Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : C'est le calme plat dans le domaine conjugal. Vous serez préoccupé et n'aurez pas envie d'en parler pour l'instant. Vous chercherez à vous isoler pour réfléchir. Pas de grande passion en vue, pas de disputes homériques non plus. Célibataire, votre passion pour votre nouvelle conquête sera dévorante.

Travail-Argent : Soyez plus réaliste ! Vous avez tendance à voir trop grand ou à placer la barre trop haut ! Attention, les influx planétaires vont à la fois décupler votre ambition et provoquer des obstacles sur le chemin du succès. C'est dans le domaine financier qu'il faudra être particulièrement vigilant.

Santé : Vos défenses immunitaires seront fragilisées et le risque de contagion sera plus élevé que d'habitude. Vous devrez donc être particulièrement vigilant. Votre moral sera en hausse et vous êtes bien dans votre peau.

02 december
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Liberté de la presse : gare aux apprentis sorciers

    TRIBUNE. L’avocat Renaud Le Gunehec explique en quoi les tentatives actuelles de tripatouiller la loi – fondatrice – de 1881 sont dangereuses.

  • Gérald Darmanin annonce la création d'un "statut de l’imam en France"

    Le ministre de l'Intérieur veut lutter contre l'idée que l'Islam "est une religion d'étrangers, pour les étrangers, financée par les étrangers".

  • Pékin Express 2024 : déçu par la production, un candidat accuse, "Il y a tellement d'erreurs..."

    Rien ne se sera déroulé comme espéré dans cette édition 2024 de Pékin Express, actuellement diffusée tous les jeudis...

  • Européennes : qui est Valérie Hayer, future tête de liste Renaissance qui « coche toutes les cases » ?

    Inconnue du grand public, l’eurodéputée sortante devrait mener la liste de la majorité présidentielle pour les européennes. Celle qui « connaît les dossiers », est présentée comme « bosseuse » et « pugnace », sachant trouver au Parlement des « compromis ». Fille d’agriculteur, cette ancienne collaboratrice parlementaire au Sénat a failli être élue sénatrice de la Mayenne. Spécialiste des questions financières, elle a travaillé sur le plan de relance européen de 750 millions d’euros. Elle devra f

  • Macron appelle les alliés de l'Ukraine à un "sursaut" face au "durcissement" de la Russie

    Le président français Emmanuel Macron a réuni lundi à Paris plus de 25 pays alliés de Kiev qu'il a appelés à un "sursaut" face à un "durcissement manifeste" de Moscou, à un moment critique pour l'Ukraine en attente des armes occidentales nécessaires à sa survie."Nous sommes à coup sûr au moment d'un sursaut qui est nécessaire de notre part à tous", a exhorté le chef de l'Etat français au début de ce sommet qui devait se poursuivre à huis clos, avant sa conférence de presse finale dans la soirée.

  • Didier Drogba, Robert Pirès, Christian Karembeu en Guinée pour un match caritatif

    Les trois internationaux chausseront les crampons à Conakry mardi pour un match caritatif du Variétés Club de France.

  • La Bourse de Paris s'octroie une pause, en attendant des indicateurs

    La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,46% lundi, marquant une pause après une série de hausses la semaine dernière, dans l'attente de la publication de plusieurs indicateurs macroéconomiques plus tard dans la semaine.Enfin, la dernière séance de la semaine réservera la publication des PMIs de février en Chine et aux États-Unis.

  • CNews présente ses excuses pour avoir assimilé l'IVG à une "cause de mortalité"

    La chaîne CNews a présenté "ses excuses" lundi, par la voix de sa présentatrice Laurence Ferrari, pour avoir diffusé la veille une infographie assimilant l'interruption volontaire de grossesse à "la première cause de mortalité dans le monde", ce qui a suscité un tollé."La chaîne Cnews présente ses excuses à ses téléspectateurs pour cette erreur qui n'aurait pas dû se produire" et "auprès de toutes les femmes", a déclaré Laurence Ferrari au début de son émission Punchline.

  • Casino : le plan de sauvetage du groupe validé par le tribunal du commerce de Paris

    Le groupe va pouvoir passer aux mains d’un consortium emmené par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

  • Le Hezbollah vise une base militaire israélienne en riposte à des raids sur l'est du Liban

    Le Hezbollah a annoncé lundi avoir bombardé une base militaire israélienne en réponse à des raids ayant visé, pour la première fois depuis le début de la guerre à Gaza, l'est du Liban faisant deux morts dans les rangs de la puissante formation libanaise.Le Hezbollah a "tiré 60 roquettes Katioucha sur la base de Nafah", sur le plateau du Golan occupé, "en riposte" aux frappes israéliennes sur la région de Baalbeck dans la plaine de la Bekaa, a annoncé la formation pro-iranienne.Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne a indiqué que "des dizaines de roquettes" avaient été tirées depuis le Liban.Auparavant Israël avait annoncé avoir visé des positions du Hezbollah à Baalbeck en représailles à un tir de missile sol-air qui a détruit en matinée un gros drone israélien au-dessus du sud du Liban.L'une des frappes a visé un dépôt du Hezbollah et l'autre un bâtiment relevant de la formation islamiste aux abords de la ville de Baalbeck, connue pour son temple romain, a indiqué à l'AFP une source de sécurité.Le Hezbollah a annoncé la mort de deux de ses combattants.L'armée israélienne a indiqué que ses avions de chasse avaient "ciblé des sites de la défense aérienne du Hezbollah dans la plaine de la Bekaa"."Ces frappes ont été menées en représailles à un tir de missile sol-air contre un drone Hermes-450 qui s'est abîmé plus tôt dans la journée", a-t-elle ajouté.La région de Baalbeck, dans la Bekaa frontalière de la Syrie, est un bastion du Hezbollah qui y dispose d'une importante présence militaire.Le Hezbollah avait annoncé que son "unité de défense anti-aérienne" avait "abattu un gros drone israélien de type Hermes 450" à une vingtaine de km de la frontière avec Israël.- Un membre du Hezbollah tué -Les frappes lundi sur Baalbeck sont les premières à viser le Hezbollah hors de la région du sud du Liban, théâtre de violences quotidiennes depuis le début de la guerre à Gaza le 7 octobre dernier.Un raid israélien avait visé le 2 janvier un haut responsable du mouvement islamiste palestinien Hamas, allié du Hezbollah, dans la banlieue de Beyrouth. Saleh al Arouri avait été tué et six autres membres du Hamas avaient aussi péri.Depuis le début de la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas, le Hezbollah cible quotidiennement des positions miliaires israéliennes, en soutien à son allié palestinien, tandis qu'Israël mène des frappes sur les villages frontaliers et des opérations ciblées.Lundi, une frappe a visé une voiture à al-Majadel, un village du sud du Liban situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière. Un secouriste a fait état d'un mort, sans donner son identité, avant que le Hezbollah n'annonce la mort d'un de ses combattants.Au moins 281 personnes parmi lesquelles 196 combattants du Hezbollah, des membres de formations qui lui sont alliées et au moins 44 civils, ont été tuées en plus de quatre mois, selon un décompte de l'AFP.Côté israélien, dix soldats et six civils ont été tués, selon l'armée.Le Hezbollah affirme qu'il arrêterait ses attaques contre Israël dès la fin de la guerre à Gaza.Mais dimanche, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a averti qu'une éventuelle trêve dans les combats avec le Hamas dans la bande de Gaza n'entamerait pas "l'objectif" d'Israël de repousser le Hezbollah de sa frontière nord.str-lar/at/feb

  • XV de France: Moscato a "les boules" de voir Dupont s'éclater au rugby à 7

    A l'heure où le XV de France a concédé un nul face à l'Italie (13-13) dans le Tournoi des VI Nations, Antoine Dupont a brillé pour ses débuts avec les Bleus du rugby à 7 lors de l'étape de Vancouver.

