Publicité

Adèle Exarchopoulos victime de commentaires sexistes, racistes et transphobes : "Elle parle comme une beurette de cité dégueulasse"

La cérémonie des César, qui a eu lieu ce vendredi 23 février 2024, a récompensé Adèle Exarchopoulos pour son second rôle dans "Je verrai toujours vos visages". Mais ce n'est pas forcément ce qu'ont retenu certains internautes, qui ont préféré critiquer sa tenue et son physique...

PARIS, FRANCE - FEBRUARY 23: Adèle Exarchopoulos arrives at the 49th Cesar Film Awards at L'Olympia on February 23, 2024 in Paris, France. (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)
Adèle Exarchopoulos victime de commentaires sexistes, racistes et transphobes : "Elle parle comme une beurette de cité dégueulasse." (Photo by Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images)

L'actrice Adèle Exarchopoulos, récompensée lors de la dernière cérémonie des César, ce vendredi 23 février 2024, a été la cible de commentaires très sexistes sur les réseaux sociaux concernant sa tenue et son apparence physique.

"On dirait un trans"

Mise particulièrement en lumière lors de la cérémonie des César, où elle a été sacrée meilleure actrice dans un second rôle féminin pour sa performance dans "Je verrai toujours vos visages", Adèle Exarchopoulos a malheureusement pâti de cette exposition. En effet, cette mise en lumière visant à célébrer l'actrice a déchaîné un flot d'attaques sexistes, à son égard sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes se sont permis de commenter son physique, et notamment la taille de sa poitrine, qu'elle n'aurait, selon eux, pas dû mettre en avant. "César des méga boobs clairement", "Même sapée par un grand couturier elle demeure d'une vulgarité", "Un vulgaire boudin", "Rien ne va chez elle. Quelle horreur physiquement", "Elle est a peine bonne pour le p*rno et ils lui refilent un César", "C'est chouette ce petit maquillage à la truelle" peut-on ainsi lire sur X (anciennement Twitter).

Vidéo. La Minute d'Adèle Exarchopoulos

Mais les remarques ne s'arrêtent pas là, et redoublent d'agressivité, versant dans la transphobie et la glottophobie : "On dirait un trans", "Un mec...", "Quelle voix d'homme... de femme pardon", "C'est un trav ?", "C'est un bon gars l'Adèle, bravo"... Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'elle est attaquée sur son attitude, son physique ou encore sa manière de s'habiller, de parler et même sur le ton de sa voix ou son maquillage. Ses détracteurs sont nombreux à la juger "vulgaire", ou "trop masculine". D'autres ont fait preuve de racisme et de mépris de classe : "Elle parle comme une beurette de cité dégueulasse", s'est ainsi permis de juger un utilisateur. Un autre a écrit : "L’impact de l’immigration africaine sur la classe moyenne blanche de province."

"Ma voix, les gens la détestent, moi, je ne l'aime pas"

Une violence rare, d'autant plus qu'Adèle Exarchopoulos est réellement complexée par sa voix, comme elle l'a confié dans le podcast "Canapé Six Places", en mars 2023. "J'ai une voix d'homme, ça me dégoûte. (...) Ma voix, les gens la détestent. Moi déjà, franchement, je ne l'aime pas. Parfois, j'aimerais trop rentrer dans un magasin de voix, ou dans un magasin de rire, parce que j'ai un rire de phoque. (...) J'aimerais bien avoir un petit rire subtil et une voix subtile. Parfois j'essaye, mais après, ça reprend le dessus. J'avoue, j'ai une voix bizarre."

La jeune femme a également indiqué dans "Les Rencontres du Papotin", début janvier 2024 sur France 2, que, plus jeune, elle a eu du mal à accepter son corps : "Je ressemblais à un garçon, parce qu'en fait j'ai eu des poux pendant sept ans, du coup mes parents, à force de me traiter, ils n'en pouvaient plus. Ils m'ont rasé la tête, donc j'avais des cheveux très courts J'étais toute fine, toute plate, et je ressemblais à un garçon. Je n'aimais pas trop trop mon corps."

Cependant, l'actrice semble avoir fait la paix avec l'image qu'elle peut renvoyer aux autres, comme elle l'a affirmé dans "Canapé Six Places" : "Twitter, l'avis des gens, c'est compliqué. Mais j'ai compris. (...) Je ne serai jamais ce que les gens ont envie que je sois."

À lire aussi :

>> Adèle Exarchopoulos complexée par sa voix : "Je n'aime pas ma voix et mon rire aussi. J'ai un rire de phoque"

>> "Je ne suis pas quelqu'un qu'on se voit présenter à ses parents" : Jugées "superficielles", elles sont dévalorisées à cause de leur physique

>> Tianaa (Star Academy) victime de commentaires sexistes, son style jugé vulgaire : "Tu vas te mettre à poil pour être connue ? C'est pathétique"