Publicité

Différents d’âge - Ella 21 ans, Olivier 42 ans : "Je cherchais un "daddy" et lui une femme jeune et sexy pour des soirées fetish"

Différents d’âge - Ella 21 ans, Olivier 42 ans :
Différents d’âge - Ella 21 ans, Olivier 42 ans : "Je cherchais un "daddy" et lui une femme jeune sexy pour des soirées fetish"

Crédit : Getty

Selon une étude de l’INSEE, 6 hommes sur 10 sont plus âgés que leurs conjointes mais seuls 8% des couples ont plus de 10 ans de différence d’âge. On constate ces dernières années une évolution : l’écart d’âge moyen semble se creuser. Comment vivent ces couples que presque une génération opposent ? Est-il possible de vivre une relation équilibrée quand les deux partenaires ne sont pas au même moment de leurs vies ?

Si vous aussi vous voulez raconter vos belles histoires de vie, d'amitié et d'amour, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

Ella a 21 ans et Olivier, 42 ans. Ils sont en couple depuis un an : "C’est via un site de rencontre entre adultes que nous nous sommes rencontrés. Moi je cherchais un "daddy" et lui une femme jeune et sexy pour des soirées fetish." Ils se voient pour la première fois chez Olivier, qui organise une partie fine avec quelques amis : "J’ai l’habitude d’aller dans ce genre de soirées, ce n’était pas ma première fois. Il y a toujours les mêmes codes, le même genre de personnes. Je n’avais pas spécialement checké le mec qui organisait. C’est pendant la soirée que je me suis dit qu’il me plaisait."

Ella reste quelques heures de plus que les autres convives : "Je suis restée pour ranger un peu. Non pas parce que je pensais que c’était mon rôle mais parce que j’en avais envie. Je me sentais bien dans l’appartement, j’avais envie que la soirée dure un peu plus, j’étais contente de parler avec Olivier. Le courant a continué à bien passer et j’ai fini par passer la nuit. C’est le lendemain matin au petit-déjeuner qu’on a parlé de réitérer l’expérience."

L'habitude de se voir chaque week-end

Ella revient le week-end suivant… et puis le suivant : "Je suis devenue une habituée de ses soirées et à chaque fois, je restais un peu plus. On a commencé à s’envoyer des messages dans la semaine. Parfois pour l’organisation de la soirée, parfois pour des échanges de photos sexy et parfois pour parler de tout et rien. Le sexe est une composante importante de notre relation mais peu à peu, il y a eu autre chose. De la tendresse en plus et une envie qu’on se sente bien tous les deux. Au bout de quelques rendez-vous, je lui ai demandé s'il avait envie qu’on commence une vraie relation."

Video. Michèle Bernier : "Vieillir, ça peut rendre les hommes cinglés."

Olivier a peur de perdre la relation qu’il entretient avec Ella : "Il avait peur du quotidien. Parce qu’il l’avait déjà vécu, il avait peur qu’on rentre dans un schéma un peu planplan et qu’on finisse par ne plus s’aimer. Moi, je suis pour garder la passion le plus longtemps possible mais je ne vois pas l’intérêt de garder ses distances non plus. J’ai proposé mes termes et il a accepté."

Le couple choisit un modèle à leur image, basé sur le sexe et la découverte : "Dans le contrat qu’on a choisi d’accepter l’un comme l’autre, il y a le fait que plusieurs heures par week-end sont consacrées uniquement au sexe, que celui-ci doit venir soit de lui soit de moi. Il y a aussi l’organisation de soirées. Et l’obligation de surprendre l’autre avec des photos, vidéos, messages sexy le plus souvent possible. C’est notre moteur dans la vie et je ne veux pas perdre ça. Peut-être que plus tard, on aura moins l’occasion ou plus l’envie de la même manière mais là, si on pouvait rester enfermés à la maison à ne faire que ça, on le ferait. Alors on a choisi de totalement accepter le truc. Je suis une femme de vingt ans avec un quadra et notre relation est basée sur le sexe. Exactement ce que les gens pensent que c’est."

De la complicité sexuelle mais aussi de l'amour

Entre Ella et Olivier, il y a aussi de l’amour : "L’amour entre nous s’exprime de plein de manières différentes. Pour Olivier, il s’agit de me mettre à l’abri et de m’assurer de pouvoir faire des expériences en toute sécurité, de vivre ma vie et d’évoluer auprès de lui. Pour moi, c’est plutôt une attention portée à lui le plus souvent possible, à son bien-être, à ses envies. On a la chance d’en avoir beaucoup en commun donc ça va nous occuper un moment, pour le reste, on n’est pas jaloux. Grâce à Olivier, j’ai rencontré des couples qui vivent dans le libertinage et sont des personnes mariées très heureuses. C’est ce que je veux être plus tard. Pas question de reproduire un schéma où on finit par se faire chier ensemble. On aime le sexe, je sais que ça ne risque pas de changer, alors vivons-le à fond. C’est beau de partager une passion avec quelqu’un qu’on aime. Tout le monde n’a pas ça."

À LIRE AUSSI

>> Amoureuses d'hommes plus jeunes : "À cause de la différence d'âge, on m'a accusé d'avoir des fantasmes incestueux"

>> Le Grand Swipe : "On a eu un premier échange vif, amusant où il a été rapidement question de fessée, de corsets et dentelles"

>> Pourquoi les hommes font-ils moins de nudes que les femmes ?