  • À quoi pourrait ressembler le prix plancher, qu’Emmanuel Macron souhaite instaurer sur les denrées agricoles ?

    Lors d’un débat improvisé avec des exploitants en ouverture du Salon de l’agriculture, le président de la République a annoncé son souhait d’instaurer des prix planchers sur les matières premières. Une mesure qui viserait à « protéger le revenu agricole », défendue de longue date par la Confédération paysanne, mais à laquelle la FNSEA et les agroindustriels sont largement opposés.

  • "Je ne peux pas le laisser dire" : Teddy Riner sévèrement recadré après ses propos sur ses places personnelles pour les JO

    Décidément, ces places pour les Jeux Olympiques de Paris font râler ! Après plusieurs témoignages de sportifs mécontents...

  • La Suède va devenir le 32e membre de l'Otan après le feu vert hongrois

    La Suède va rejoindre l'Otan après la ratification du Parlement hongrois, ultime étape du processus d'adhésion pour le pays nordique désireux de rejoindre l'Alliance atlantique depuis l'invasion russe de l'Ukraine."Un jour historique", a réagi sur X (ex-Twitter) quelques minutes après le vote le Premier ministre suédois Ulf Kristersson, ajoutant que "la Suède est prête à assumer ses responsabilités en matière de sécurité euro-atlantique".La Suède, qui avait annoncé sa candidature dans la foulée de l'offensive russe en Ukraine en même temps que la Finlande, va devenir le 32e membre de l'Otan et mettre fin à plus de 200 ans de non-alignement militaire. La candidature de Stockholm a été approuvée à une écrasante majorité par les députés hongrois (188 sur 199), dernier obstacle à cette adhésion.Celle-ci rendra l'Alliance atlantique "plus forte", a estimé lundi le secrétaire général Jens Stoltenberg. Des propos dont s'est fait l'écho le chancelier allemand Olaf Scholz, soulignant que cette décision "renforce notre alliance de défense et avec elle la sécurité de l'Europe et du monde".L'attente aura été longue et la route chaotique pour Stockholm: aux tractations avec la Turquie, conclues par un vote positif en janvier, se sont ajoutés les atermoiements du dirigeant nationaliste hongrois Viktor Orban, le dernier réfractaire.Dans les rues de la capitale suédoise, la nouvelle a été accueillie positivement."Je suis très soulagée car nous l'attendions (l'entrée de la Suède dans l'Otan, ndlr) depuis si longtemps", a estimé Ingrid Lindskog, retraitée de 73 ans, auprès de l'AFP.A l'ouverture de la session parlementaire, le Premier ministre hongrois avait salué la récente visite de son homologue suédois, une étape essentielle pour bâtir "une relation juste et respectueuse entre les deux pays", au-delà des "divergences d'opinions"."L'entrée de la Suède dans l'Otan va renforcer la sécurité de la Hongrie", a-t-il ajouté.M. Orban avait certes donné de longue date son accord de principe mais avant de boucler le processus, il exigeait du "respect" de Stockholm, après des années de "dénigrement" de sa politique.Pour sceller cette nouvelle coopération, la Hongrie avait annoncé vendredi l'achat de quatre avions de combat à la Suède pour renforcer sa flotte actuelle de 14 appareils Gripen.- 32e membre -Le protocole d'adhésion de la Suède, qui requiert l'unanimité des membres de l'Alliance atlantique, était en cours depuis mai 2022.La loi doit encore être promulguée par le président hongrois dans les prochains jours.La Suède pourra alors déposer son "instrument d'accession" à Washington, conformément au traité de l'Otan, pour en devenir le 32e membre. Dans le cas de la Finlande par exemple, Ankara avait donné son feu vert le 30 mars 2023 et Helsinki avait remis le document le 4 avril, s'intégrant donc à l'Alliance cinq jours après le vote turc.La Suède a ainsi rompu avec sa politique de neutralité adoptée après la fin des guerres napoléoniennes au XIXe siècle, puis de non-alignement militaire depuis la fin de la Guerre froide.Cette adhésion "est inutile à certains égards, je ne sais pas quel est le prix à payer. Nous serons impliqués avec d'autres pays qui ne partagent peut-être pas les mêmes valeurs que nous", a estimé auprès de l'AFP Otto Perrin, un ingénieur du son de 27 ans. - "Dernière pièce du puzzle" -L'adhésion de la Suède - après celle la Finlande - à l'Otan signifie également que la mer Baltique est désormais entourée de pays membres de l'Alliance, certains analystes la qualifiant de "lac de l'Otan"."C'est la dernière pièce du puzzle de la carte de l'Otan en Europe du Nord qui se met en place", estime Robert Dalsjö, analyste à l'Agence suédoise de recherche sur la défense (FOI).L'adhésion de la Suède dans l'Otan s'est accompagnée d'un net durcissement du discours de ses dirigeants après 200 ans de non alignement militaire, le commandant en chef des forces armées suédoises, Micael Byden déclarant en janvier que les Suédois "devaient se préparer mentalement à la guerre". Outre sa candidature à l'Otan, la Suède a signé début décembre un accord autorisant les Etats-Unis à avoir accès à 17 bases militaires sur son sol.bur-ros-anb-nzg/ef/ybl

