Le Grand Swipe : "Ce que j'ai vécu grâce à cette application et cette femme dépasse vraiment l’entendement"

·6 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Julien s’inscrit sur Tinder à la fin du mois de juin mais n’est convaincu par l’application. Il passe son temps "à scroller à droite et gauche, rien de bien concret et de bien intéressant entre des faux profils et des personnes assez lunatiques." Il se rend compte que son profil a du succès… Avec des Françaises mais également des femmes étrangères qui lui donnent une occasion de travailler son anglais à l’écrit.

VIDÉO - Catherine Grangeard : "Sexuellement, on envoie au placard 40% de la population des femmes"

Le 16 août, il reçoit un match d’une certaine Aloïse. Elle est divorcée, a deux enfants et cherche une relation sérieuse, "un homme pour continuer à poursuivre un bout de chemin avec elle". Ils passent des nuits blanches à s’écrire. "Le feeling passe tellement bien qu’elle accepte de faire un visio pour qu’on se voie", confie Julien. Et puis tout s’accélère : "Après quelques heures de réflexion, elle me propose de venir chez moi en vacances alors que mes parents, ma sœur et ses enfants sont présents dans notre maison familiale de Bretagne."

Comment une femme belle et intelligente peut parcourir plus de 640 km sans m’avoir vu ni me connaitre et propose de passer plusieurs jours chez nous ?

Le jeune célibataire se met à angoisser et explique à tous la situation. Il a eu un coup de cœur pour une jolie blonde et elle va venir leur rendre visite. Il trouve pourtant le courage de faire face à ses parents qui accueillent bien la nouvelle. Passé cette épreuve, il n’en revient pas : "Ce que j’ai vécu cet été grâce à cette application et cette femme dépasse vraiment l’entendement et reste presque incompréhensible pour le commun des mortels. Même le réalisateur de Pretty Woman n’aurait pas imaginé un tel scénario ! Comment une femme belle et intelligente peut parcourir plus de 640 km sans m’avoir vu ni me connaitre et propose de passer plusieurs jours chez nous, comme ça ?" Si Aloïse est audacieuse, elle est aussi prévoyante : "Elle avait prévu un scénario catastrophe en cas de non feeling avec moi, en prétextant un imprévu de dernière minute."

La première rencontre... Et le coup de foudre

Ils posent les yeux l’un sur l’autre pour la première fois dans la rue, alors qu’elle sort de sa voiture. Julien tient à la main un bouquet tout frais cueilli du jardin, de fleurs roses et d’hortensias. Il dit avoir "l’air tout penaud et tellement subjugué par sa beauté et détermination de venir d’aussi loin pour me voir." Toutes les chambres de la maison de famille étant occupées, le jeune homme a acheté en dernière minute une tente sur Le Bon Coin pour pouvoir accueillir son invitée. Le premier soir, ils partagent une promenade romantique puis vont se coucher. "Mais la tente hélas n’avait pas vu le jour depuis la sortie du film de Gérard Jugnot Scout toujours [1985, ndlr.] ! Autant vous dire que la porte de la tente est restée ouverte toute la nuit tellement elle sentait la paille et le renfermé."

VIDÉO - Bénédicte a décidé de faire un bébé toute seule, elle nous raconte son combat :

Malgré l’inconfort, Julien est sur un petit nuage et se noie dans dans les beaux yeux bleus de sa belle. Le lendemain, ils font une sortie en mer en bateau à moteur. Une nouvelle fois, le moment romantique subit un mésaventure : "Cette petite croisière se transforme en véritable cauchemar pour moi lorsque, sur le retour, le boitier de vitesse refuse catégoriquement de passer en marche avant. Je pensais que ma dulcinée allait me faire des remarques ou autres injonctions, mais non. Elle-même, ayant le permis bateau, rigolait en me motivant pour m’aider à trouver une solution à notre problème." Julien ne perd pas la face : "Après quelques coups dans la machine et gros mots émis en breton, je réussis à le refaire fonctionner et trouver la marche avant, ce qui m’a permis de recevoir encouragements… Et baisers sur les lèvres en pleine mer."

Une séparation plus longue que prévue

Après un délicieux séjour, le nouveau couple décide de faire durer les vacances avec une escapade dans le sud de la France, chez les sœurs d’Aloïse. Julien rencontre même toute sa famille. Et quand les amoureux doivent rentrer chez eux à l’issue de cette parenthèse méditerranéenne, la séparation est difficile.

Apres une remise en cause et un temps de réflexion, elle décide de ne plus poursuivre notre joli conte de fées.

Loin l’un de l’autre, ils vivent une même épreuve en parallèle : ils attrapent chacun le coronavirus. Les difficultés teintent désormais leurs conversations. "Nos échanges et appels ne portaient plus que sur cette maladie. Baisse de motivation, perte de goût, maux de tête, enfants malades, rentrée scolaire difficile, arrêt de travail et risque de licenciement ont fait de cette rentrée 2020 un moment extrêmement difficile pour elle et son entourage." La mère de famille remet tout en question : "Apres une remise en cause et un temps de réflexion, elle décide de ne plus poursuivre notre joli conte de fées."

Julien peine à se reconstruire. Mais il garde le contact avec Aloïse et ils échangent de temps en temps. Les anciens amants ne se sont pas quittés fâchés, la jolie blonde a juste justifié son choix par une incompatibilité de caractère : à ce moment de sa vie, elle cherche un homme fort, qui la rassure, et ne retrouve pas ces qualités chez son partenaire. Celui-ci accuse le coup mais ne lui en tient pas rigueur. Il se réjouit même de ses bonheurs : "Quelle ne fut pas ma surprise et joie de lire de sa part un matin qu’elle avait réussi à retrouver un homme sur la même application. Ainsi la vie continue, pleine de surprises et de désenchantements mais il faut essayer de toujours garder espoir et de croire en soi." C’est avec beaucoup d’espoir pour l’avenir que Julien conclut : "Merci Tinder et Le Bon Coin."

De la même autrice :

>> Largué.e, délivré.e : “Je suis allé me coucher et quand je me suis réveillé, elle avait pris ses affaires et elle était partie”

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles