Déconfinement : maquillage, face ID, drague... Ce que le port du masque chamboule aussi dans notre quotidien

Katia Rimbert
Journaliste
(Crédit photo : Getty Images)

Depuis le 11 mai et le début du déconfinement, les Français sont invités à porter un masque, tout particulièrement dans les zones où la distanciation sociale ne peut pas être respectée. Sauf que ces premiers jours de port du masque n’a pas été simple pour tout le monde… Et a eu son lot de de découvertes et de couacs.

Le masque, c’est l’objet qui marquera l’année 2020. Et personne, vraiment personne, ne s’y attendait. On a mis le temps avant de comprendre qu’il était primordial d’en porter un afin de limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus, mais on a fini par y venir. Depuis le déconfinement, il est obligatoire dans les lieux où la distanciation sociale est impossible et très fortement recommandé à chacune de vos sorties. Pour vous protéger vous mais aussi pour protéger les autres. Et comme tout nouvel équipement, tant qu’on ne l’a pas testé, difficile de voir ses limites.

Le maquillage pas toujours compatible avec le masque

L’élément auquel certaines n’avait pas spécialement pensé en mettant leur masque pour la première fois, c’est le make-up. Point de la plus haute importante pour bien de filles pour qui la fin du confinement rime aussi avec réutilisation de tout leur attirail beauté. Est-ce qu’on peut se maquiller quand même, vu qu’on va retirer le masque dans la journée ? Est-ce qu’on a pas plutôt intérêt à matifier son teint tout autour du masque et à ne maquiller que les yeux, quitte à avoir un effet “masque de ski” des plus saillants ? Ah bah oui, tiens, bonne question.

Sur Twitter, plusieurs femmes ont tenté l’expérience pour le meilleur et pour le pire. Entre les traces de fond de teint ou de rouge à lèvres, les économies en produits cosmétiques ou les mauvaises expériences, c’est très drôle !

Impossible de savoir qui se cache sous un masque

Autre problème dû au port du masque, la reconnaissance faciale. Ceux et celles qui utilisent l’option face ID pour déverrouiller leur Smartphone (avec leur visage donc) ont eu une mauvaise surprise. L’appareil ne les reconnaît plus lorsqu’ils sont affublés de leur nouveau must-have. Oups.

Et côté drague, ça se passe comment depuis la fin du confinement ? Eh bien dans ce domaine là aussi, c’est compliqué. Difficile d’avoir un coup de foudre pour quelqu’un dont on ne voit pas l’intégralité du visage et dont on ne devine pas les expressions, impossible de pécho son crush de confinement, contacts sociaux très limités à cause des gestes barrières, techniques d’approche à revoir du tout au tout… Bref, il va falloir d’adapter parce qu’on risque de porter ce nouvel accoutrement encore un petit moment.

A LIRE AUSSI

>> Fails love du déconfinement #1 : "Troisième jour de déconfinement, je ne sais pas quel crush aller voir"

>> Déconfinement : la file d'attente à l'ouverture des magasins Zara hallucine les internautes

>> L'Amour au temps du déconfinement : "Ma vie ne sera plus la même. Je marque le coup avec mon image”