Vierge

23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE

Amour : Au début du mois, vous tiendrez les rênes de votre foyer et prendrez toutes les décisions. Votre partenaire pourrait bien en prendre ombrage. Vous commencerez ce mois d'une manière assez solitaire, mais à partir du 9, vous verrez à nouveau la vie en rose ! Même si vous traversez quelques moments de frustration, vous resterez à l'écoute de votre partenaire et saurez savourer chaque instant. Célibataire, après une période un peu mélancolique où vous n'avez fourni aucun effort pour satisfaire vos désirs, vous vous sentirez enfin prêt à vivre une histoire d'amour qui surgira probablement avant la fin du mois.

Travail-Argent : ≪em>Vivre ou survivre</em> chantait Balavoine… voilà la question que vous vous poserez chaque matin en allant travailler. Heureusement, l'ambiance est propice à un renouveau professionnel, à un changement de cap. Dans le courant du mois, vous retrouverez votre motivation et proposerez des idées ou prendrez des initiatives judicieuses, à moins que vous ne décidiez d'explorer de nouveaux horizons. Les influences vous pousseront à prendre votre destin en main. Vous ne devriez pas avoir de souci financier si vous avez su être prudent le mois dernier.

Santé : Prenez soin de vous, cela vous aidera à garder un bon moral. Cela fait du bien de s'occuper de soi, d'écouter son corps. Vous ralentirez probablement le rythme pour éviter les coups de fatigue, et vous pourriez faire une cure de vitamines ou d'oligoéléments. Ce n'est qu'à partir du 12 que vous recouvrerez toute votre énergie et votre dynamisme. Ensuite, plus rien ne vous arrêtera.

september
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • 24 Heures du Mans: Ferrari remporte une édition d'anthologie

    Ferrari a remporté dimanche la 92e édition des 24 Heures du Mans, où pas moins de neuf voitures ont terminé dans le même tour à l'issue d'un combat d'anthologie avec Porsche, Toyota et Cadillac.Le match, que l'on annonçait acharné entre trois des plus grands constructeurs de l'histoire de l'endurance, Ferrari, Porsche et Toyota, a tenu toutes ses promesses.

  • VOICI : Euro 2024 : ce champion du monde annoncé sur TF1 renonce à la compétition

    Ce week-end, les amateurs de football, plongés en plein championnat d'Europe, ont appris le décès de Kevin Campbell, ancien attaquant d’Arsenal et d’Everton. Âgé de 54 ans, l’Anglais est décédé des suites d’une maladie foudroyante.

  • Prince William : Photo intime à la plage avec ses enfants George, Charlotte et Louis, un moment immortalisé par Kate Middleton

    Le 16 juin 2024, le prince William a eu droit à un beau cadeau de la part de ses enfants George, Louis et Charlotte. Une...

  • Météo de la semaine : de violents orages en France à cause d’une nouvelle « goutte froide »

    Une « goutte froide » va traverser la France à compter de ce lundi, entraînant des orages « virulents », des pluies intenses, de la grêle et de fortes rafales de vent.

  • "Je pense que je ne participerai pas", Mbappé ne croit plus en ses chances de disputer les JO de Paris 2024

    Présent en conférence de presse ce dimanche à la veille de l'entrée en lice de l'équipe de France à l'Euro 2024 face à l'Autriche, Kylian Mbappé a fermé la porte à sa participation aux Jeux olympiques de Paris 2024.

  • Victor Belmondo revient sur l'hommage "intense" rendu à son grand-père Jean-Paul Belmondo

    Dans de nombreuses interviews accordées à la presse, Victor Belmondo n'échappe pas aux questions sur son célèbre grand-père. Mais qu'en est-il de sa grand-mère Élodie Constantin, la première femme de Bébel ?

  • Législatives 2024 : Kylian Mbappé appelle à « aller voter » face aux « extrêmes aux portes du pouvoir »

    Le capitaine de l’équipe de France était très attendu sur le sujet des élections législatives, qui s’est invité dans la préparation des Bleus avant l’Autriche.

  • Guerre en Ukraine : ce que contient la déclaration finale du sommet suisse pour la paix

    Malgré un soutien réaffirmé à Kiev, l’absence de la Russie interroge sur la manière d’impliquer le pays de Vladimir Poutine dans le processus de paix.

  • Législatives 2024 : François Hollande et Philippe Poutou deviennent les punching-balls des macronistes

    Pour discréditer le nouveau Front populaire, ministres et dirigeants du camp Macron appuient sur le grand écart politique entre l’ex-président socialiste et le porte-parole du NPA.

  • Foot : "Je pense que je ne participerai pas aux JO", déclare Kylian Mbappé 

    Le capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé a fermé définitivement la porte à une participation aux Jeux olympiques de Paris-2024, dimanche à la veille des débuts des Bleus à l'Euro-2024.

  • VOICI : Christophe Beaugrand : cet étonnant sujet de discorde avec son mari Ghislain à propos de leur fils

    Ce dimanche 16 juin 2024, les papas sont à l'honneur. Christophe Beaugrand et son compagnon Ghislain Gerin n'ont pas échappé à la règle. Papa heureux, l'animateur de TF1 a voulu s'adresser à son fils Valentin pour cette journée.

  • Législatives : Kylian Mbappé appelle la jeune génération à voter contre « les extrêmes »

    Le capitaine de l'équipe de France de football Kylian Mbappé a pris à son tour la parole dimanche pour inciter la jeune génération à voter lors des prochaines élections législatives.

  • Calvados : incendie meurtrier dans un haras, 70 chevaux brûlés vifs

    Un incendie s’est déclaré dans un bâtiment d’un haras de Bernesq, situé dans le Calvados, dimanche 16 juin. Les 70 chevaux qu’il abritait ont péri.

  • Portugal : 5 lieux tout droits sortis d'un décor de cinéma qui en mettront plein la vue aux voyageurs

    A l'occasion du lancement de la saison 2 de House of the Dragon, série en partie filmée au Portugal, Grazia vous dévoile 5 lieux de tournage à couper le souffle à voir absolument dans le pays.

  • Éthologie, climat, archéologie… : la sélection scientifique du « Point »

    Des pachydermes qui répondent à leur nom, des idées pour capter le CO2, des tombes surprenantes découvertes dans l’Indre… C’est la sélection d’infos scientifiques de la semaine.

  • Les premières images d'un cristal d'électrons dévoilées

    Pour la première fois, des chercheurs américains ont réussi à imager ce cristal produit à partir de deux fines feuilles de graphène.

  • Quelles pâtes choisir pour votre salade ?

    Vous avez prévu de servir une salade de pâtes pour le dîner ce soir, et vous restez dubitatif devant votre placard. Faut-il opter pour des penne, des fusilli ou des conchiglie ? Voici nos conseils !

  • Foot: "Je suis contre les extrêmes, les idées qui divisent", affirme Kylian Mbappé

    Le capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé a déclaré dimanche être "contre les extrêmes, les idées qui divisent" à propos des prochaines élections législatives des 30 juin et 7 juillet.&nbsp;Sans prendre clairement position pour tel ou tel camp, l'attaquant des Bleus, présent en conférence de presse à la veille de l'entrée en lice des vice-champions du monde à l'Euro-2024 contre l'Autriche, a également défendu son coéquipier Marcus Thuram, affirmant qu'"il n'a pas été trop loin" en expliquant samedi qu'il fallait "se battre pour que le RN ne passe pas".&nbsp;"Je pense qu'on est dans un moment crucial de l'histoire de notre pays. La situation est inédite, c'est pour ça que j'ai envie de m'adresser à tout le peuple français et à la jeune génération qui peut faire la différence. J'appelle les jeunes à aller voter, on voit que les extrêmes sont aux portes du pouvoir, on a l'opportunité de choisir l'avenir de notre pays", a indiqué Mbappé. &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;"On a besoin de s'identifier aux valeurs de tolérance, mixité et de respect. J'espère qu'on sera encore fier de porter ce maillot le 7 juillet. La situation est plus importante que le match de demain. Je n'ai pas envie de représenter un pays qui ne correspond pas à nos valeurs", a-t-il ajouté.Les déclarations de Mbappé, sa première prise de parole publique depuis la victoire du Rassemblement National aux élections européennes du 9 juin, interviennent au lendemain de la prise de position de Marcus Thuram contre le RN.Quelques heures après la sortie de Thuram, la Fédération française de football avait demandé à "éviter toute forme de pression et d'utilisation politique de l'équipe de France" au sujet des élections législatives anticipées, appelant à respecter sa "neutralité". &nbsp;&nbsp;kn/fbx

  • Mbappé "appelle les jeunes" à voter aux élections législatives et se positionne contre "les extrêmes"

    Ce dimanche à la veille de l'entrée en lice des Bleus à l'Euro, l'attaquant star de l'équipe e France Kylian Mbappé a délivré un message très fort, à quinze jours du premier tour des élections législatives qui pourraient voir le Rassemblement national ravir Matignon.

  • En Suisse, le sommet sur la paix réaffirme l'intégrité de l'Ukraine et veut associer la Russie

    La vaste majorité des pays réunis au premier sommet sur la paix en Ukraine ont réitéré leur soutien à l'indépendance et la souveraineté territoriale de l'Ukraine et ont souligné que la Russie devra être partie prenante des discussions pour arriver "à une paix durable et juste".Mais le sommet à peine terminé, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé que la Russie et ses dirigeants - Vladimir Poutine a exigé de facto une capitulation de Kiev pour toute négociation - "ne sont pas prêts à une paix juste".La Russie peut négocier la paix "demain, si elle se retire de notre territoire", a insisté M. Zelensky, lors d'un point de presse à l'issue de cette conférence qui a rassemblé des dirigeants de plus 90 pays dans un complexe hôtelier de luxe du centre de la Suisse.Plus de deux ans après l'invasion russe, la très grande majorité des participants est parvenue à s'entendre sur un communiqué final dessinant des pistes pour mettre fin au plus grand conflit européen depuis la Seconde Guerre mondiale.Mais la question sur "comment et quand impliquer la Russie" reste ouverte, a reconnu la présidente de la Confédération helvétique et hôte du sommet, Viola Amherd.&nbsp;"Il faudra trouver une méthode permettant" à la Russie et à la Chine "de se joindre à ces délibérations", a renchéri à ses côtés le président ghanéen Nana Akufo-Addo.Selon un décompte &nbsp;officiel environ 80 pays soutiennent la déclaration finale. Le Brésil, l'Inde, l'Arabie saoudite notamment n'en faisaient pas partie.Le texte réaffirme "les principes de souveraineté, d'indépendance et d'intégrité territoriale de tous les Etats, y compris l'Ukraine". Il dénonce "la militarisation de la sécurité alimentaire" et appelle au retour des enfants ukrainiens déportés par la Russie.Il appelle aussi "à impliquer toutes les parties" au conflit pour faire cesser les hostilités, alors que la Russie et son allié chinois ont snobé ce premier sommet.Pékin a choisi de ne pas y participer en raison de l'absence de Moscou. Mais M. Zelensky a assuré dimanche que son pays n'était "pas l'ennemie" de la Chine, en réponse à une question sur ses relations avec Pékin."L'Ukraine n'a qu'un seul ennemi : Poutine", a-t-il martelé.- Second sommet -"Nous savons que la paix en Ukraine ne sera pas obtenue en un coup. C'est un chemin à parcourir. Ce (sommet) n'était pas une négociation de paix. Parce que Poutine ne veut pas sérieusement mettre fin à la guerre", a souligné dimanche la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.Le président ukrainien a expliqué que le sommet serait suivi de réunions au niveau technique et ministériel, avant un second sommet de paix "pour mettre fin à cette guerre et avoir une paix juste et durable". Son objectif est de fédérer la communauté internationale autour d'une proposition de paix qui pourrait être présentée à Moscou.&nbsp;La réunion s'est tenue alors que l'Ukraine est en difficulté sur le plan militaire, mais M. Zelensky a assuré que "ce n'est pas parce que nous devenons plus faibles que nous commençons à parler de paix".L'appel à la reddition lancé vendredi par le président Vladimir Poutine a d'ailleurs été rejeté sèchement par une majorité des participants.&nbsp;Mais le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a estimé dimanche que l'Ukraine devrait "réfléchir" à la proposition du président russe, assurant qu'il ne s'agissait pas d'un "ultimatum" mais "d'une initiative de paix qui tient compte des réalités du terrain".Le président ukrainien a qualifié le sommet de "succès", un succès diplomatique venant s'ajouter notamment au déblocage de l'aide militaire américaine, après des mois de tergiversation et d'un prêt de 50 milliards de dollars garanti par les avoirs russes gelés.- Faire rentrer les enfants -La journée de dimanche a été consacrée à la sécurité nucléaire et à la sécurité alimentaire mondiale, notamment en assurant la liberté de navigation en mer Noire.&nbsp;Le communiqué final exige la libération "par échange complet" des prisonniers de guerre mais aussi "de tous les enfants ukrainiens déportés et illégalement déplacés".&nbsp;"Nous avons vu environ 20.000 enfants ukrainiens enlevés à leur famille, à leur communauté et à leur pays. C'est terrifiant de dire cela, et comment le monde peut-il tourner le dos?", s'est indigné le Premier ministre irlandais Simon Harris.Le texte réclame aussi que tous les civils ukrainiens illégalement détenus soient "rendus à l'Ukraine".- Sécurité alimentaire et nucléaire -Les discussions sur la sécurité alimentaire ont porté sur la crise de la production et des exportations agricoles, qui a créé un choc alimentaire et inflationniste au début de la guerre, l'Ukraine étant l'un des greniers à céréales du monde.&nbsp;Le communiqué final souligne que "la sécurité alimentaire ne doit être en aucune manière être militarisée" et qu'il faut garantir la liberté de navigation sur la mer Noire et la mer d'Azov.Les discussions portaient non seulement sur les destructions de terres fertiles, mais également sur les risques posés par les mines et les munitions non explosées.&nbsp;Le communiqué final demande par ailleurs que l'Ukraine récupère un "contrôle souverain total" sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande centrale nucléaire d'Europe occupée par les Russes.&nbsp;L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a mis en garde à de nombreuses reprises contre le risque d'une catastrophe nucléaire majeure dans cette installation.&nbsp;"Les centrales et installations nucléaires ukrainiennes, y compris la centrale nucléaire de Zaporijjia, doivent fonctionner en toute sécurité sous le contrôle souverain et total de l'Ukraine", indique le communiqué.&nbsp;rjm-apo-vog/lpt