Publicité

Syndrome parkinsonien : différence avec la maladie de Parkinson et symptômes à connaître

“Par maladie, on entend quelque chose de clairement défini, de codé, avec des causes, un diagnostic différentiel et un traitement”, explique le Pr David Devos, neurologue et pharmacologue. “Mais une maladie a de nombreux visages et on peut retrouver pour une même pathologie des phénotypes, des trajectoires et des histoires radicalement différentes”, ajoute-t-il. Lorsqu’on parle de syndrome parkinsonien, cela désigne un ensemble de signes qui font penser à la maladie de Parkinson, mais qui sont en réalité causés par une autre maladie. Il s’agit d’un diagnostic très difficile pour les patients avec des maladies beaucoup plus rares, plus sévères et pour lesquelles les solutions thérapeutiques sont moins nombreuses. Les traitements habituels donnés aux patients atteints de la maladie de Parkinson sont en effet inefficaces.

Dans la maladie de Parkinson, c’est la substance noire du cerveau qui dégénère. Il s’agit d’une petite partie du tronc cérébral qui produit la dopamine. Cette dernière est une substance chimique indispensable à la programmation correcte des mouvements, et la dégénérescence des neurones dopaminergiques va donc provoquer une bradykinésie (lenteur d'exécution des mouvements), une raideur musculaire, des tremblements, des troubles de la marche. “On donne aux patients de la L-DOPA, un précurseur de la dopamine, qui améliore les symptômes de 30 à 70 %”, explique le Pr Devos. Les syndromes parkinsoniens ont un socle commun de symptômes avec la maladie de Parkinson : akinésie, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite