Publicité

"Je n'ai plus le corps que j'avais quand j'étais sur les podiums" : Tyra Banks est désormais considérée comme un mannequin grande taille

Elle est sans aucun doute l'un des mannequins les plus emblématiques du monde. Tyra Banks a débuté dans le monde du mannequinat à 15 ans, posant pour des marques allant de Victoria's Secret à Yves Saint Laurent. À 49 ans, elle continue à évoluer dans cet univers. Mais elle est aujourd'hui considérée comme un mannequin grande taille.

06 September 2022, Berlin: Tyra Banks arrives at the Marc Cain label's show at Mercedes-Benz Fashion Week at Café am Neuen See on the occasion of Berlin Fashion Week. The Berlin Fashion Week combines several events under one roof. Photo: Gerald Matzka/dpa (Photo by Gerald Matzka/picture alliance via Getty Images)
"Je n'ai plus le corps que j'avais quand j'étais sur les podiums" : Tyra Banks est désormais considérée comme un mannequin grande taille. (Photo by Gerald Matzka/picture alliance via Getty Images)

Tyra Banks fait partie des mannequins qui ont changé l'univers de la mode. Après ses débuts dans les années 80, à l'âge de 15 ans, elle est devenue la première Afro-Américaine à faire la couverture des prestigieux magazines GQ et Sports Illustrated Swimsuit. Dès 1997, elle est apparue à plusieurs reprises dans le top des plus belles femmes du monde, et a été l'égérie de nombreuses grandes marques : Victoria's Secret, Yves Saint Laurent, Dolce & Gabbana, Chanel, Pepsi, Nike, Cover Girl...

Une carrière sans fausse note qui s'est poursuivie sur le petit écran : en plus de ses apparitions dans de nombreuses séries, du "Prince de Bel-Air" à "Gossip Girl", elle a également été la productrice de l'émission "America's Next Top Model", un concours de mannequinat, puis du "Tyra Banks Show".

Vidéo. Dubaï : le mannequin Tyra Banks se lance dans le business des glaces

"C'est rare qu'une pièce sur mesure soit aussi belle sur les courbes"

Si l'objectif de l'émission "America's Next Top Model" était pour Tyra Banks de "passer le flambeau", le mannequin n'a pas quitté le milieu de la mode pour autant. Récemment, elle a pris la pose pour la marque Skims, créée par Kim Kardashian. Elle est également devenue l'égérie de la marque Karen Millen, marque spécialisée dans les grandes tailles.

Interrogée par le magazine People, le mannequin l'a affirmé : "Je n'ai plus le corps que j'avais quand j'étais sur les podiums, et donc à avoir des vêtements qui me vont de cette manière... C'est rare qu'une pièce sur mesure soit aussi belle sur les courbes." Et de préciser que, grâce à la marque : "Je me sens puissante. Parfois, je vais à une séance photo et je me dis : 'Ce truc ne me va pas. Ça ne va pas bien s’adapter.' Mais je suis fière de porter ces vêtements et qu'ils soient si beaux."

"Tu es trop ronde, tu ne peux pas faire ce défilé de mode"

Au cours de sa carrière, Tyra Banks a d'abord été confrontée au racisme, puis à la grossophobie. "Être mannequin, devoir aller partout dans le monde et entendre au quotidien que je ne pouvais pas faire certaines choses à cause de la couleur de ma peau [c'était stressant]", se souvient-elle. "Puis, après avoir surmonté ces difficultés, entendre 'Oh, tu es trop ronde, tu ne peux pas faire ce défilé de mode', c'était très difficile."

Un discours qui en dit long sur les discriminations qui règnent dans le monde de la mode, mais qui fait également preuve d'une certaine hypocrisie. Dans les années 2000, Tyra Banks avait qualifié une jeune femme de 52 kilos de "plus size" dans son émission "America's Next Top Model". Et si elle ne fait plus une taille zéro aujourd'hui, elle reste loin d'être grosse. Avec son 42-44 et un poids inférieur à 75 kilos pour 1m78, elle fait en réalité la taille moyenne des femmes aux Etats-Unis, et une taille encore présente dans le spectre de celles que l'on trouve en rayon "classique" dans le commerce.

Vidéo. "Je suis une femme trans, c'est un des détails de ma vie. Je suis à la fois une femme, racisée, une femme trans, une personne qui a été grosse à un moment donné"

À lire aussi :

>> Camille Cerf évoque ses vergetures et sa prise de poids pendant la grossesse : "Je me demandais si j'allais dépasser les 100 kg"

>> Régime extrêmes et "vieux dégueulasses", les confidences de Karine Le Marchand sur son passé de mannequin

>> Aurélie Pons a renoncé à Miss France : "Le monde du mannequinat m'a bien démolie"