Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

Lucile Bellan
·5 min de lecture
Le couple à l'épreuve du confinement
Le couple à l'épreuve du confinement

Comment vivent les couples qui partagent ensemble leur second confinement ? Quelles sont leurs appréhensions, leurs arrangements au quotidien ? Le lien s’est-il confirmé ou au contraire étiolé ? Le couple à l’épreuve du confinement raconte ces duos qui tentent, malgré un contexte difficile, de faire perdurer leur amour à l’ère d’une pandémie mondiale.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Ce que Lili retient du premier confinement c’est son incompréhension face à l’emploi du temps de son compagnon depuis trois ans, Vincent. "D’habitude, on a chacun une vie sociale assez importante. On prend du temps pour nous, on voit nos amis et notre famille. Plusieurs soirs par semaine, on n’est même pas ensemble et ça nous convient très bien comme ça."

VIDÉO - Les amants confinés imaginent le texto qu’il s’enverrait au déconfinement :

Pendant le confinement, les habitudes de Lili et Vincent sont bouleversés et le couple est obligé d’expérimenter une cohabitation totale : "Je ne réalisais pas combien de temps il passait réellement devant sa console et j’avoue que je me suis parfois agacée. Alors qu’objectivement, il aurait tout aussi pu bien me reprocher le temps que je passe au téléphone avec mes amies et ma sœur. On s’est juste découvert des activités qu’on fait normalement en solo et qui ne sont pas super à partager sans vraiment les partager."

Je ne réalisais pas combien de temps il passait réellement devant sa console.

De nombreux conflits éclatent et les amoureux se reprochent des choses qui ne leur seraient jamais venues à l’esprit avant. "Le confinement n’a pas changé nos envies à l’un et l’autre mais a fait grandir la frustration et on a malheureusement souvent passé notre colère sur l’autre."

VIDÉO - La crise sanitaire a aussi eu des conséquences sur les travailleurs.es du sexe :

L’été se passe bien mieux, Lili et Vincent reprennent leurs habitudes et leur indépendance. Ils se retrouvent chez eux avec encore plus de plaisir : "On aime avoir nos rituels, genre le dimanche midi est sacré et on le passe toujours ensemble, c’est là qu’on se raconte nos samedis soirs. Retrouver cette complicité, ça nous a fait énormément de bien."

“Chacun a, au final, décidé de faire un pas vers l’autre”

Quand le second confinement est annoncé, le couple s’inquiète. Tous deux savent que les conflits réapparaîtront pour la même raison s’ils ne changent pas quelques détails dans leur quotidien confiné. "On s’est posé et on s’est dit combien on s’aimait et combien ça nous faisait du mal de nous engueuler pour rien alors que ça ne nous ressemble pas. Chacun a, au final, décidé de faire un pas vers l’autre. On a organisé nos semaines avec un nouvel emploi du temps, toujours avec des plages horaires de liberté mais pendant lesquels l’autre ne pourrait rien nous reprocher. Je ne vais plus lever les yeux au ciel parce qu’il joue sur sa console pendant quatre heures de suite puisque c’est ce qui est prévu", explique la jeune femme.

VIDÉO - Julien a décidé de faire une vasectomie, il témoigne :

Cette dernière a mis en place des compromis : "J’ai proposé qu’on se programme des sessions de jeu à deux, en cherchant un jeu qui nous convienne à tous les deux, une fois par semaine. Et lui de son côté, a promis de me laisser mon intimité quand je suis au téléphone ou en visio. On ne s’oblige plus à être ensemble H24 à cause du confinement alors que ce n’est pas dans notre nature. On se donne juste le maximum de liberté dans un espace réduit. On a délimité des espaces dans l’appartement, des plages horaires. Et franchement ça va mieux."

“Maintenant on en sait plus sur nous, nos habitudes, nos besoins”

Depuis le reconfinement, le couple ne déplore qu’une seule grosse dispute : "Il était question de taches ménagères et même si ça a pété fort, on peut dire que c’est maintenant réglé". Les tourtereaux prennent du recul par rapport à la situation. "On sait que ça ne durera pas toujours et on veut se donner une chance de passer ça de la manière la plus douce possible. Je réalise de mon côté à quel point notre vie avec le moins de contraintes possibles nous a éloignés de certaines discussions. Ça pourrait sembler un peu bizarre mais on est comme un très jeune couple sur certains points. Maintenant on en sait plus sur nous, nos habitudes, nos besoins, ce qui nous met en rogne et comment on négocie."

J’ai l’impression que je l’aime encore plus qu’avant. Et que c’est réciproque.

Lili et Vincent semblent surtout affronter cette épreuve avec une relation fortifiée par le dialogue et l’envie de continuer à partager des choses ensemble : "J’ai l’impression que je l’aime encore plus qu’avant, même si paradoxalement je sais qu’il y a un milliard de petites choses qui m’agacent chez lui. Et que c’est réciproque. Notre façon d’arranger le quotidien n’est pas parfaite mais je sais qu’elle veut dire une chose : on a envie de rester ensemble même quand c’est moins facile. Et ça, ça n’a pas de prix pour moi."

Du même auteur :

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Je ne sais pas à quoi ressemblera ma vie dans six mois à part que je serai toujours avec lui"

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

>>Le couple à l'épreuve du confinement : “Je crois qu’il avait peur, comme moi, qu’un second confinement marque la fin de notre histoire”