Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Vous vous rapprochez beaucoup de certains membres de votre famille, suite à une disparition ou une affaire de succession. Ces moments seront plus chaleureux que vous ne l'espériez.

Travail-Argent : Ne vous lancez pas dans un nouveau projet sans prendre conseil, surtout s'il s'agit d'une initiative que vous ne serez pas seul à assumer. Cela risquerait de vous coûter très cher.

Santé : Bon moral depuis que vous avez trouvé le médecin qui vous comprend et qui vous semble enfin efficace.

26 november
Illustrations by Jo Ratcliffe
  • L'OM tente un transfert à 20M€ et se plante

    Après les échecs Terem Moffi et Leandro Trossard, l'OM a ouvert le dossier Vitinha récemment. Le club phocéen voudrait mettre la main sur l'attaquant de Braga. Cependant, les positions des deux clubs seraient encore éloignées. De ce fait, Pablo Longoria se serait montré catégorique dans les négociations et serait passé à autre chose.

  • Le pape François en RDC : que de défis !

    ÉVÉNEMENT. 38 ans après Jean-Paul II, François est très attendu par les Congolais. Si la RDC est un poids lourd du monde catholique, le pays est en tension.

  • FFF : Noël Le Graët accablé par l’audit du ministère des Sports

    Après trois mois et demi d’enquête, le rapport diligenté à la suite d’accusations contre le patron du foot français actuellement en retrait de ses fonctions l’invite à démissionner.

  • GALA VIDÉO - Nicolas Waldorf “asphyxié” financièrement : “J’ai fait fondre mes économies”

    GALA VIDÉO - Nicolas Waldorf “asphyxié” financièrement : “J’ai fait fondre mes économies”

  • GALA VIDEO - La Chronique des Bridgerton (Netflix) : une star de la série lâche une bombe, les fans vont être déçus !

    GALA VIDEO - La Chronique des Bridgerton (Netflix) : une star de la série lâche une bombe, les fans vont être déçus !

  • VOICI C à vous : l’étonnante raison pour laquelle Edouard Baer a demandé à changer de place

    VOICI C à vous : l’étonnante raison pour laquelle Edouard Baer a demandé à changer de place

  • ORFALI BROS BISTRO EST NO.1 DU PALMARÈS DU MIDDLE EAST & NORTH AFRICA'S 50 BEST RESTAURANTS POUR L'ANNÉE 2023

    Les vedettes du monde de la restauration se sont retrouvées ce soir à Abou Dabi, capitale des Émirats arabes unis, pour la deuxième édition des Middle East & North Africa's 50 Best Restaurants awards, parrainés par S.Pellegrino et Acqua Panna. Des restaurants de 14 villes ont été élus comme les 50 meilleures destinations gastronomiques de la région MENA lors d'un événement organisé en partenariat avec le département de la Culture et du Tourisme d'Abou Dabi, qui s'est conclu par l'annonce du rest

  • GALA VIDEO - Kate Middleton : ce qu'il faut connaître

    GALA VIDEO - Kate Middleton : ce qu'il faut connaître

  • Mali: Iyad Ag Ghaly rencontre les groupes signataires de l'accord de paix près de Kidal

    Au Mali - c'est une information exclusive de RFI - Iyad Ag Ghaly a rencontré des représentants des groupes armés du Nord, signataires de l'accord de paix de 2015. Le ou les entretiens se sont déroulés en fin de semaine dernière, près de Kidal. Le chef du Jnim (Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans), lié à al-Qaïda, souhaite concentrer les efforts de tous contre le groupe État islamique mais sans passer d'alliance formelle. Certains parlent d'une grande réunion, d'autres d'une succession d

  • Dans les corons de l'ex-bassin minier, la rénovation thermique "change la vie"

    Consommation divisée par deux, pouvoir d'achat protégé, confort: dans les corons de l'ex-bassin minier, un vaste plan de réhabilitation thermique des logements sociaux, lancé en 2017, "change la vie" des habitants souvent précaires, alors que les prix de l'énergie explosent.Une brume glacée baigne Bully-les-Mines, commune du Pas-de-Calais entourée de terrils. Attablée dans sa cuisine, Sylviane Niebojewski, 60 ans, caresse du regard sa vieille maison de mineurs, depuis peu "remise à neuf". Habitante de la cité "depuis toujours", elle y a connu les corons "sans salle de bains, ni chauffage central", longtemps chauffés au charbon. Puis ce pavillon autrefois "difficile à chauffer"."On avait un tout petit radiateur dans la cuisine, rien dans la salle de bains, un immense couloir glacé. L'hiver on était gelés, même en poussant le chauffage à 22-23°C. J'allumais aussi un poêle à pétrole", se remémore-t-elle.Depuis 2021, et la réhabilitation menée par le bailleur Maisons et Cités, "avec le thermostat à 19°C, on a chaud, notre consommation de gaz a baissé de 40%", se réjouit-elle. Cela représente "une économie de 50 euros mensuels, vraiment bienvenue", pour un couple aux ressources d'environ 1.100 euros, permettant de "partir un peu plus en vacances" ou s'offrir quelques loisirs.Le chantier l'a contrainte à déménager six mois dans une maison voisine, comme la majorité des locataires de cette cité centenaire, rénovée dans le cadre de l'engagement pour le renouveau du bassin minier (ERBM).- Passoires thermiques -Initiée en 2017, cette politique prévoit la rénovation de 23.000 passoires thermiques sur dix ans, accompagnée d'une "requalification" de l'espace public, et d'actions pour l'emploi. Elle vise à réparer ce territoire d'1,2 million d'habitants, aux taux de pauvreté record et corons vétustes, même si partiellement classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Estimée à 2 milliards d'euros, la réhabilitation thermique est financée par deux bailleurs sociaux, largement subventionnés, notamment par l'Etat (100 millions), la Région (30 millions) ou les intercommunalités (70-80 millions)."Nous emmenons des maisons classées E, F, G, vers une étiquette C ou BBC (bâtiment basse consommation)", résume Jean-François Campion, directeur général de Maisons et cités, gestionnaire de 90% des logements.Chaque logement est "refait du sol au plafond": les murs, curés, sont garnis d'un isolant de 12 cm, les revêtements, portes et fenêtres remplacés, des cloisons abattues. Le loyer "peut légèrement évoluer", d'une vingtaine d'euros pour un loyer de 400.L'ERBM a permis de doubler le rythme des rénovations, "prioriser les cités les plus fragiles", et "aller plus loin sur le bouquet de travaux", salue Marie Cornillon, directrice générale adjointe du second bailleur, SIA Habitat.Un projet précurseur: la loi "Climat et Résilience", votée en 2021, interdira de louer des logements classés G dès 2025, et F en 2028. En France, 5,2 millions de résidences principales étaient en 2022 des "passoires énergétiques", selon l'Observatoire national de la rénovation énergétique. Le parc social reste le mieux loti: 9,5 % d’étiquettes F/G, contre 18,8% pour le privé.- "Urgence à agir" -Dans l'ex-bassin minier, à mi-parcours, fin 2022, environ 7.000 logements miniers  étaient réhabilités, et plus de la moitié des chantiers lancés, selon plusieurs sources.Bailleurs et élus reconnaissent un "léger retard", lié à la crise sanitaire ou aux "tensions" sur les métiers de la construction. Mais "les engagements seront tenus", promet le préfet des Hauts-de-France, Georges-François Leclerc, qui pointe "l'urgence à agir", pour "soutenir" les ménages, "maintenir" ce patrimoine unique, et "répondre aux enjeux écologiques".De Béthune à Valenciennes, les habitants interrogés par l'AFP saluent majoritairement le travail mené. Comme Claudie Trifi, 58 ans, heureuse d'être débarrassée de ses vieux châssis abîmés, ou de sa toiture nue, "sans rien entre le plafond et les tuiles".C'est "beaucoup plus confortable, économe, moderne", se réjouit aussi Christelle Cauvez, 49 ans, fille de mineurs. Partout, des façades vermillon éclatantes et jardinets clôturés tranchent avec les briques fanées des maisons voisines.Ceux qui attendent leur tour sont souvent impatients. "Rénover? Il serait temps! L'été, on vit dans un four. L'hiver, je dors en pull", lâche à Lens Emilia Lequien, 41 ans. Elle craint "l'explosion des prix" du gaz, elle qui "y laisse déjà 2.500 euros" annuels.- "Amortisseur" -Avec l'isolement par l'intérieur, imposé par le classement Unesco, "c'est plus petit, les meubles ne rentrent plus", regrette toutefois, dans une rue voisine, Micheline Fruchart, 75 ans. Quelques rares habitants déplorent eux des "malfaçons", essentiellement dans les premières cités rénovées. Président d'un collectif d'habitants à Hornaing, Jacky Saraïs a du "se battre" avec habitants et élus, pour faire réparer les défauts d'une cinquantaine de logements."On a essuyé les plâtres", mais les problèmes sont "quasiment résolus", tranche le maire Frédéric Delannoy, président de la communauté de communes du coeur d'Ostrevent. En s'attaquant "vite et fort" aux cités les "plus dégradées, reléguées", cette politique lutte contre "le sentiment d'abandon" éprouvé localement, salue son homologue de la porte du Hainaut, Aymeric Robin. Même si, avec la crise énergétique, "le gain de pouvoir d'achat attendu se transforme en amortisseur".Béton de chanvre, laine de bois: les bailleurs ont aussi "expérimenté" des matériaux biosourcés. Mais seulement sur une "fraction" des volumes. Un regret pour M. Robin: "on aurait pu aller plus loin" trouver des "process innovants, écologiques" et "duplicables rapidement". eva/cab/rhl

  • Emmanuel Moire : ce qu'il faut savoir sur le chanteur

    Emmanuel Moire : ce qu'il faut savoir sur le chanteur

  • Gare de Lorraine : une femme accouche à bord d’un train

    Une femme a donné naissance à un bébé nommé Félix alors qu’elle était à bord d’un train. Les passagers ont été retardés d’un peu plus d’une heure.

  • EN 2023, VETOQUINOL FÊTE SES 90 ANS

    LURE, France, January 30, 2023--Regulatory News: L’histoire de Vetoquinol (Paris:VETO) débute derrière une pharmacie de la ville de Lure située dans l’Est de la France où Joseph Frechin produit ses spécialités pharmaceutiques humaines. Pour aider un ami chimiste, il rachète en 1933 un stock de 4 tonnes d’oxyquinoléine, un antiseptique utilisé en médecine humaine. Cet acte visionnaire inaugure le début d’une destinée familiale et entrepreneuriale.

  • En Tunisie, le taux de participation au second tour des législatives s'élève à 11,4 %

    L'Isie, l'autorité électorale tunisienne, a annoncé lundi que le taux de participation définitif au second tour des élections législatives de dimanche était de 11,4%. Près de 90 % d'abstention. Le second tour des élections législatives tunisiennes, dimanche 29 janvier, a connu un taux de participation de 11,4 %, a annoncé l'autorité électorale du pays, l'Isie, lundi 30 janvier.Historiquement bas, le taux de participation est le plus faible enregistré depuis la révolution de 2011 ayant renversé l

  • FFF: Le Graët n'a "plus la légitimité" pour gérer le foot français, selon la mission d'audit

    Le président Noël Le Graët "n'a plus la légitimité nécessaire pour administrer" la Fédération française de football (FFF) compte tenu notamment "de son comportement envers les femmes", pointe le rapport provisoire de la mission d'audit sur la FFF, dont l'AFP a obtenu une copie lundi."La mission considère que, compte tenu de son comportement envers les femmes, ses déclarations publiques et les défaillances de la gouvernance de la FFF, M. Le Graët ne dispose plus de la légitimité nécessaire pour a

  • Voici - Demain nous appartient : cet acteur qui a cartonné au cinéma rejoint le feuilleton de TF1

    Voici - Demain nous appartient : cet acteur qui a cartonné au cinéma rejoint le feuilleton de TF1

  • Yakoi sur Netflix en janvier ?

    Yakoi sur Netflix en janvier ?

  • GALA VIDÉO – Zazie “sanglée” au lit dans son enfance : “Ce n’était pas vraiment de la maltraitance...”

