Affaire conclue : "On touche le fond", "On ne peut pas dire que l’objet n’est pas insolite", "J’en peux plus de rire" : les internautes et Harold Hessel surpris et hilares face à un objet déconcertant

Les internautes étaient hilares en découvrant un objet insolite dans
Les internautes étaient hilares en découvrant un objet insolite dans "Affaire conclue", ce lundi 6 juin. Capture écran France 2.

Ce lundi 6 juin, "Affaire conclue" a fait son grand retour sur France 2. Pour ces retrouvailles, les équipes de Sophie Davant ont déniché un objet des plus insolites qui a provoqué la surprise, mais aussi l'hilarité des internautes et du commissaire-priseur, Harold Hessel.

Après deux longues semaines d'absence en raison de la diffusion du prestigieux tournoi de Roland-Garros, "Ça commence aujourd'hui" et "Affaire conclue" ont fait leur grand retour sur France 2. Ce lundi 6 juin, la programmation de France Télévisions est donc revenue à la normale, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Du côté de l'émission centrée sur la vente aux enchères d'objets d'art, les équipes de Sophie Davant ont déniché de nouveaux trésors insolites pour captiver les téléspectateurs. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les fans du programme ne s'attendaient pas à une telle vente. Il faut dire que ni Sophie Davant, ni Harold Hessel, et encore moins les acheteurs, n'avaient envisagé la présence d'un tel objet dans "Affaire conclue".

Découvrez le portrait de Sophie Davant :

Si le premier objet présenté a replongé les experts en enfance, puisqu'il s'agissait d'une adorable voiture rouge miniature, le deuxième les a laissés un peu plus perplexes. Et pour cause ! Serge, originaire de Savoie, a participé à "Affaire conclue" dans le but de vendre des toilettes, "raffinées". À son arrivée dans les studios de l'émission, Sophie Davant n'a pas pu cacher sa surprise, tout comme le commissaire-priseur. Comme il l'a fait savoir, Harold Hessel n'avait encore jamais estimé des toilettes de sa vie, mais il faut bien une première fois à tout. En analysant les secrets de cet objet des plus insolites, l'expert a eu du mal à garder son sérieux et a eu de nombreux fous-rires.

"On touche le fond"

Le vendeur a apporté quelques précisions sur sa trouvaille. Ces toilettes viennent de Genève, et plus précisément d'un hôtel particulier qui a été démonté dans les années 1960. Néanmoins, elles sont toujours fonctionnelles. Si pour Harold, il s'agit "des plus belles toilettes du monde, en porcelaine anglaise", son estimation n'était pas très élevée. Lorsque la présentatrice de France 2 a demandé au vendeur ce qu'il comptait faire avec l'argent de la vente de cet objet, il a répondu "un voyage", provoquant un éclat de rire de la part du commissaire-priseur. Ce dernier a d'ailleurs répliqué : "Je ne pense pas que vous irez très loin. Vous n'allez pas pouvoir vous payer un billet d'avion pour faire le tour du monde". Et d'ajouter : "C'est très amusant, mais ce n'est pas facile à vendre. Le marché est un petit peu étroit, je ne sais pas qui a envie d'acheter ce genre de choses." Par prudence, il a estimé cet objet à 80 euros. Une chose est sûre, c'est que cet objet a autant amusé les experts de l'émission que les internautes, qui ont manifesté leur surprise sur Twitter.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles