Publicité

Alice David se confie sur ses rendez-vous amoureux catastrophiques : "j'étais couverte de honte"

Alice David poses during a photocall for the film ''Babylon
Alice David se confie sur ses rendez-vous amoureux catastrophiques : "j'étais couverte de honte". REUTERS/Gonzalo Fuentes

Après "Bref", Alice David s'illustre dans une autre série, "Avenir", ce lundi 6 mars sur TF1. Dans ce feuilleton, Eliott (Kev Adams) peut communiquer avec le petit garçon qu'il a été 20 ans auparavant, et ainsi changer le cours de son existence. Comme Eliott, Alice David aurait voulu que certains moments gênants de sa vie amoureuse n'arrivent jamais...

Le grand public a découvert Alice David dans "Bref", la série Canal + de Kyan Khojandi. Elle y incarne une jeune femme assez sensuelle, qui est le fantasme du personnage principal. Mais dans la vraie vie, Alice David a connu des moments gênants, comme tout le monde. Dans le podcast "La leçon", l'actrice raconte deux rendez-vous amoureux qui ont mal tourné et se confie sur sa vision de la féminité et de la séduction d'alors, qui ont bien évolué depuis...

Sa première anecdote commence ainsi : "C'était il y a quelques années, je "date" un mec que j'aime beaucoup. (...) J'ai des papillons dans le ventre... Il faut que je sois parfaite. Je sens que ça marche. (...) La première soirée se passe très bien, j'étais tellement contente que je ne dors pas de la nuit."

Alice David a expliqué qu'elle souhaitait réellement que cette histoire fonctionne, mais, elle en a visiblement un peu trop fait : "Le lendemain, on va au même concert. Je n’ai pas dormi, je suis crevée mais je suis surexcitée. Je voulais tellement assurer que j’ai bu Coca sur Coca. J’en bois quatre ou cinq. Dans la soirée je retrouve le gars en question."

Tout semble bien se passer, mais la jeune femme doit composer avec son stress, son envie d'"assurer", sa fatigue et son excitation. Les choses tournent mal : "Je prends son verre (…). Je commence à avoir les mains qui tremblent. Là je ne sais pas ce qu’il se passe, j’ai l’impression d’être dans un lit avec plein de gens qui me massent. Il est sur moi, il me fout une tarte. Je suis dans un canapé et je vois des têtes partout. Il me dit : 'Mais tu t’es évanouie'. Je me suis dit : 'Mais c’est horrible'. J’étais trop mal. (...) Je ne m'étais jamais évanouie de ma vie. J'étais couverte de honte."

Vidéo. Mensonges : qui est Alice David, ancienne vedette de la série "Bref" ?

"J'avais envie de tout, sauf de montrer une faiblesse"

Si sur le moment, la comédienne n'a pas vraiment compris ce qui lui arrivait, elle a expliqué dans le podcast avoir eu "une montée de sucre", due au trop grand nombre de verres de Coca qu'elle avait bus. "J'avais trop de sucre dans le sang", a-t-elle déclaré. Cet épisode ne l'a pas empêchée de conquérir l'homme qu'elle convoitait, bien qu'elle aurait aimé que les choses se passent autrement : "En vrai, je me suis sentie comme une princesse. Le mec m'a ramenée, c'était trop mignon. Mais j'avais envie de tout, sauf de montrer une faiblesse."

Alice David a plusieurs fois joué de malchance, puisqu'elle a subi une autre situation humiliante lors d'un rendez-vous avec un homme. "C'était il y a plus de dix ans, on a travaillé ensemble. (...) À l'époque, je suis jeune, j'ai dix ans de moins, je ne suis pas très sûre de moi, j'en fais trop avec la féminité, j'en fais trop avec tout : être trop femme, endosser le costume de la femme mystérieuse et séductrice... Ce genre de codes débiles qui te font toujours éviter ce que tu es toi, donc il faut fabriquer un personnage. Mais un jour, les masques tombent." Alice David s'est en effet retrouvée dans une situation extrêmement embrassante qui a failli signer la mort de sa relation naissante tant elle était gênée et soumise à des clichés de ce qu'une femme doit renvoyer.

Vidéo. Amal Tahir : "À cause des films, la femme a souvent l'impression qu'elle a de la chance d'être aimée"

"Il rentre de voyage, on ne s'est pas vus depuis longtemps, donc on va dans un super restaurant. On mange super bien, je prends des coquilles Saint-Jacques, c'est de la super cuisine. On rentre chez lui, et à un moment donné on commence à démarrer des hostilités, on se roule des pelles sur le canapé", a-t-elle raconté.

"Je me suis dit 'je ne le rappelle plus jamais'"

Malheureusement, la soirée idyllique tourne au vinaigre : "D'un coup, je ne me sens pas bien. (...) J'ai chaud, j'ai mal au ventre, j'ai envie de vomir, je suis trop mal. Je pars aux toilettes, et là je vomis, il faut que ça sorte. Je me tape une intoxication alimentaire toute la nuit. (...) Je m'allonge au lit, ça repart, je cours aux toilettes. J'ai une bassine sur les genoux, ça part de partout. Je ne peux plus rien contrôler, c'est terrible. À ce moment-là, j'avais envie que tout s'arrête. Et là, j'ai le bras qui shoote dans la bassine, et elle tombe dans les toilettes. Je me suis débrouillée pour nettoyer. J'entendais le mec qui tapait, qui disait 'ça va ?', je lui criais 'dégage, pars !' (...) C'était horrible, t'as l'impression que tu vas mourir."

Honteuse, Alice David pense alors ne jamais revoir cet homme. "Le lendemain je suis partie, j'avais cours. Je me suis dit 'je ne le rappelle plus jamais, je le bloque'". Mais, surprise : "On est restés quatre ans ensemble."

Aujourd'hui, à trente ans passés, la comédienne sait qu'elle ne réagit plus ainsi dans ce genre de situation : "Avec mon actuel chéri, ça nous est arrivés d'être malades et tu te dis 'mais en fait, tu t'en fous tellement'. (...) Mais comme quoi on s'en remet, tout va bien et on en rit beaucoup."

À lire aussi :

>> Alice David : "Je me sens dégueulasse, j'ai honte", ce qu'elle a dû faire pour décrocher un rôle

>> Le Grand Swipe : "Quand on a fait le point, on avait 3 ex en commun"

>> Faut-il coucher le premier soir ? Pour Emily Ratajkowski : "C'est une question de dynamique de pouvoir"