Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : Quelle que soit votre situation amoureuse, vous aspirez surtout à vous isoler pour pouvoir faire le point sur vos sentiments qui sont bien confus pour l'instant. Vous ne supportez plus la routine dans laquelle vous évoluez mais vous ne parvenez pas à en sortir.

Travail-Argent : Certains dossiers se compliquent, mais si vous restez concentré, tout se passera bien. Ne vous laissez pas distraire par certains collègues. C'est exactement ce qu'ils espèrent. Certaines décisions concernant vos finances ne peuvent plus attendre. Vous devez prendre vos responsabilités.

Santé : Vous vous laissez gagner par le stress et vous avez l'impression que rien ne va. Prenez un peu de recul et vous verrez que vous manquez d'objectivité. Ne vous isolez pas.

12 august
Illustrations by Jo Ratcliffe
  • Voici - Demain nous appartient : cet acteur qui a cartonné au cinéma rejoint le feuilleton de TF1

    Voici - Demain nous appartient : cet acteur qui a cartonné au cinéma rejoint le feuilleton de TF1

  • Yakoi sur Netflix en janvier ?

    Yakoi sur Netflix en janvier ?

  • GALA VIDÉO – Zazie “sanglée” au lit dans son enfance : “Ce n’était pas vraiment de la maltraitance...”

    GALA VIDÉO – Zazie “sanglée” au lit dans son enfance : “Ce n’était pas vraiment de la maltraitance...”

  • Crédit immobilier : les nouveaux taux maximum au 1er février

    Crédit immobilier : les nouveaux taux maximum au 1er février

  • La "part de rêve" d'Anne Démians, première femme architecte de l'Académie des Beaux-Arts

    Des panneaux photovoltaïques verticaux sur la gare de Vilnius, des logements absorbant la nature à Strasbourg: face à la complexité des enjeux du XXIe siècle, Anne Démians, première femme architecte à entrer à l'Académie des Beaux-Arts, veut préserver "une part de rêve".Mercredi, sous la Coupole du palais de l'Institut de France qui regroupe cinq Académies, cette grande femme blonde de 59 ans recevra son épée d'académicienne lors d'une cérémonie officielle.C'est Sebastião Salgado, membre de la section photographie de l'Académie des Beaux-Arts, qui prononcera le discours de son "installation", la première d'une femme dans la section d'architecture où elle a été élue le 23 juin 2021 au fauteuil précédemment occupé par Roger Taillibert (1926-2019)."C'est un grand honneur. Je ne l'ai pas recherché mais, si ça peut permettre de faciliter le devenir des jeunes architectes, ça me fait très plaisir", dit à l'AFP Mme Démians, veste et pantalon de cuir noir, dans son cabinet d'architecte du Xe arrondissement de Paris.Bois, métal, carton, dômes translucides... De singulières maquettes y voisinent avec de beaux livres et un design minimaliste baigné par la lumière du jour.- Bauhaus -A l'Académie des Beaux-Arts, elle espère "retrouver la dimension du Bauhaus, ce grand moment de l'architecture qui est la synthèse de tous les arts".L'architecture, c'est sa "vocation". "Je n'ai pas envisagé un seul instant un autre métier", dit-elle. "Toute petite, je voyais ma grand-mère dessiner, elle voyageait beaucoup et j'imaginais que l'architecture, c'était dessiner, imaginer le monde, le rêver. C'est quelque chose que j'ai cherché à préserver car je crois que ça permet d'aller toujours un peu plus loin par rapport aux idées reçues", ajoute cette diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles, qui a enseigné et créé sa première agence en 1995. Elle compte aujourd'hui 30 salariés, architectes, ingénieurs et designers. - "Black Swans" -Pour elle, l'architecture est "un art d'usage donc de confort" qui "concourt, plus que n'importe quelle discipline, à mettre en phase nos façons de vivre avec les transformations puissantes de la ville".Les paramètres techniques, climatiques, sociaux, économiques, industriels "font partie intégrante de l'acte de création et, le plus difficile, c'est de les transcender pour leur donner du sens", souligne-t-elle.Mais "sans injonctions techniques ou énergétiques trop importantes qui rendent les gens dépendants de l'économie" et en s'inspirant "de toutes les initiatives de la société civile", ajoute-t-elle.A Strasbourg, ses "Black Swans", des logements et bureaux construits sur un ancien site industriel, en sont un exemple, raconte-t-elle, expliquant leur nom par les cygnes qui vivaient à proximité du lieu et le "romantisme" du film éponyme de Darren Aronofsky avec Natalie Portman. En "résonance avec l'histoire", les bâtiments intègrent des espaces extérieurs, des toits couverts avec une lumière modulable en fonction de la température, détaille-t-elle.Elle a signé avec les architectes Francis Soler, Finn Geipel et Rudy Ricciotti un manifeste pour une construction sans écart entre le logement privé et le logement social.A Paris, son agence a été sollicitée pour la requalification d'une partie de l'Hôtel-Dieu, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame à Paris, en centre de recherche médicale, un projet qui prévoit une grande nef en son coeur.Elle travaille depuis peu à la transformation de la gare de Vilnius en Lituanie, afin de la rendre "autonome énergétiquement": dotée de "panneaux photovoltaïques verticaux" sur son toit "à cause de la neige", elle sera aussi "un repère dans la nuit", dit-elle. ls/mch/abl

  • Devant la justice à Londres, Eva Green blâme son "côté français" pour des messages insultants

    L'actrice française devait jouer dans le film A Patriot avant qu'il soit arrêté en 2019. Elle réclame aujourd'hui devant la justice son cachet à la société de production qui a décidé de contre-attaquer.

  • VOICI : Naoil (Koh-Lanta) : son émouvant hommage à son père, disparu il y a un an

    VOICI : Naoil (Koh-Lanta) : son émouvant hommage à son père, disparu il y a un an

  • Bouleverser et raconter pour faire rêver avec le cirque de demain

    Voler à 14 mètres au-dessus de la piste dans un élan de "Résistance" ou se mouvoir en lévitation dans un conte onirique: des artistes de tous pays jouent l'émerveillement en bouleversant les codes du cirque pour écrire celui de demain.Créé en 1977, le Festival mondial du cirque de demain, à Paris ce week-end, est un bouillon de culture cosmopolite où les professionnels du secteur viennent piocher de nouveaux talents innovants, tel le Cirque du Soleil symbole du cirque "réinventé" depuis 1984, sans recours aux animaux.Burlesque il y a encore vingt ans, le cirque d'aujourd'hui a beaucoup changé."Ce qui se dessine  en ce moment, c'est qu'on va davantage raconter une histoire. Ce n'est plus +je suis formidable, je jongle avec dix balles+ mais +je jongle avec dix balles et je vais vous dire pourquoi+. Et on peut aussi éveiller la mémoire de quelque chose", raconte à l'AFP Alain Pacherie, président depuis vingt ans du Festival.Pour sa 42e édition, cette référence mondiale pour les casteurs a retenu 24 numéros sur 320 candidatures. Un jury international a décerné dimanche le Grand Prix aux trapézistes français de "La tangente du bras tendu", devant la troupe éthiopienne Kolfe (jeux icariens) - également prix du public - et le Français Quentin Signori (sangles aériennes).La grande majorité des artistes est repartie avec un contrat en poche."Une tendance de la nouvelle génération est de ne pas juste pratiquer mais de parler au monde à travers leur art et de passer un certain message important pour eux", souligne Pavel Kotov, directeur du casting international du Cirque du Soleil (1.300 artistes issus de 57 pays), qui cite en exemple des numéros emprunts de tristesse pour évoquer la période de la pandémie de Covid sans spectacle.- "Spectacle d'actualité" -Mais quel que soit le propos, il existe toujours "une dimension spectaculaire pour le côté impressionnant et faire rêver les gens", relèvent les trapézistes volants de "La tangente du bras tendu", grands vainqueurs de cette 42e édition.La compagnie, basée à Alès (Gard), présente un numéro intitulé  "Résistance": huit hommes et femmes signent des prouesses acrobatiques époustouflantes à 14 mètres de hauteur, vêtus de gris, sans strass ni paillettes, sur des musiques des années 1940 et en jetant des tracts."C'est un spectacle qui parle de propagande, de totalitarisme, de dictature. On a fait ça bien avant la guerre en Ukraine mais malheureusement c'est toujours d'actualité", raconte l'un des trapézistes, Jérôme Hosenbux.Le dépassement de soi reste au cœur du projet du circassien. Avec son corps, en se contorsionnant jusqu'à l'inimaginable; avec un matériel novateur, comme le mât pendulaire associé à une sangle ou encore des anneaux rebondissants; avec de nouvelles techniques telle la gravité.Arthur Cadre a eu "cette idée folle" de mélanger danse et lévitation, dans un numéro magique avec un manteau.Venu du breaking, cet architecte de formation est mu par l'envie de "prendre des risques, se libérer des codes, toujours pousser quelque chose plus loin". "Et je mets juste des petits éléments pour titiller les gens et qu'ils commencent à imaginer des choses".- "Cirque politique" -C'est parce qu'il n'a jamais cessé de se réinventer que le cirque - né le 4 avril 1768 dans sa version moderne de l'idée d'un officier de cavalerie anglais en uniforme rouge - a survécu aux crises et aux interdictions, notamment celle récente des animaux.Le légendaire cirque Barnum, qui a cessé en 2017 après avoir été poussé à retirer les éléphants de ses shows, renaît cette année."Quand on a demandé à notre public aux Etats-Unis ce qui leur manquait de notre univers, ils ont répondu que ce n'était pas les animaux mais l'excitation de partager des moments et rêver ensemble", indique Giulio Scatola, directeur du casting chez Barnum, venu au Festival pour "être surpris".Pour Pascal Jacob, historien du cirque et directeur artistique du Festival, "le cirque existe parce qu'à un moment donné, on rassemble des gens autour d'une performance humaine qui emporte l'adhésion, fascine et touche, animal ou pas animal"."Le cirque d'hier est un cirque équestre, si on est puriste. Celui d'aujourd'hui est de plus en plus aux sociétés qui l'accueillent. Et le cirque de demain sera - on va paraphraser Malraux - politique ou ne sera pas", résume-t-il. "Une des tendances fortes des artistes va être de bouleverser les codes et d'emmener le spectateur ailleurs d'une manière absolument bouleversante".sc/pa/dch   

  • Alain Chabat avance sur sa série « Astérix » pour Netflix

    Le réalisateur de « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre » est toujours en pleine production de l’adaptation en série d’animation pour Netflix d’une autre aventure, « Le combat des chefs ».

  • Il donne le feu vert au PSG et se fait snober

    En quête d'un remplaçant pour Pablo Sarabia, le PSG penserait à deux noms : Rayan Cherki et Malcom. Mais pour ce dernier, l'affaire semble assez mal engagée. Le club de la capitale n'aurait pas encore bougé pour essayer de le recruter. Cette piste serait jugée comme compliquée aux yeux de Luis Campos, malgré l'accord du Brésilien pour son transfert.

  • Obsèques de Roger Louret : Muriel Robin effondrée, Francis Cabrel et Elie Semoun accablés

    Le 25 janvier, Roger Louret, célèbre metteur en scène français, s'est éteint à l'âge de 72 ans des suites d'une longue maladie. Une triste nouvelle pour le monde du théâtre et pour ses proches, qui étaient nombreux à s'être réunis à Montclar, dans le Lot et Garonne, pour ses funérailles, ce lundi 30 janvier.

  • Tendance makeup 2023 : voici les 5 looks qui seront partout cette année

    Tendance makeup 2023 : voici les 5 looks qui seront partout cette année

  • En RD Congo, une tribune prévue pour accueillir le pape François s’effondre : “C’est la honte”

    Alors que le pape François est attendu à Kinshasa, la capitale de la RD Congo, du 31 janvier au 3 février, une tribune où il était censé s’exprimer s’est effondrée dans le stade des Martyrs, ce lundi 30 janvier. Des réparations ont été lancées le jour-même, mais du côté des Congolais, certains estiment que cet épisode est une "honte" pour leur pays. La visite du pape François est la première d’un souverain pontife en RD Congo depuis celle de Jean-Paul II en 1985. Mais l’incident qui s’est produi

  • La Réunion: un homme tué par la police après avoir poignardé l'oncle de son ex-compagne

    L'oncle s'interposait entre son ex-compagne et lui quand il a été poignardé. L'homme a été mortellement blessé par les tirs d'un policier.

  • Suicide de Lucas : « C’était un harcèlement récurrent »

    La mère de l’ado qui s’est donné la mort sur fond de harcèlement scolaire a déclaré qu’elle ne voulait pas de peines pour les quatre mineurs mis en cause.

  • A Jérusalem, Blinken presse Israéliens et Palestiniens à un "retour au calme"

    Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a pressé lundi Israéliens et Palestiniens à agir urgemment pour restaurer le calme, sur fond d'une nouvelle spirale de violences meurtrières que les appels internationaux à la retenue ne sont pas jusqu'à l'heure parvenus à apaiser.La visite du chef de la diplomatie américaine, deuxième étape d'une tournée moyen-orientale éclair ayant débuté dimanche en Egypte, était prévue de longue date mais a pris une tournure différente avec la flambée de violences israélo-palestiniennes des derniers jours.Les morts côté palestinien comme israélien se sont multipliés: attentats, fusillades, raids aériens et sanctions ne cessent de se répondre, faisant craindre un nouvel engrenage."Nous exhortons maintenant toutes les parties à prendre des mesures urgentes pour un retour au calme et une désescalade", a déclaré M. Blinken à Jérusalem, lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.M. Blinken a dit vouloir "rétablir un sentiment de sécurité pour les Israéliens comme pour les Palestiniens, qui bien sûr fait cruellement défaut".Il doit rencontrer en soirée son homologue israélien Eli Cohen puis le président israélien Isaac Herzog. Mardi, il s'entretiendra notamment avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967."Il en va de la responsabilité de chacun de prendre des mesures pour apaiser les tensions plutôt que de les attiser, d'oeuvrer pour qu'un jour les gens n'aient plus peur dans leurs communautés, leurs maisons et leurs lieux de culte", a dit M. Blinken à son arrivée lundi à l'aéroport de Tel-Aviv.- Accès de violences -Dans la foulée d'attaques anti-israéliennes, le gouvernement de Benjamin Netanyahu, le plus à droite de l'histoire d'Israël, a annoncé des mesures visant à sanctionner les proches des auteurs d'attentats.Dimanche, les forces israéliennes ont mis sous scellés la maison de la famille d'un Palestinien qui a tué six Israéliens et une Ukrainienne vendredi près d'une synagogue à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville sainte occupée par Israël, en vue de la détruire. La maison d'un Palestinien qui a blessé samedi deux Israéliens, un père et son fils, également à Jérusalem-Est, devait être aussi mise sous scellés.Des gardes israéliens ont tué dimanche un Palestinien en Cisjordanie. Lundi, les forces israéliennes ont tué un Palestinien à Hébron, dans le sud de ce territoire, selon les autorités palestiniennes. L'armée a dit avoir tiré sur un conducteur qui prenait la fuite.Les attaques anti-israéliennes ont eu lieu après un raid israélien le plus meurtrier depuis des années en Cisjordanie avec dix Palestiniens tués à Jénine, suivi de tirs de roquettes de Gaza vers Israël et de frappes israéliennes de représailles.Le chef de la diplomatie américaine a également abordé la question de l'Iran, ennemi de l'Etat hébreu. "De la même façon que l'Iran a longtemps soutenu des terroristes qui attaquent des Israéliens et d'autres, le régime (iranien) fournit désormais des drones que la Russie utilise pour tuer des civils ukrainiens innocents", a-t-il accusé. En échange, la Russie fournit des armes sophistiquées à l'Iran", a-t-il encore dit.- Interlocuteur égyptien -M. Blinken a débuté sa tournée en Egypte, pays dont la diplomatie et surtout les services de renseignement sont régulièrement sollicités pour intervenir dans la question palestinienne.Premier pays arabe à avoir signé la paix avec Israël en 1979, et Etat voisin de la bande de Gaza sous blocus israélien depuis plus de 15 ans, l'Egypte reçoit tout autant les chefs de gouvernement israéliens que les dirigeants des différents partis palestiniens.De nouveau, la présidence égyptienne a assuré que "l'Egypte avait mené ces derniers jours des efforts pour tenter de contrôler la flambée de tensions".Si les Etats-Unis et l'Egypte, l'un des principaux bénéficiaires de l'aide militaire américaine, sont des acteurs diplomatiques de poids, il n'en reste pas moins que pour les experts, la marge de manoeuvre de M. Blinken paraît limitée.En privé, des responsables américains ne cachent pas leur frustration face à l'escalade et l'impasse dans laquelle se trouve le conflit israélo-palestinien.Si peu d'avancées sont attendues sur le front de la désescalade, Washington tente surtout de renouer avec M. Netanyahu, selon les analystes.Des responsables se sont récemment succédé à Jérusalem et certains experts évoquent une possible venue de M. Netanyahu à la Maison Blanche dès février.bur-lb-cgo/hme

  • La solution Smart i-Building de Wipro présentée au Microsoft Technology Center de Zurich

    ZURICH et BANGALORE, Inde, January 30, 2023--Wipro Limited (NYSE: WIT, BSE: 507685, NSE: WIPRO), une société de conseil et de services technologiques de premier plan, a annoncé ce jour que «Smart i-Building», sa dernière solution de construction intelligente, est présentée actuellement au Microsoft Technology Center de Zurich (Suisse).

  • Grève du 31 janvier : les perturbations dans le métro et le RER à Paris et en Île-de-France

    À l’occasion de la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, la RATP a affiné ses prévisions dans les transports franciliens.

  • GALA VIDÉO - Didier Barbelivien, ce jour où il a failli mourir : “Je tremblais de tous mes membres”

    GALA VIDÉO - Didier Barbelivien, ce jour où il a failli mourir : “Je tremblais de tous mes membres”

  • XV de France : Dupont et Galtier prêts à rentrer dans l'Histoire ? 6 Nations, Mondial... L'année de tous les espoirs

    Le XV de France est sur un nuage depuis novembre 2021 et une série de 13 victoires de rang. A l’aube d’un Tournoi dans lequel les Bleus sont favoris, mais surtout quelques mois avant une Coupe du Monde à la maison, le duo Antoine Dupont - Fabien Galthié peut rentrer dans l’Histoire comme aucun autre avant lui en cas de victoire aux 6 Nations comme au Mondial.