Publicité

Dounia Coesens, devenir mère "pas compatible" avec sa carrière : "Une énorme responsabilité"

Dounia Coesens, devenir mère
Dounia Coesens, devenir mère "pas compatible" avec sa carrière : "Une énorme responsabilité" (Photo by Foc Kan/WireImage)

Aux côtés de Michel Cymes, Dounia Coesens est au casting de la série "La doc et le véto", ce mardi 2 mai sur France 3. Révélée dans "Plus belle la vie" à l'âge de 15 ans, la comédienne a grandi sous l'oeil des caméras. Aujourd'hui âgée de 34 ans, elle aime toujours autant son métier très prenant. Interrogée sur la maternité, Dounia Coesens a d'ailleurs estimé que son rythme de vie ne lui permettait pas d'avoir des enfants.

Engagée à 15 ans pour jouer la jeune Johanna Marci, personnage emblématique de "Plus belle la vie", Dounia Coesens a bien changé. Si la question de la maternité concerne rapidement son personnage, qui tombe enceinte alors qu'elle est encore lycéenne avant de faire une fausse couche, il n'en est pas de même pour son interprète dans la réalité. En effet, Dounia Coesens n'a pas d'enfant, et ne souhaite pas en avoir dans un futur proche.

"Je vis seule et je bouge beaucoup"

Dans une interview pour le magazine "France Dimanche", en août 2022, Dounia Coesens a néanmoins confié qu'elle aimerait "beaucoup avoir des enfants" un jour, mais qu'elle ne se sentait pas encore prête et que sa situation ne lui permettait pas pour l'instant. "Je vis seule et je bouge beaucoup pour mon métier, donc je ne suis malheureusement pas sûre que ce soit très compatible", a-t-elle expliqué, ajoutant qu'un bébé représenterait "une énorme responsabilité" pour elle, qu'elle ne se sent donc pas encore prête à assumer.

Vidéo. Chloé Chaudet ("J'ai décidé de ne pas être mère") : "Il faut déconstruire le préjugé tenace d'une seule destinée féminine"

L'actrice a affirmé que ce qui lui avait donné envie de devenir mère, était, entre autres, son implication dans l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque, qu'elle soutient "depuis des années" (l'actrice a notamment participé à "L'Étape du Coeur" organisée en marge du Tour de France). Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à des enfants originaires de pays défavorisés atteints de malformations cardiaques d'être accueillis, hébergés et soignés en France. Mais la comédienne a déclaré ne pas être "certaine qu'ils accepteraient de confier l'un de ces jeunes patients à une femme célibataire qui n'a encore jamais été mère." L'artiste le concède elle-même : elle a ainsi ajouté qu'elle serait "bien embêtée avec ce petit bout qui vient de sortir de l'hôpital et qu'il faut gérer."

"Mes parents ne nous ont jamais poussés à faire des études"

Pour l'instant, Dounia Coesens se concentre donc sur sa carrière, que ce soit au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Malgré les années, sa passion, qui est toujours son métier, est intacte et lui prend le plus clair de son temps. Depuis son premier casting, à 15 ans, pour intégrer la série "Plus belle la vie", jusqu'à aujourd'hui, l'actrice ne s'est jamais détournée de son amour pour le jeu.

Cet amour, elle le doit en grande partie à ses parents (un père acteur, producteur et professeur de théâtre et une mère vendeuse saisonnière) qui l'ont soutenue dans sa démarche dès le début : "Mes parents ne nous ont jamais poussés à faire des études. Si ça marchait tant mieux, sinon tant pis. Ils nous ont transmis l’amour du verbe et des arts" a rapporté la comédienne dans une interview pour Gala, en 2009. Son frère s'est d'ailleurs tourné vers la danse contemporaine, et sa soeur vers la réalisation. Dounia Coesens, qui s'était un temps consacrée à la musique, avait aussi détaillé ses réunions familiales mouvementées, dans cette famille d'artistes : "Ma guitare, je l’emmène partout. Quand on se retrouve en famille, je la sors. Mon frère danse, ma sœur chante et mes parents applaudissent !"

À lire aussi :

>> Arielle Dombasle n'a jamais voulu d'enfant : "Je suis très fière mais, quelques fois, je me dis que je suis un être très bizarre"

>> Juju Fitcats ne veut pas d'enfant : "On me demande très souvent si je suis enceinte. C’est quand même très intrusif"

>> Michel Cymes révèle une erreur courante qu'il faisait dans sa vie sexuelle : "Pendant des années, c’était la question qu'on se posait, c'était dingue !"