Publicité

Anne Hathaway, son combat contre l'anorexie : "Je me contentais de fumer, je ne me nourrissais pas"

Ce jeudi 21 septembre 2023, TF1 rediffuse un film culte : "Le diable s'habille en Prada". Un long-métrage qui met en scène Anne Hathaway dans le rôle d'une journaliste "mal fagotée", qui se retrouve propulsée dans un magazine de mode. Un rôle pas forcément évident pour la comédienne, qui a toujours été très honnête sur ses troubles du comportement alimentaire.

BERLIN, GERMANY - FEBRUARY 16: Anne Hathaway attends news conference of the movie
Anne Hathaway, son combat contre l'anorexie : "Je me contentais de fumer, je ne me nourrissais pas". (Photo by Abdulhamid Hosbas/Anadolu Agency via Getty Images)

S'il y a bien une scène qui a marqué le grand public dans le film "Le Diable s'habille en Prada", c'est celle où Andy, le personnage incarné par Anne Hathaway, reçoit des moqueries parce qu'elle fait une taille 38. Un scandale dans le monde de la mode, où la taille zéro est toujours considérée comme la norme. Pour étoffer sa silhouette dans le film, la comédienne avait avoué avoir porté des prothèses au niveau des fesses et des hanches. En effet, Anne Hathaway a toujours été menue. Pour cause : elle se bat depuis des années contre l'anorexie.

Vidéo. Anne Hathaway : cette décision radicale qu'elle a prise pour le bien de son fils

"C'est une source de honte pour moi"

Au même titre qu'elle avait été très honnête sur sa volonté d'arrêter de boire de l'alcool car elle avait tendance à avoir la main trop lourde, Anne Hathaway a toujours parlé avec franchise de ses troubles du comportement alimentaire. En effet, la comédienne américaine souffre d'anorexie depuis de nombreuses années. Notamment à cause d'un manque de confiance en elle, comme elle l'avait confié au magazine américain People, en 2019.

"J'ai tout mal fait pendant si longtemps", affirmait-elle, expliquant qu'elle n'aimait pas regarder en arrière à cause de son sentiment "de malaise, d'insécurité, de nervosité, d'anxiété." L'interprète de Catwoman avouait alors que la saison des cérémonies, à commencer par les Oscars, était un vrai déclencheur de ses troubles du comportement alimentaire. "Il y a dix ans, j'étais tellement effrayée par la saison des Oscars que je ne mangeais quasiment rien à Noël. Je pensais que les stars de cinéma devaient avoir un certain physique. Je me contentais de fumer, pour passer mes nerfs et je ne me nourrissais pas."

En 2013, elle affirmait déjà à E! News : "Si je suis honnête, il est vrai que je suis toujours obsédée par mon poids, mais je pensais pourtant m’être sortie de l’anorexie. (…) C’est une source de honte pour moi."

"Il ne faut pas s'excuser de prendre de la place"

En 2012, Anne Hathaway a remporté un Oscar pour le rôle de Fantine, dans l'adaptation cinématographique des "Misérables". Pour interpréter la jeune femme émaciée et malade, la comédienne avait non seulement coupé ses cheveux, mais aussi perdu énormément de poids : près de 12 kilos. Le rôle avait malheureusement relancé ses troubles du comportement alimentaire, et au micro du podcast "The Jess Cagle Interview", elle avait confié avoir perdu du poids d'une façon tout sauf saine. "Je perdais énormément de poids en deux semaines. Je n'y connaissais rien à la nutrition, j'en demandais trop à mon corps", regrettait-elle. "Cette perte de poids n'était pas une bonne chose à long terme pour ma santé, et il m'a fallu très longtemps pour m'en remettre", avait-elle conclu.

Heureusement, aujourd'hui, Anne Hathaway va mieux. "J'ai compris qu'il fallait remercier la vie en prenant soin de soi. Il ne faut pas s'excuser de prendre de la place, et je ne savais pas ça il y a dix ans."

Vidéo. Inès, 26 ans : "Arrêtez de dire à quelqu'un qu'il a perdu du poids. Si ça se trouve, il a un problème"

À lire aussi :

>> Couples mythiques : Anne Hathaway et Adam Shulman, amoureux pour la vie

>> Anne Hathaway a arrêté l'alcool : "Mon problème, c'est que j'aimais beaucoup trop boire"

>> Anne Hathaway se sent inspirée par les jeunes : "C'est une génération amusante"