    GALA VIDÉO – Zazie “sanglée” au lit dans son enfance : “Ce n’était pas vraiment de la maltraitance...”

  • Crédit immobilier : les nouveaux taux maximum au 1er février

    Crédit immobilier : les nouveaux taux maximum au 1er février

  • La "part de rêve" d'Anne Démians, première femme architecte de l'Académie des Beaux-Arts

    Des panneaux photovoltaïques verticaux sur la gare de Vilnius, des logements absorbant la nature à Strasbourg: face à la complexité des enjeux du XXIe siècle, Anne Démians, première femme architecte à entrer à l'Académie des Beaux-Arts, veut préserver "une part de rêve".Mercredi, sous la Coupole du palais de l'Institut de France qui regroupe cinq Académies, cette grande femme blonde de 59 ans recevra son épée d'académicienne lors d'une cérémonie officielle.C'est Sebastião Salgado, membre de la section photographie de l'Académie des Beaux-Arts, qui prononcera le discours de son "installation", la première d'une femme dans la section d'architecture où elle a été élue le 23 juin 2021 au fauteuil précédemment occupé par Roger Taillibert (1926-2019)."C'est un grand honneur. Je ne l'ai pas recherché mais, si ça peut permettre de faciliter le devenir des jeunes architectes, ça me fait très plaisir", dit à l'AFP Mme Démians, veste et pantalon de cuir noir, dans son cabinet d'architecte du Xe arrondissement de Paris.Bois, métal, carton, dômes translucides... De singulières maquettes y voisinent avec de beaux livres et un design minimaliste baigné par la lumière du jour.- Bauhaus -A l'Académie des Beaux-Arts, elle espère "retrouver la dimension du Bauhaus, ce grand moment de l'architecture qui est la synthèse de tous les arts".L'architecture, c'est sa "vocation". "Je n'ai pas envisagé un seul instant un autre métier", dit-elle. "Toute petite, je voyais ma grand-mère dessiner, elle voyageait beaucoup et j'imaginais que l'architecture, c'était dessiner, imaginer le monde, le rêver. C'est quelque chose que j'ai cherché à préserver car je crois que ça permet d'aller toujours un peu plus loin par rapport aux idées reçues", ajoute cette diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles, qui a enseigné et créé sa première agence en 1995. Elle compte aujourd'hui 30 salariés, architectes, ingénieurs et designers. - "Black Swans" -Pour elle, l'architecture est "un art d'usage donc de confort" qui "concourt, plus que n'importe quelle discipline, à mettre en phase nos façons de vivre avec les transformations puissantes de la ville".Les paramètres techniques, climatiques, sociaux, économiques, industriels "font partie intégrante de l'acte de création et, le plus difficile, c'est de les transcender pour leur donner du sens", souligne-t-elle.Mais "sans injonctions techniques ou énergétiques trop importantes qui rendent les gens dépendants de l'économie" et en s'inspirant "de toutes les initiatives de la société civile", ajoute-t-elle.A Strasbourg, ses "Black Swans", des logements et bureaux construits sur un ancien site industriel, en sont un exemple, raconte-t-elle, expliquant leur nom par les cygnes qui vivaient à proximité du lieu et le "romantisme" du film éponyme de Darren Aronofsky avec Natalie Portman. En "résonance avec l'histoire", les bâtiments intègrent des espaces extérieurs, des toits couverts avec une lumière modulable en fonction de la température, détaille-t-elle.Elle a signé avec les architectes Francis Soler, Finn Geipel et Rudy Ricciotti un manifeste pour une construction sans écart entre le logement privé et le logement social.A Paris, son agence a été sollicitée pour la requalification d'une partie de l'Hôtel-Dieu, à deux pas de la cathédrale Notre-Dame à Paris, en centre de recherche médicale, un projet qui prévoit une grande nef en son coeur.Elle travaille depuis peu à la transformation de la gare de Vilnius en Lituanie, afin de la rendre "autonome énergétiquement": dotée de "panneaux photovoltaïques verticaux" sur son toit "à cause de la neige", elle sera aussi "un repère dans la nuit", dit-elle. ls/mch/abl