Fails love du confinement #3 : "J'ai découvert que mon crush était gay"

Katia Rimbert
Journaliste
L'amour au temps du confinement

Et ça continue, encore et encore. Alors que le gouvernement a annoncé que le confinement allait être prolongé, il faut prendre son mal en patience et se rappeler qu’en restant chez soi, on sauve des vies. Mais côté amour, ce n’est pas toujours évident. La preuve avec les plus beaux fails amoureux qu’on a repérés sur Twitter cette semaine.

Amour et confinement ne font pas toujours bon ménage. Après de longues semaines coincés chez eux, certains internautes sont désillusionnés et ne croient plus vraiment en l’amour.

La drague au temps du confinement

Les plus positifs d’entre eux ont décidé de voir le verre à moitié plein. Et pour se remonter le moral, ils échangent avec leurs amis et d’illustres inconnus… Histoire de tuer le temps et - peut-être - de trouver leur moitié. Meilleur combo. Sauf que pour certains, la liste des crushs s’allonge au fur et à mesure de leurs conversations enflammées. Il va peut-être falloir choisir sa cible ! Ou alors assumer son statut de polyamoureux.

Pour d’autres, c’est la déception. Ils avaient jeté leur dévolu sur une seule personne mais celle-ci ne semble pas vraiment leur porter autant d’intérêt. On en parle du message “Vu” et sans réponse pendant des heures lors qu’on SAIT que vous n’avez rien à faire de vos journées ?

Avoir (encore) des choses à se dire même confinés

Rassurez-vous, tout le monde n’est pas dans le même cas. Il y a aussi pas mal de jeunes amoureux qui se demandent comment ils vont bien pouvoir concrétiser avec leur crush sans mettre un pied dehors. Et surtout, quels sujets de conversation ils vont bien pouvoir aborder. Le “Salut, ça va ?” a été remplacé “Qu’est-ce que tu cuisines ?”, “Je fais un effort aujourd’hui, je vais prendre ma douche” et “Tu en es à combien de conf call depuis le début de la journée ?”. On vit une période vraiment spéciale.

Et puis, il y a des amours impossibles, que le confinement a définitivement enterrées. Si on essaie de voir les choses du bon côté, c’est peut-être mieux de s’en rendre compte maintenant plutôt que de se prendre un gros vent une fois la crise sanitaire passée, non ?

Solitude 1 Confiné 0. Parmi les âmes en peine, on n’oublie pas non plus ceux qui n’ont pas flashé sur quelqu’un… Et sur qui personne n’a flashé. On est avec vous, les gars.

A LIRE AUSSI

> Fails love du confinement #1 : "Ça m’aura permis de réaliser que mon mec ne me manque absolument pas"

> Fails love du confinement #2 : "J'ai trois ex qui sont revenus depuis le début, un par semaine"

> L'amour au temps du confinement : "Mon mari sifflote pendant qu'il travaille et je pense lui mettre un coup de chaise"