Publicité

Sur TikTok, les comptes Photoshop qui créent le "visage parfait" des célébrités agacent

TikTok a définitivement pris la place d'Instagram en tant que réseau social le plus populaire du moment, et c'est désormais sur la plateforme que naissent des tendances parfois dangereuses. L'une des plus populaires du moment ? Des comptes qui utilisent Photoshop pour transformer le visage de stars en fonction du nombre d'or, de façon à leur donner un "visage parfait". Mais qui donne surtout des complexes aux internautes.

College student retouching a photo in an editing class using a computer and a stylus pen - IT education concepts
Sur TikTok, les comptes Photoshop qui créent le "visage parfait" des célébrités agacent. © Getty Images

TikTok est souvent accusé de faire la promotion de tendances dangereuses pour l'estime de soi des utilisateurs de la plateforme. Il y a quelques semaines, la plateforme a été contrainte de bannir le hashtag #LeggingsLegs, qui faisait la promotion de la minceur, au même titre que le Thigh Gap il y a quelques années. Mais un autre type de vidéos populaires commence à agacer sur la plateforme : les démonstrations Photoshop.

Vidéo. Claude-Emmanuelle Gajan-Maull : "Sans me le dire, le chirurgien m’a imposé un bonnet de poitrine plus volumineux que prévu. Je l’ai découvert à mon réveil"

Photoshop, nombre d'or et métamorphose

Non, l'idée de ces vidéos n'est pas de montrer au grand public comment se servir de l'outil de retouches le plus populaire au monde. Mais plutôt de démontrer comment le visage d'une star peut changer en quelques clics. De plus en plus de comptes s'amusent en effet à retoucher les visages des célébrités pour les rendre "parfaits".

Pour cela, les pros de Photoshop et de Procreate utilisent un calque qui correspond au "visage parfait", réalisé à partir du nombre d'or, unité de mesure qui déterminerait la taille parfaite pour chaque zone de notre anatomie. Candidats de télé-réalité, actrices et acteurs de films ou de séries, mannequins... Tout le monde y passe. Et puisque le calque est toujours le même, tout le monde finit par se ressembler.

Sur Photoshop et Procreate, ce modèle permet de créer le
Sur Photoshop et Procreate, ce modèle permet de créer le "visage parfait" d'une personne. © TikTok

Un outil qui promet des standards de beauté impossibles

Les vidéos en question cumulent plusieurs millions de vues sur la plateforme, mais si certaines précisent que "tout le monde est parfait" et qu'il s'agit simplement d'une activité bon enfant, qui ne visent pas à faire la promotion d'un standard de beauté ou d'un autre, elles posent néanmoins un véritable problème. Outre celui de vouloir faire se ressembler tout le monde – le tout avec des standards de beauté occidentaux et caucasiens –, la notion de visage parfait signifie que les visages différents seraient, quant à eux, imparfaits. Or, tout le monde n'a pas la même forme de sourcils, des joues creusées, des lèvres pulpeuses ou des yeux parfaitement symétriques. Bien au contraire.

La question de la symétrie comme gage de perfection est également à revoir. Rares sont les personnes à avoir un visage naturellement symétrique, et cette asymétrie n'a par ailleurs rien de négatif. Pendant longtemps, le fait d'avoir un visage symétrique était considéré comme un gage de bonne santé physique. Toutefois, une étude publiée en 2018 dans le Journal of Biological Anthropology a démontré que la symétrie faciale n'avait aucun lien avec le fait d'avoir un bon système immunitaire. Une seconde étude, publiée dans la revue Symmetry en 2019, précisait par ailleurs que le fait d'avoir un visage symétrique n'augmentait pas le pouvoir d'attirance et de séduction d'une personne.

Parmi les commentaires de ces vidéos, bon nombre de personnes s'inquiètent de l'impact que peuvent avoir ces standards de "beauté parfaite" sur un jeune public influençable. Selon le Centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ), les 18-34 ans ont plus recours à des actes de chirurgie ou de médecine esthétiques que les 50-60 ans, jusqu’ici patientèle historique des chirurgiens esthétiques. Dans leur livre "Génération bistouri, Enquête sur les ravages de la chirurgie esthétique chez les jeunes", Elsa Mari et Marianne Riou rappellent notamment qu'en 2019, en France, 321 000 actes de chirurgie esthétique et 423 000 en médecine esthétique (injections d’acide hyaluronique ou de botox) ont été recensés, et que la France se classe au 8e rang mondial selon la société internationale de la chirurgie esthétique (Isaps). Les diktats de la beauté propagés par les réseaux sociaux pourraient être en partie responsables de cette recrudescence du bistouri.

Vidéo. Dr Nathanel Edery (chirurgien esthétique) : "Il y a une augmentation très importante de la demande de lifting brésilien, notamment sous l'impulsion des célébrités"

A lire aussi

>> Pamela Anderson a renoncé au Botox : "Pourquoi je faisais cette m***e ?"

>> "Ces termes sont dangereux" : pourquoi il faut arrêter de parler de "protections hygiéniques" pour les règles

>> Legging Legs : sur TikTok, la glorification de la minceur est de retour