Comment mettre sa cup ? Découvrez un tuto explicite... Sur PornHub !

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
© The Female Company / Cedric @ StudioDropped. GmbH
© The Female Company / Cedric @ StudioDropped. GmbH

Les alternatives pour gérer les menstruations sont nombreuses, et chaque personne a ses préférences. Et même si elle se démocratise de plus en plus, la cup – ou coupe menstruelle – est toujours la source de nombreuses interrogations. Est-elle vraiment facile à mettre en place, à retirer ? Quelle est la meilleure technique pour s'en servir ? Dans une série de vidéos explicites, l'actrice Lina Bembe dévoile des tutoriels bien pensés qui brisent les tabous autour des règles.

Dans la vie d'une personne qui a ses règles, utiliser des protections menstruelles n'est pas toujours chose aisée. Certaines sont d'ailleurs plus faciles d'utilisation que d'autres, comme les serviettes périodiques ou les culottes menstruelles. Mais pour ce qui est des protections qui s'insèrent dans le vagin, telles que les tampons ou encore la coupe menstruelle, c'est une autre histoire.

Combien de personnes ne se sont pas demandées, lors de la première utilisation (voire aussi des suivantes) quelle était la technique pour mettre en place ce corps étranger, et être sûr·e qu'il soit bien placé pour être efficace sans générer de douleurs ? En dépit des modes d'emploi fournis avec ses protections, et des conseils de notre entourage, ce n'est jamais une chose facile.

Des tutos bien pensés... et explicites

Pour palier ce problème, l'actrice Lina Bembe s'est associée à The Female Company pour proposer des tutoriels autour de la cup. Au programme : trois vidéos à destination des personnes qui ont leurs règles et dans lesquelles elle dévoile de précieuses informations sur cette protection périodique. "Il était temps que l'on brise les tabous et que l'on vous montre comment on utilise une cup", explique la jeune femme en introduction.

Chaque vidéo a son sujet. La première montre comment plier une coupe menstruelle avant de l'insérer, et explique à quel endroit elle doit venir en place, notamment en détaillant comment reconnaître son col de l'utérus avec ses doigts, pour avoir une meilleure idée de son anatomie intime. La seconde s'intéresse aux différentes positions les plus pratiques pour la mise en place de la cup, et la dernière donne des astuces pour la retirer facilement, expliquant comment réagir si elle venait à se retrouver coincée.

Les vidéos "One Girl One Cup" – référence à une vidéo pornographique bien connue du grand public – sont graphiques, explicites et donc réservées aux personnes de plus de 18 ans : on y voit en effet Lina Bembe insérer ses doigts ou encore sa cup dans son vagin. Résultat, impossible de mettre ces tutos en ligne sur un site classique ou même sur YouTube. Pour les découvrir, il faut obligatoirement se rendre sur Pornhub, sur la chaîne The Female Company.

Quand la pornographie se met au service de l'éducation sexuelle

Féministe, travailleuse du sexe, performeuse dans des films pornographiques mais également conférencière pour TEDx, Lina Bembe rappelle qu'il est essentiel de délivrer plus d'éducation sexuelle, afin que les hommes comme les femmes puissent apprendre à mieux connaître leur corps et ses mécanismes. "Sans honte, sans être embarrassé·e, et sans censure".

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Lina Bembe participe à un projet mêlant pornographie et éducation sexuelle. En 2017, elle prenait part au collectif berlinois SexSchool, au côté de Parker Marx, Sadie Lune et Bishop Black sous la direction de la réalisatrice Poppy Sanchez. L'objectif était de réaliser des vidéos d'éducation sexuelle explicites, évoquant aussi bien l'importance du consentement et de la contraception que la réalité des relations sexuelles. La preuve que la pornographie, si décriée qu'elle pourrait bientôt être encore plus contrôlée, peut aussi être un outil éducatif qui vise à briser les tabous.

À LIRE AUSSI

>> Journée mondiale de l'hygiène menstruelle : "J'ai totalement changé ma façon de gérer mes règles"

>> Et si on arrêtait de basher les femmes qui se dénudent ?

>> #JeSuisCute : mais pourquoi les femmes se déshabillent-elles sur Internet ?