Publicité

Différents d’âge - Boris, 47 ans et Servane, 26 ans : "Je suis tombée enceinte. Il s'est occupé financièrement du bébé et de moi"

Lorsque Servane a croisé le regard de Boris lors de son service, elle n'a pas hésité à lui laisser son numéro. Malgré leur différence d'âge, Servane a trouvé en son compagnon le partenaire rassurant et galant qu'elle cherchait. Ils sont aujourd'hui parents d'un enfant.

Différents d’âge - Boris, 47 ans et Servane, 26 ans :
Différents d’âge - Boris, 47 ans et Servane, 26 ans : "Je suis tombée enceinte. Il s'est occupé financièrement du bébé et de moi"

Crédit : Getty

Servane a 26 ans et elle est serveuse dans un restaurant depuis 4 ans quand elle rencontre Boris, 47 ans : "J’étais célibataire depuis longtemps à cause de mes horaires et du fait que je pouvais presque rien organiser le week-end. J’essayais d’avoir des rendez-vous avec des hommes rencontrés via des applications ou des sites de rencontre. Mais au moment d’organiser quoi que ce soit, c’était toujours trop compliqué. J’ai vu mes collègues avec des enfants galérer et elles avaient déjà leur mec avant de commencer à travailler dans la restauration. J’ai fini par me résigner et me dire que j’allais trouver quelqu’un quand j’allais réussir à quitter ce milieu. Et puis, un soir, j’ai servi une table avec deux hommes qui avaient l’air d’être amis. J’ai eu un coup de coeur pour l’un d’entre eux. Il me faisait des petites blagues, je répondais. C’était très loin de la drague lourde qu’on entend parfois quand on est serveuse. C’est pour ça que je lui ai donné mon numéro de téléphone quand il a quitté sa table. Je ne fais jamais ça mais avec lui, je sentais que c’était différent."

Le soir même, Boris propose d’attendre Servane à la fin de son service : "Il devait raccompagner son ami mais il a proposé d’attendre la fin du service pour qu’on puise boire un café ensemble. Encore une fois, c’était pas du tout lourd ou pas du tout comme un plan cul. C’était super doux, super naturel. J’ai passé le reste du service avec des papillons dans le ventre et un grand sourire sur le visage. Je sentais déjà que ça allait être quelque chose de sérieux. Je n’ai pas pensé à son âge. Après coup, je me suis dit qu’il faisait plus jeune. Une petite quarantaine maximum. Et ça m’allait. Mes collègues m’ont vannée et j’y suis allée. Je n’ai même pas eu le temps de rentrer chez moi prendre une douche. J’y suis allée dans ma tenue de service. Il m’a dit que ça ne le dérangeait pas. On a passé des heures à parler ce soir-là."

Video. Michèle Bernier : "Vieillir, ça peut rendre les hommes cinglés."

À la fin de leur rendez-vous, Boris propose à Servane de la ramener : "On avait été chez lui en voiture pour boire le café et d’habitude, je rentre chez moi à pied du restaurant. Cet espèce de geste romantique, c’est tout lui. J’aime bien son côté gentleman. Mais je pense que c’est quelque chose qui me plairait aussi chez un mec plus jeune. Juste, je ne l’ai jamais trouvé. Devant chez moi, on s’est embrassés. Il a promis de m’envoyer des messages le lendemain, qu’il n’allait pas me laisser comme ça après une si belle soirée. Je pense que ça a aidé qu’il sache déjà que j’avais un travail prenant, avec des horaires un peu décalés. Il a accepté tout de suite que je ne sois pas disponible facilement pour un dîner, comme ça se fait au début de toutes les histoires d’amour. Après, on s’est surtout vus après mes services et pour les petits-déjeuners. Quand il sentait que j’étais trop fatiguée, il me laissait dormir le matin et il y avait toujours des croissants sur la table quand je me levais. Il a continué à le faire après, s’occuper de moi comme ça. Avec lui, je me sens comme une princesse."

Depuis 3 ans, Servane a arrêté de travailler dans la restauration : "La pandémie a accéléré une décision que je murissais depuis longtemps. Je suis tombée enceinte pendant le confinement. Boris a proposé que je fasse une pause dans mon travail pour que je puisse réfléchir à ce que je voulais faire après. Il s’est aussi proposé de s’occuper financièrement du bébé et de moi. Je ne me suis jamais dit que c’était malsain mais je sais que c’est une critique que j’ai pu entendre chez des personnes avec qui je n’étais pas suffisamment amie. Ça a jasé, comme on dit. Grâce à lui, j’ai pu passer du temps avec mon fils et le voir grandir. C’est encore un beau cadeau qu’il m’a fait. Je vais passer encore quelques mois avec lui avant qu’il entre en maternelle et ensuite, je vais commencer une reconversion dans le social. Je veux m’occuper des gens. J’ai surtout beaucoup d’énergie que je veux consacrer à quelque chose de bien. Je me sens soutenue, par Boris principalement, alors je veux soutenir en retour. Que ça parle de notre différence d’âge ne me regarde pas, et ça ne regarde personne en fait, on est heureux, c’est tout."

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

À LIRE AUSSI

>> TABOU - Ils préfèrent les femmes plus jeunes: "Je ne veux pas me faire coincer avec une fille mineure, je ne suis pas un pédophile"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?