Le Grand Swipe : "On s’est rencontrés grâce à un date Tinder raté"

Lucile Bellan
·5 min de lecture
Le Grand Swipe
Le Grand Swipe

Vous connaissez forcément des couples autour de vous qui se sont formés grâce à une application de rencontre. Peut-être même en avez-vous fait l’expérience. Le Grand Swipe raconte ces grandes histoires d’amour ou d’amitié 2.0 qui commencent avec un swipe, un like ou juste un message.

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

C’est Tinder qui a réuni Élise et Jon. Enfin, c’est un date Tinder qui n’a pas été aussi heureux que prévu. Élise est célibataire depuis trois mois quand elle télécharge l’application : "Ce n’était pas la première fois pour moi, je savais comment faire et j’étais même un peu blasée de recommencer tout ce cirque des swipes et des dates dans l’espoir de trouver un type bien." Deux semaines après, elle prend rendez-vous avec Manu, un célibataire trentenaire qui travaille pas très loin d’où elle habite. "On avait quelques centres d’intérêts en commun, on s’est rendu compte qu’on était allés au même concert de rock l’année précédente. Je n’étais pas super excitée par ses photos mais je me suis dit qu’au pire je passerais un bon apéro."

VIDÉO - Florian Voros : “Certains vont présenter la sexualité masculine comme un espace où la domination masculine s’exercerait naturellement”

Manu et Élise se rencontrent dans un bar qu’ils connaissent bien et, en effet, le coup de cœur n’est pas au rendez-vous : "Le type est super, j’ai beaucoup ri mais niveau désir on était à zéro. Parce qu’on s’entendait si bien, je me suis dit que c’était important d’être honnête et, au moment de se dire au revoir, j’ai tout déballé. Je lui ai dit qu’il me plaisait en tant que pote mais que ce ne serait pas possible d’aller plus loin." Manu ne panique pas, en réalité, le sentiment est partagé : "Il était presque soulagé que je ressente ça puisque c’était réciproque. On a convenu de se revoir la semaine suivante pour un bière en toute amitié."

“Je m’étais à peine maquillée”

La date du rendez-vous arrive et Élise est heureuse de s’y rendre : "À ce moment là, j’avais enchaîné trois dates Tinder qui n’avaient mené à rien. Savoir que je finissais ma semaine sur un verre avec un type sympa qui me faisait rire était un vrai réconfort." Elle apprécie particulièrement de ne pas subir la pression de la séduction. "J’avais mis un ensemble de sport que je porte d’habitude pour traîner à la maison et je m’étais à peine maquillée. En fait, je me sentais bien." Manu est fidèle à lui-même et la soirée se déroule comme prévu, jusqu’à ce qu’un ami à lui décide de les rejoindre : "Je n’ai même pas pensé que ça pouvait être gênant ni même lourd. Je passais une bonne soirée et je ne suis jamais contre le fait de rencontrer de nouvelles personnes."

VIDÉO - Découvrez le déclic d’Axelle, qui a été battue par son ancien compagnon :

Un coup de foudre immédiat

C’est là qu’arrive Jon. Élise est instantanément sous le charme. "C’est facile : il est tout ce que je recherche chez un homme. Il est drôle, pas prise de tête, cultivé et super sexy. "Le coup de cœur est partagé, Jon semble captivé par la jeune femme : "Manu se moquait de nous en disant que c’était la première fois qu’il était témoin d’un coup de foudre. Quand on s’est quittés, il nous a pris dans ses bras en disant qu’il était heureux qu’on s’entende si bien et qu’il savait que ce serait une belle histoire. On était gênés. On est restés un peu dehors à parler encore un peu et puis je n’ai plus tenu et je l’ai invité à venir finir la soirée chez moi." Et le temps a fait le reste. "Depuis, on ne se quitte plus et les apéros du dimanche soir dans mon bar de quartier sont devenus une tradition. Manu est toujours là et il a été rejoint depuis par des amies à moi. Ce sont des moments qu’on est contents de partager avec des gens qui nous sont chers", nous confie la jeune femme.

Élise se dit qu’elle aurait très bien pu matcher avec Jon sur Tinder, puisqu’il y était aussi inscrit au moment de sa recherche, mais que l’histoire de leur rencontre n’en est que plus belle encore : "Je sais que des gens ont un peu honte de dire qu’ils ont rencontré leur amoureux ou leur amoureuse via une application de dating. Moi, quand je parle de nous, je dis tout de suite : ‘On s’est rencontrés grâce à un date Tinder raté’ parce que c’est vrai et que ça nous ressemble." Entre eux, avant d’être une histoire d’amour, c’était une histoire d’amis qui se rencontrent. "Il n’y a jamais eu le stress de savoir si je plairais ou pas à ses amis ou s’il plairait aux miens. Notre histoire, c’est celle d’une grande bande de gens qui aiment passer du temps ensemble. Il a débarqué dans ma vie avec Manu et leurs potes et a tout de suite accepté que ce soit pareil pour moi. Tant qu’on aura autour de nous cette famille choisie, alors tout ira pour le mieux."

De la même autrice :

>> Le Grand Swipe : "Elle est arrivée à notre premier date avec 30 min de retard, j’ai failli partir mais j’ai eu une intuition"

>> Le couple à l'épreuve du confinement : "Ça a fait grandir la frustration et on a souvent passé notre colère sur l’autre"

>> Le Grand Swipe : “J’ai demandé sa main moins de trois mois après notre premier rendez-vous”