Couvre-feu : les meilleurs tweets aussi déprimants que remplis d'humour

Katia Rimbert
·Journaliste
·5 min de lecture
(Crédit photo : Getty Images)
(Crédit photo : Getty Images)

Ce vendredi 16 octobre à minuit, le couvre-feu prendra effet. Comme l’a annoncé Emmanuel Macron mercredi 14 octobre, cette nouvelle mesure sera mise en place en Île-de-France et dans huit métropoles les plus touchées par le coronavirus. Les sorties seront interdites entre 21 heures et 6 heures du matin afin d’endiguer la pandémie de Covid-19. Face à cette restriction, les internautes oscillent entre désespoir et humour. La preuve avec cette sélection de tweets.

Peut-on rire de tout ? Vous avez quatre heures et les calculatrices sont interdites. Cela pourrait être un sujet du Bac Philo 2021. En tout cas, l’annonce du président de la République mercredi soir n’a fait rire personne, et surtout pas les habitants des zones concernées par le couvre-feu qui prendra effet dès minuit - pour une durée de quatre à six semaines minimum - et engendrera des restrictions. Et puis, passée la surprise du discours d’Emmanuel Macron, certains internautes ont eu assez d’esprit et de malice pour nous faire sourire malgré les mornes soirées que nous avons en perspective.

Chacun chez soi

Forcément, le fait de devoir être chez soi va changer nos habitudes. Finies les soirées entre potes (RIP vie sociale), la séance de 22h au cinéma, le date Tinder qui se prolonge et plus si affinités, le resto en famille, la virée nocturne chez l’épicier en cas de fringale devant Le Meilleur Pâtissier… Et bonjour le flip d’être devant son paillasson à 21 heures pétantes sous peine d’écoper d’une amende de 135 euros. Même la télévision a dû s’adapter. Cela pourrait bien amener à des situations cocasses comme l’ont imaginé certains twittos.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Depuis la crise sanitaire, on n’aura jamais passé autant de temps avec nous-même. Disons, que c’est une jolie façon de dire que la solitude est devenue notre meilleure amie. Et quelque chose nous dit qu’il va falloir redoubler d’inventivité pour occuper les prochaines soirées d’hiver. Oui, vous allez ressortir le Loup Garou, le Uno et le Pictionnary de la cave, comme pendant le confinement. Oui, vous allez de nouveau passer cinq soirs par semaine en visio avec vos parents qui ne savent pas utiliser Zoom/belle-mère qui vous saoule. Oui, tous ceux qui fêtent leur anniversaire dans les prochaines semaines vont clairement se sentir seuls (on est avez vous, les gars). Mais il va falloir s’y faire, parce que cela va quand même durer un petit moment.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Ce matin va être une pure soirée”

Et si la solution c’était de changer complètement de rythme ? Faire enfin ce miracle morning que vous n’arrivez pas à mettre en place depuis des années en se levant à 4h du mat’, prendre un petit déjeuner de compétition ou claquer tous vos tickets restaurant le midi avant de retrouver vos amis (pas plus de six, hein) pour boire un verre à l’anglaise (comprenez à 18h) avant de sauter dans un métro deux heures plus tard... Et vous couchez à 22h, du coup.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Autre solution, trouver des subterfuges pour obtenir le Graal : une attestation dérogatoire. Donc pouvoir mettre le nez dehors après 21 heures, ce qu’on n’aurait jamais imaginé être un privilège en 2020. Se faire passer pour un livreur Deliveroo ou Uber Eats, adopter une petite boule de poils pour pouvoir aller la sortir passer 21 heures... Voilà quelques-unes des idées (à prendre à la rigolade, évidemment) qu’on a pu voir émerger sur Twitter. Et ça nous a fait rire. Après tout, on en a bien besoin !

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

A LIRE AUSSI

>> Couvre-feu, port du masque... Le coronavirus, allié des infidèles ?

>> Fails love du déconfinement : "Mon couple aura survécu au confinement mais pas au déconfinement"

>> Fails love du confinement : "J'ai été bloquée par un ex et ghostée par un mec"