Les personnes mal-voyantes ont désormais leur porno éthique

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
© René Garcia
© René Garcia

L'accès à la sexualité est parfois difficile – sans oublier tabou – pour les personnes qui ont un handicap. Mais qu'en est-il de la pornographie ? Dans sa quête pour un porno toujours plus éthique et inclusif, Anoushka a proposé un long-métrage sur le thème du handicap, disponible qui plus est en audiodescription, pour les personnes malvoyantes ou non-voyantes.

L'amour au-delà du handicap. Tel est le thème du dernier film pornographique diffusé sur Canal +, dans la nuit du 21 au 22 novembre, dans le Journal du Hard. Loin de surfer sur les clichés habituels des films interdits aux moins de 18 ans, Vivante d'Anoushka s'inscrit comme une fiction unique en son genre, de par son scénario comme par ses spécificités.

VIDÉO - Florian Voros a analysé la consommation de pornographie chez les hommes :

Une histoire d'amour

Cette troisième collaboration entre Anoushka et Canal + raconte l'histoire de Lou, une jeune femme qui va louer une chambre de son appartement à Charlotte, une photographe. Les deux femmes vont développer une histoire aussi passionnelle que passionnée, qui va prendre un tournant lorsque Lou est victime d'un accident de vélo, qui lui fait perdre sa mobilité. Pour ranimer la flamme entre elles et l'aider à retrouver le plaisir du sexe, sa compagne va alors faire appel à une assistante sexuelle, Emma.

VIDÉO - Pascale Causier a vécu un accompagnement sexuel, elle nous raconte son expérience :

L'histoire pourrait être celle d'un long-métrage que l'on retrouve dans les salles obscures, tant la thématique du handicap a été explorée par le monde du cinéma. Mais ici, Anoushka touche à un sujet encore considéré comme tabou : la sexualité des personnes handicapées, et les alternatives qui s'offrent à ces dernières pour retrouver une certaine forme de sensualité, notamment par le biais d'assistants et assistantes sexuel·le·s. Ainsi, l'inclusivité se retrouve au centre de l'histoire, comme cela a toujours été le cas dans les projets de la jeune femme, qui s'est toujours illustrée pour son traitement sensible mais sans pudeur de toutes les sexualités.

De l'audiodescription pour plus d'inclusivité

Toutefois, faire un porno sur le thème du handicap n'était pas suffisant pour la réalisatrice, qui a décidé d'aller un peu plus loin en proposant le tout premier film pour adultes disponible en audiodescription et donc accessible à tous les déficients visuels. Le résultat ? Des phrases décrivant ce qui se passe à l'écran, prononcées avec douceur, sensualité, comme une caresse auditive qui accompagne les personnes devant leur écran.

"L'enjeu, c'était d'y mettre de la vie, de raconter une histoire tout en ayant une interprétation sobre. Ça a été un travail assez subtil", raconte LeleO, actrice, confodatrice du podcast érotique Voxxx, et qui prête sa voix à l'audiodescription, au Journal du Hard. "J'ai plus l'habitude de guider que de décrire. Là, je n'avais pas besoin de 'trop' en faire car les scènes du film se suffisaient à elles-mêmes. On est dans le respect complet de l'imagination du spectateur." Cet aspect, combiné au thème du film érotique, fait partie des facteurs qui l'ont convaincue de participer au projet : "Personne ne devrait être écarté du fantasme, du plaisir, du désir... Si à mon petit niveau je peux rendre la sexualité plus disponible, c'est très bien. Il faut libérer la parole sur ces différents tabous."

Un casting d'acteurs et actrices engagé·e·s

Pour tourner ce long-métrage pour adulte, qui s'inscrit définitivement dans la lignée du porno éthique, Anoushka a fait appel à des performeurs et performeuses qui ont déjà prouvé leur engagement pour plus de diversité dans le milieu du X, et dans tous les milieux en général. À l'affiche, on retrouve notamment Bertoulle Beaurebec, qui a récemment signé le manifeste Balance ton corps, Bishop Black, engagé au côté du collectif Sex School pour un porno plus éducatif, ou encore Romy Furie Alizée, photographe, réalisatrice et féministe.

VIDÉO - Découvrez notre interview de Bertoulle Beaurebec :

A LIRE AUSSI

> "Il n'y a pas de lien de causalité entre l'exposition du porno aux mineurs et les violences conjugales": la porno gratuite bientôt bloquée par la justice ?

> Comment mettre sa cup ? Découvrez un tuto explicite... Sur PornHub !

> OnlyFans est-il le nouveau MySpace (du sexe) ?