Publicité

Les troubles musculo-squelettiques, première cause de maladies professionnelles : quels sont les métiers les plus touchés ?

C’est un fléau qui touche de nombreux travailleurs français : les troubles musculo-squelettiques, aussi connus sous l’abréviation "TMS". Santé Publique France, qui publie des données inédites sur la prévalence des TMS en France, rappelle qu'il s’agit de la première cause de maladies professionnelles indemnisées. Au total, ce sont 44.492 cas qui ont été recensés en 2019, représentant 88 % des maladies professionnelles reconnues par le régime général.

Déjà, dans ses chiffres publiés en avril 2023 sur les principales maladies à caractère professionnel les plus déclarées, les troubles musculo-squelettiques arrivaient en tête, suivis de la souffrance psychique chez les travailleurs français. Alors quels sont les métiers les plus concernés par les TMS ? On fait le point.

Comme l’explique Santé Publique France, les troubles musculo-squelettiques (TMS) “recouvrent un large ensemble d'affections de l'appareil locomoteur, pouvant être provoquées ou aggravées par l’activité professionnelle”. On retrouve notamment le syndrome du canal carpien au poignet ou encore la lombalgie, à savoir les douleurs au niveau du bas du dos.

Ces troubles apparaissent suite à un “déséquilibre entre les capacités physiques du corps et les sollicitations et contraintes auxquelles il est exposé”, écrit l’Assurance maladie qui précise qu’ils “s'installent le plus souvent de façon progressive après une longue période de sollicitations intensives des parties du corps atteintes”.

Pour en arriver à ces résultats, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite