Yahoo may receive revenue from links on this page.

Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : Quelques problèmes de couple sont à craindre. Mais la fin de la journée verra une très nette amélioration de vos rapports.

Travail-Argent : Dans le travail, quelques points de détails vous déconcerteront encore, mais, vous ne tarderez pas à les éclaircir.

Santé : Faites de l'exercice aussi régulièrement que possible.

21 august
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Koh Lanta 2025 : Claude Dartois de retour sur l'île avec un nouveau rôle ? "Je reste à l'écoute"

    Ce samedi 13 juillet 2024, Claude Dartois sera de retour à la télé. Le twist ? Il faudra allumer France 2 et regarder Fort...

  • En attendant Kate, Pippa Middleton fait le show à Wimbledon, une star enceinte ne se cache plus

    Le 12 juillet 2024, Pippa Middleton est apparue à Wimbledon avec son époux et ses parents. Une sortie très rassurante tout...

  • Euro 2024: la réponse cinglante de Cucurella au public allemand qui l’a sifflé face aux Bleus

    À la veille de la finale de l’Euro 2024 entre l’Espagne et l’Angleterre, dimanche soir à Berlin, le latéral gauche de la Roja Marc Cucurella, cible des sifflets des fans allemands face à l’équipe de France en raison de sa main non sanctionnée contre la Mannschaft, a critiqué le comportement du public.

  • Gaza : l'hôpital de Khan Younès débordé après la frappe israélienne qui a tué au moins 71 personnes

    L'armée israélienne a mené samedi un raid aérien visant le chef de la branche militaire du Hamas, Mohamed Deif, près de Khan Younès dans le centre de la bande de Gaza, une attaque qui a coûté la vie à au moins 71 Palestiniens. De nombreux blessés ont été transportés à l'hôpital Nasser de Khan Younès. Ses responsables ont déclaré qu'il n'était plus en état de fonctionner en raison du grand nombre de victimes et de la pénurie de fournitures médicales.Lire la suite sur FRANCE 24

  • Eminem s'en prend à P. Diddy et Alec Baldwin dans son nouvel album

    Le rappeur multiplie les attaques envers des personnalités dans The Death of Slim Shady (Coup de Grâce), son douzième album paru vendredi 12 juillet.

  • Tour de France: l'étonnante méthode à base de monoxyde de carbone qui serait utilisée par plusieurs équipes

    Le média spécialisé Escape Collective a publié une longue enquête ce vendredi, révélant l'utilisation par au moins trois équipes, présentes sur le Tour de France 2024, d'un appareil coûteux appelé recycleur de monoxyde de carbone. Si celles-ci parlent de cette technique à des fins de mesure, des questions se posent sur une utilisation "plus agressive".

  • Gaza : témoignage d'un journaliste dans l'enclave suite aux bombardements meurtriers à Mawasi

    L'armée israélienne a dit avoir mené samedi un raid aérien visant le chef de la branche militaire du Hamas, Mohamed Deif, près de Khan Younès dans le centre de la bande de Gaza, une attaque qui a coûté la vie à au moins 71 Palestiniens selon le ministère de la Santé de l'enclave. Rami Abou Jamous, journaliste palestinien en direct de Gaza, témoigne de la situation suite à cette frappe.Lire la suite sur FRANCE 24

  • Pourquoi sommes-nous meilleurs quand les autres croient en nous ?

    L’effet Pygmalion suggère que plus un professeur croit en son élève, plus ce dernier réussit. Une théorie qui mérite d’être nuancée.

  • Marlène Schiappa de retour dans « Playboy »

    En avril 2023, l’ex-secrétaire d’État devenait le premier membre du gouvernement à apparaître en couverture du magazine de charme. La femme politique et écrivaine de 41 ans a retenté l’expérience.

  • Provence verte : 3 bonnes adresses pour 3 ambiances du Sud

    L'élégance décontractée d'un 4-étoiles, le charme d'une maison de famille, l'attrait d'un vieux domaine… la Provence verte nous ravit.

  • Britney Spears ne veut plus entendre parler des hommes

    Britney Spears ne veut plus entendre parler des hommes

  • Patrice Evra condamné pour abandon de famille

    L'ex-footballeur était poursuivi par sa femme, avec laquelle il est en procédure de divorce et qui l'accuse de ne pas avoir versé de pension alimentaire depuis 2020.

  • JO 2024: 3.500 personnes écartées car présentant une menace potentielle sur la sécurité

    Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué sur X (anciennement Twitter) que plus de 3.500 personnes ont été tenues l'écart des JO car ils présentent une potentielle menace pour la sécurité de l'événement.

  • Volodymyr Zelensky ne tient pas rigueur de son lapsus à Biden qui l’a appelé « président Poutine »

    Le président ukrainien juge qu’il s’agit d’une « erreur » à « oublier ».

  • Iran: le message au monde du nouveau président Massoud Pezeshkian

    Il n'a pas encore prêté serment, mais le nouveau président iranien donne déjà les grandes lignes de sa politique étrangère. Dans une tribune publiée par le quotidien anglophone Tehran Times, Massoud Pezeshkian se dit prêt à entamer un « dialogue constructif » avec l'Union européenne. L'objectif principal du nouveau chef de l'État est de sortir l'Iran de son isolement. Massoud Pezechkian s'adresse d'abord à ses voisins les plus proches : la Turquie, l'Arabie-Saoudite, l'Irak, le Qatar... Avec un

  • Volodymyr Zelensky qualifie la gaffe de Joe Biden d'"erreur" qu'il peut "oublier"

    "Nous pouvons oublier certaines erreurs, je pense que c'est le cas", a déclaré le chef d'Etat ukrainien.