  • Bayern: Gnabry, Davies et Goretzka dans le viseur des supporteurs pour une virée nocturne

    Serge Gnabry et Alphonso Davies, qui accompagnaient Leon Goretzka selon Bild, revenaient tout juste de blessures qui les auront éloignés des terrains plusieurs semaines, voire plusieurs mois s'agissant de l'attaquant allemand.

  • Le chef de l'ONU Antonio Guterres pointe du doigt la paralysie du Conseil de sécurité

    Les Nations unies peuvent-elles fonctionner sans le Conseil de sécurité ? La question est très sérieuse. Encore plus quand c'est le secrétaire général de l'ONU qui la pose. Depuis Genève, lors du Conseil des droits de l'homme, M. Guterres a dénoncé l'inaction de l'organe suprême des Nations unies, censé garantir la paix mondiale mais incapable, dans les faits, de s'accorder sur un cessez-le-feu à Gaza. De quoi poser la question de son avenir. Avec notre correspondant à Genève, Jérémie LancheAnto

  • Val-d’Oise : Un collégien de 11 ans interpellé après avoir menacé son professeur

    enquete - Ce préadolescent est suspecté d’avoir proféré des menaces de mort envers un professeur d’histoire sur les réseaux sociaux

  • Dans la campagne belge, l'insidieuse pollution des granulés plastiques

    Elles sont enfouies dans la terre et les fossés, constellent les berges et cours d'eau: une commune belge se bat contre la pollution "insidieuse" des micro-billes de plastique produites sur son territoire, à l'heure où l'UE veut muscler ses règles."On les retrouve aux alentours des sites industriels, dans les cours d'eau jusqu'à 8 kilomètres en aval, ils s'incrustent dans les berges, en fonction des précipitations ils arrivent sur des terres agricoles", s'alarme Arnaud Guérard, élu municipal en

  • Un chien sans muselière dans le train ? Une ex-députée le prend en photo et crée la polémique

    Anne-Yvonne Le Dain a publié, dimanche, la photo d'un golden retriever sans muselière dans un train Montpellier-Paris. L'ancienne députée PS de l'Hérault n'a pas supporté la présence du chien allongé dans l'allée centrale. Elle a suscité de nombreuses critiques, rapporte « BFMTV ».

  • Demain nous appartient : bientôt la fin du couple Damien et Audrey à cause des problèmes de Jordan ? "Il va y avoir des vagues"

    Dans l'épisode de ce lundi 26 février 2024, Damien tentera à nouveau de défendre Jordan, accusé de meurtre, dans...