Le tofu aurait un impact plus néfaste sur l’environnement que la viande

Katia Rimbert
Journaliste
(Crédit photo : Mizina via Getty Images)

Et si en voulant bien faire, on empirait la situation ? C’est ce qui semblerait être le cas si vous consommez du tofu, que vous soyez végétarien.ne ou non. Des chercheurs britanniques affirment que cette pâte de soja aurait un impact écologique plus dévastateur que la viande.

Les carnivores invétérés ne sont peut-être pas les seuls à blâmer. Lors de la conférence de la National Farmers Union (NFU), qui se tenait à Londres le 10 février dernier, un intervenant a mis les pieds dans le plat. “Pour le même taux de protéines, le tofu est pire que la viande”, a lâché Graham McAuliffe, qui travaille pour l’institut Rothamsted comme le rapporte le Times.

Le scientifique appuie son propos sur une étude britannique, qui n’aurait jamais été publiée, suggérant que la production - et la consommation - de tofu aurait un impact écologique plus important que celle de la viande. Et plus précisément le boeuf, l’agneau, du porc ou le poulet. Plusieurs autres travaux ont déjà pointé du doigt l’impact écologique de cet aliment.

Une fausse idée reçue sur la viande ?

Pourtant, on nous avait vendu cette pâte de soja comme une alternative green à la barbaque, pour les végétariens novices comme pour ceux qui ont rayé définitivement le steak de leurs menus. Si le chercheur a précisé que cette enquête devait être “interprétée avec prudence”, il met en cause les systèmes d’agriculture “complexes” du tofu qui encouragent le réchauffement climatique.

Sur le papier, le “fromage de soja” a tout bon. Il est riche en protéines et sans graisse animale ni cholestérol, contient peu de sodium, est faible en calories et source de fer… Bref, il est très bon pour la santé. Sauf que ce n’est peut-être pas la bonne solution pour remplacer une bonne entrecôte. Pour plusieurs raisons.

Une production dévastatrice pour la planète

Cet aliment très utilisé dans la cuisine asiatique est fabriqué grâce au caillage du lait de soja. Or, le soja a une empreinte écologique énorme. Pourquoi ? Notamment parce que sa culture nécessite beaucoup d’eau et engendre la déforestation de la forêt amazonienne au Brésil, sans parler de l’utilisation de processus industriels lourds et polluants. Il est également souvent produit à l’autre bout de la planète et parcourt donc des milliers de kilomètres avant d’arriver dans votre assiette. Résultat, il génère encore plus d’émissions de CO2, désastreuses pour l’environnement.

Alors oui, il est important - voire primordial - de réduire sa consommation de viande pour sauver la planète mais vous réfléchirez peut-être à deux fois avant d’acheter du tofu la prochaine fois. Pour limiter les dégâts, vous pouvez déjà commencer par vérifier sa provenance.

A LIRE AUSSI

> Un végétarien sur trois mange de la viande… Après une soirée un peu trop arrosée (oups)

> Voici le premier patch anti-viande (senteur bacon) pour aider les végés en perte de motivation

> Le top 10 des villes de France les plus "veggie-friendly" en 2019