  • Comment les nouveaux bouchons attachés aux bouteilles pourraient pénaliser les associations

    Obligatoires depuis le 3 juillet 2024, les bouchons sont désormais bien attachés aux bouteilles. « Détachez les bouchons ! » : des associations solidaires lancent un appel à la collecte.

  • Deux mois de troubles: la Nouvelle-Calédonie au bord de l'effondrement économique

    Il y a deux mois, jour pour jour, la Nouvelle-Calédonie entrait dans une période trouble avec le début de l'insurrection et des émeutes, sur fond de réforme du corps électoral. Soixante jours après, malgré les renforts policiers déployés sur place, des barrages et des violences persistent. Plus grave encore, l'économie de l'archipel du Pacifique est à terre, et la Nouvelle-Calédonie à l'arrêt. En plein été, aucun touriste en Nouvelle-Calédonie. C'est l'une des nombreuses conséquences des émeutes

  • Vietnam: onze morts dans un glissement de terrain qui a emporté un van

    Au moins onze personnes sont mortes emportées par un glissement de terrain à bord de leur van, dans le nord du Vietnam, ont rapporté les médias officiels samedi.Le nord du Vietnam connaît actuellement de fortes précipitations, en raison de la mousson qui s'étend de juin à novembre, et elles entraînent régulièrement des inondations et des glissements de terrain.

  • De retour en campagne, Biden défend sa candidature malgré les critiques

    Un Joe Biden galvanisé a balayé une nouvelle fois les spéculations sur son retrait de la course à la Maison Blanche, en campagne électorale vendredi dans le Michigan.Assailli par des parlementaires qui lui demandent de se retirer et les vives critiques sur son état physique et mental, Joe Biden a assuré qu'il sera bien candidat."Il y a eu beaucoup de spéculations dernièrement. Que va faire Joe Biden? Est-ce qu'il va rester dans la course? (...) Voici ma réponse: je suis candidat et nous allons gagner", a-t-il lancé à ses partisans à Detroit, grande ville du Michigan."Je vous promets que je vais bien", avait ajouté plus tôt le démocrate de 81 ans dans un restaurant de Northville, dans la banlieue de Detroit, répondant aux critiques sur ses capacités à mener le pays.Pour battre Donald Trump en novembre, il lui faudra absolument remporter le Michigan, un Etat industriel de la région des Grands Lacs. Joe Biden a attaqué son rival, le présentant comme "une menace pour la nation".Il a dénoncé le "projet 2025", un vaste programme de gouvernement portant l'empreinte de la droite radicale, et avec lequel l'ancien président cherche à prendre ses distances, bien qu'il ait été rédigé par de proches alliés."Les Américains veulent un président pas un dictateur", a-t-il déclaré, faisant référence à la déclaration de Donald Trump, affirmant qu'il serait un dictateur "pour un jour".Le président américain "comprend qu'il y a encore de l'anxiété (au Congrès). C'est pourquoi il est concentré sur une seule tâche: montrer qu'il est le mieux placé pour affronter Donald Trump en novembre et le battre", a assuré un porte-parole de campagne, Michael Tyler, vendredi. "Je vais rester en mouvement", a promis jeudi le démocrate de 81 ans, lors d'une conférence de presse présentée comme cruciale pour son destin politique, très incertain depuis un calamiteux débat le 27 juin face au milliardaire républicain de 78 ans.Les partisans du président se sont réjouis de sa connaissance des dossiers, internationaux notamment.- Saignée  -Dans l'autre camp, on a pointé son élocution hasardeuse et deux lapsus monumentaux.Lors d'un événement ayant précédé la conférence de presse, le président américain a annoncé le "président Poutine" alors qu'il voulait accueillir le chef d'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky. Il s'est aussitôt repris.Ensuite, devant les journalistes, il a mentionné "le vice-président Trump", au lieu de sa vice-présidente Kamala Harris, pour la plus grande joie de son adversaire. "Beau boulot, Joe!", a persiflé Donald Trump."Cela fait 40 ans que Joe Biden fait des gaffes, il en a fait quelques-unes hier soir et il en fera probablement d'autres", a commenté son porte-parole Michael Tyler.La lente saignée au sein du parti démocrate se poursuit, sans pour l'instant tourner à l'hémorragie.Communiqué après communiqué, ce sont maintenant près d'une vingtaine de parlementaires qui ont demandé à Joe Biden de se retirer de la course à la Maison Blanche.- Finances -Vendredi, l'un des artisans de la victoire du dirigeant démocrate en 2020, l'élu afro-américain James Clyburn, a toutefois assuré sur NBC qu'il était "totalement engagé" aux côtés de Joe Biden.Le président a-t-il gagné jeudi assez de temps pour véritablement se relancer ou n'a-t-il fait que repousser un retrait inéluctable?La réponse sera en partie financière: un brusque assèchement des levées de fonds serait difficile à surmonter pour Joe Biden.Selon le New York Times, d'importants contributeurs ont suspendu des promesses de dons faites à l'une des plus grosses structures de financement de la campagne de Joe Biden. 90 millions de dollars se retrouveraient ainsi gelés.Les yeux sont désormais rivés sur deux grandes figures du parti: l'ancienne cheffe de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et l'ex-président Barack Obama.La première, politicienne d'une habileté redoutable, a demandé avec insistance cette semaine à Joe Biden de "prendre une décision", feignant d'ignorer sa détermination à rester en course. Le second, que l'on a vu faire campagne avec son ancien vice-président, est pour l'instant muet.aue/pno/eml