survie et la santé des bébés trop petits et prématurés », a-t-elle souligné.

Cette nouvelle recommandation sur la façon de traiter les bébés nés avant 37 semaines de grossesse ou pesant moins de 2,5 kilogrammes s’applique dans tous les contextes, souligne l’OMS.

Un contact peau à peau immédiat doit être assuré « même pour les bébés souffrant de difficultés respiratoires », estime l’agence onusienne, qui insiste : « Eux aussi ont besoin d’un contact étroit avec leur mère, dès la naissance ».

LIRE AUSSI >> Catherine Vanier : « Il faut donner aux prématurés l’envie de vivre »

Un problème de santé publique urgent

Pour l’OMS les naissances prématurées sont un « problème de santé publique urgent » qui touche 15 millions de bébés chaque année, soit une naissance sur 10.

Dans la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi