Nehuda victime de violences conjugales : pourquoi la star de téléréalité n'est pas assez prise au sérieux

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
© Instagram Nehuda
© Instagram Nehuda

Le 15 février, Nehuda, connue pour ses participations à The Voice et aux Anges de la téléréalité, a pris la parole sur Instagram. Dans un message, elle dénonce les violences conjugales que lui aurait fait subir son ex-compagnon et père de son enfant, Ricardo. Mais au lieu de recevoir le soutien du grand public, la jeune femme se retrouve sous le feu des critiques.

Si les candidats de téléréalité sont souvent au coeur de polémiques sur les réseaux sociaux, celle lancée par Nehuda le 15 février dernier n'a pas fini de faire du bruit. Au même titre que Loana il y a quelques mois, la jeune femme qui s'était fait connaître dans The Voice accuse son ex-compagnon Ricardo de violences conjugales. Tous deux s'étaient rencontrés sur le tournage des Anges de la Téléréalité et se sont fréquentés pendant cinq ans, donnant naissance à une petite fille. Mais aujourd'hui, l'homme est accusé d'avoir porté des coups à sa compagne à plusieurs reprises.

Vidéo. Irene (La terreur féministe) : "Parlons plutôt de la peur que les femmes et les minorités ressentent depuis toujours et presque tous les jours"

Arme à feux et points de suture

Dans des messages publiés dans sa story Instagram, Nehuda dénonce le comportement de "pervers narcissique" de son ex. "Je veux juste que les gens soient au courant de ce que je vis et de ce que j'ai vécu pendant cinq ans d'enfer. J'ai tellement voulu le protéger de tout. Mauvais regard, jugement, que j'ai pris sur moi et encaissé, mais stop."

Elle évoque diverses situations, et notamment le jour où il l'a menacée avec une arme à feu, ou encore le jour où elle a terminé à l'hôpital à cause de lui : "J’étais enceinte, il m’a menacée avec une arme à bout portant, j’ai crié, j’étais en larmes, j’ai appelé la police, je suis allée porter plainte le lendemain. […] J’étais enceinte il m’a ouvert le crâne à coups de poings, j’ai eu deux points de suture." Un fait que le principal intéressé a lui-même confirmé, affirmant qu'il s'agissait d'un accident : "Ricardo a frappé Nehuda au crâne et elle a été à l’hôpital", dit-il, parlant de lui à la troisième personne du singulier. "Coupable, pour le coup coupable. Je n’ai vraiment pas fait exprès, je vais pas rentrer dans les détails mais je n’ai pas fait exprès." Le tout avant de préciser qu'il est "très touché" par la cause des femmes battues, et que son ex en rajoute "parce qu'elle a du mal à accepter" qu'il refasse sa vie.

Vidéo. Axelle se confie sur les violences conjugales qu'elle a subies : "Il m'a plaquée contre un mur. Il a bloqué ma gorge. J'ai vu ma vie défiler"

De violentes critiques sur les réseaux sociaux

Si les messages de soutien à l'intention de Nehuda se sont multipliés sur les réseaux sociaux, les insultes, les moqueries, et les reproches étaient également au rendez-vous. Des internautes n'hésitent pas à asséner qu'elle savait pertinemment que son ex-compagnon n'était pas quelqu'un de bien, mais qu'elle restait avec lui malgré tout, et donc qu'elle ne pouvait pas se plaindre.

"Vous vous mettez en couple avec des gars bizarres et après vous vous plaignez qu’ils se comportent mal avec vous" ; "Nehuda est aussi dérangée que Ricardo, elle l'a juste affiché en premier" ; "Je ne peux pas compatir avec Nehuda"... Voici les choses que l'on peut lire sur Twitter au sujet des violences dont la jeune maman aurait été victime. Face aux critiques et aux insultes subies sur Instagram, cette dernière a préféré fermer l'accès aux commentaires sur ses publications.

Nehuda, une "mauvaise" victime de violences conjugales ?

Le gros problème dans cette affaire, c'est que lorsqu'elle a dénoncé les actes qu'elle affirme avoir subis, Nehuda n'a pas reçu le soutien escompté. Au-delà du fait que la parole des femmes victimes de violences conjugales est régulièrement remise en cause, celle de la chanteuse a été particulièrement critiquée, tout simplement parce qu'elle n'a pas l'image que voudrait imposer la société patriarcale aux femmes : celle d'une épouse sage, humble et discrète.

De part son statut de star de la téléréalité, de femme qui n'hésite pas à se dénuder sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui considèrent qu'elle l'a peut-être bien cherché, qu'elle l'a mérité. Le fait qu'elle soit une femme qui ne soit ni blanche ni issue des "élites intellectuelles" qui crachent sur les émissions de téléréalité joue aussi, forcément. Résultat, là où une autre femme aurait été largement soutenue, Nehuda est moquée, les grands médias ignorent son histoire, et les ragots et critiques à son encontre vont bon train sur les réseaux sociaux. Une nouvelle démonstration du privilège de classe, dans toute sa splendeur.

A LIRE AUSSI

> Revenge porn, un terme à bannir : "La pratique n'a rien à voir ni avec la vengeance, ni avec le porno"

> Précarité menstruelle : éponges, gant de toilette... Par manque d'argent, les femmes improvisent des protections menstruelles

> Qu'est-ce que la misogynie internalisée, ce concept évoqué par Camélia Jordana ?