Publicité

Voici pourquoi vous devriez toujours manger à des heures régulières, si vous cherchez à perdre du poids

Petit-déjeuner, déjeuner, collation, dîner… vous avez l’habitude de prendre vos repas à des heures irrégulières ? Alors, si vous cherchez à perdre du poids et que vous éprouvez des difficultés, ceci peut peut-être expliquer pourquoi.

Je mange à des heures irrégulières, cela m’empêche de perdre du poids ?

Manger à des heures irrégulières peut freiner la perte de poids pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cette mauvaise habitude peut perturber les cycles naturels de votre corps, y compris le rythme « circadien », qui régule le métabolisme et la digestion. En mangeant à des moments différents chaque jour, votre corps peut avoir du mal à réguler la libération d'hormones clés impliquées dans la gestion du poids, comme l'insuline et la leptine. De plus, manger à des heures irrégulières est une mauvaise habitude alimentaire. Cela peut conduire à des choix alimentaires moins sains, car vous êtes plus susceptible de vous tourner vers des options pratiques et souvent moins nutritives lorsque vous avez faim à des moments inhabituels. Aussi, peut entraîner une surconsommation d'aliments riches en calories, en sucres et en graisses, ce qui peut compromettre vos efforts de perte de poids.

Selon la science, quels sont les meilleurs horaires pour prendre ses repas chaque jour ?

Dans le cas où vous souhaiteriez entreprendre une démarche de perte de poids, des études suggèrent que le fait de concentrer la majorité de vos calories pendant la première (...)

Lire la suite sur Grazia

Cette légumineuse méconnue est l’arme secrète pour une silhouette élancée
Légumes frais ou légumes surgelés, lesquels choisir ? Une diététicienne donne son avis !
Hailey Bieber en lapin de Pâques torride sur la plage, et maillot de bain échancré
Victoria Beckham et Nicola Peltz, plus complices que jamais à Pâques, se déhanchent ensemble sur un hit des Spice Girls
Cet exercice tout simple serait le plus efficace pour avoir un ventre plat, selon les professeurs de Harvard