#ThatGirl : une injonction à la perfection qui cartonne sur TikTok

·3 min de lecture
young woman sitting on a bad holding a cup of hot coffee on a cold winter morning at home

Les hashtags sur le développement personnel font un carton sur les réseaux sociaux, ce n'est pas une nouveauté. Il y a quelques années, ils cartonnaient sur Instagram, mais maintenant, c'est sur TikTok qu'ils font et défont les tendances. Mais souvent, ils représentent un idéal esthétique difficile à atteindre, et qui peuvent nous refiler des complexes. La preuve avec #ThatGirl, un nouveau mot-dièse qui prône une vie un peu trop parfaite, inaccessible pour bien des gens.

Après avoir longtemps trouvé leur origine sur Instagram, les tendances pointent désormais le bout de leur nez sur TikTok. Le réseau social chinois, qui fait un carton depuis maintenant un bout de temps, fascine les internautes grâce à ses petites vidéos. Un bon paquet d'influenceurs et d'influenceuses y ont trouvé leur place – et une jolie source de revenus. Malheureusement, TikTok est aussi le berceau de tendances en tout genre. Certaines sont positives, comme celle qui consiste à dénoncer le harcèlement de rue. D'autres, comme ce soin qui a défiguré une influenceuse, sont à éviter à tout prix.

Vidéo. "Je suis une femme noire, grosse et fabuleuse"

Qui est "That Girl" sur TikTok ?

La dernière tendance en date sur TikTok répond au hashtag #ThatGirl, ou #CetteFille, en français. Il s'agit d'un hashtag de développement personnel dont le but est de prôner une meilleure hygiène de vie, qui serait le fruit d'une routine parfaitement maîtrisée. #ThatGirl, c'est la fille qui se lève à 6h du matin tous les jours, qui fait son lit, et se prépare un smoothie à base de choux kale, avant de faire du yoga devant le lever du soleil. Elle se prépare, s'habille avec style, part à l'école ou au travail, et quand elle rentre, elle réorganise son frigo, ses placards, nettoie tout de fond en comble avant d'aller se coucher tôt pour être en forme le lendemain. Bref, elles ont une vie parfaite, ou tout du moins parfaitement organisée. Une vie qui correspond à une certaine esthétique épurée, très populaire sur les réseaux sociaux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Tout le monde ne peut pas être #ThatGirl

Le problème avec ce hashtag, c'est qu'il correspond à une vision de la vie qui n'est pas accessible à tout le monde, et certainement pas au quotidien. Comment garder un tel rythme de vie quand on a des enfants, un boulot prenant, une vie sociale animée ? Quand une deadline imprévue tombe en cours ou au travail ? Ou tout simplement, quand on ne possède ni les finances, ni l'énergie, ni la santé mentale nécessaires pour contrôler le moindre aspect de sa vie ?

Vidéo. "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

Comme bien souvent, les réseaux sociaux peuvent donner une mauvaise vision de ce que la vie idéale devrait représenter. Ces vidéos peuvent donc s'avérer culpabilisantes pour les personnes qui ne peuvent atteindre cet "idéal". Bon nombre d'internautes décrivent donc les vidéos de #ThatGirl comme "toxiques", et dénoncent une "injonction à la perfection" qui commence à sérieusement les énerver. Bien sûr, il n'y a rien de mal à vouloir être une meilleure version de soi-même, mais sans pour autant s'imposer une routine impossible à tenir, sous peine de se culpabiliser, et donc de se démotiver. D'ailleurs, selon un sondage Appinio mené du 8 au 12 juillet 2021 auprès de 1 000 répondants, TikTok apparaît en deuxième position sur la liste des réseaux sociaux les plus susceptibles de mettre la pression à ses internautes... Juste derrière Instagram. La preuve que, dès qu'il s'agit d'image et de comparaison, la pression pour être toujours meilleurs peut s'avérer particulièrement toxique.

A LIRE AUSSI

>> TikTok : manger du miel congelé, ce n'est pas une bonne idée !

>> Harcèlement de rue : pourquoi le kit d'auto-défense qui cartonne sur TikTok peut vous envoyer en prison ?

>> Elle suit un tuto TikTok et se retrouve défigurée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles