Publicité

Emily Ratajkowski se livre sur son quotidien de mère célibataire : "Parfois je me lève et je me dis "m*rde", je suis une mère"

Emily Ratajkowski

NEW YORK, NEW YORK - FEBRUARY 09: Emily Ratajkowski attends the Viktor and Rolf Flowerbomb Party at Jean's in the East Village on February 09, 2023 in New York City. (Photo by Hippolyte Petit/Getty Images)
Emily Ratajkowski se livre sur son quotidien de mère célibataire : "Parfois je me lève et je me dis "m*rde", je suis une mère". (Photo by Hippolyte Petit/Getty Images)

Dans le dernier épisode de son podcast "High Low with EmRata", mis en ligne ce jeudi 9 février, Emily Ratajkowski a raconté quelques anecdotes sur sa vie de mère célibataire et a partagé sa vision de l'amour et du couple à l'approche de la Saint-Valentin.

"Is Love Overrated ?", "L'amour est-il surestimé ?" se demande Emily Ratajkowski dans son dernier épisode de podcast. La mannequin a vécu une idylle avec Sebastian Bear-McClard. De leur union est né un petit garçon, Sylvester Apollo Bear, âgé de un an. Après quatre ans de mariage, le couple s'est séparé en juillet 2022 en raison d'infidélités. La mannequin de 31 ans est donc désormais une jeune mère célibataire.

Être en couple, est-ce que ça "vaut vraiment le coup" ?

Emily Ratajkowski parle régulièrement et librement de ses rendez-vous galants et de ses flirts dans son podcast "High Low with EmRata". Dans le dernier épisode, elle en profite pour interroger le principe de la Saint-Valentin, et exposer sa nouvelle vision de l'amour. À 31 ans, divorcée, la mannequin voit désormais cela davantage comme un "partenariat". "En 2023, qu'est-ce que l'amour et le "partenariat" que cela peut être nous apportent-ils ? Est-ce que cela vaut vraiment le coup ?", se questionne-t-elle. "À 20 ans, j'avais vraiment cette représentation du mariage et des enfants, mais maintenant que je suis une mère célibataire, je sens beaucoup plus que j'ai une famille, davantage que si j'étais en couple".

Vidéo. Morgane Ortin, créatrice d'Amours solitaires : "Ces émotions-là perturbent autant les hommes que les femmes"

Emily Ratajkowski se réjouit de sa vie de néo-célibataire et du fait de faire beaucoup moins de concessions. "Quand je me suis séparée de mon ex, en étant capable de gérer ma vie exactement comme je le voulais, de décorer mon appartement comme je le voulais, c'est un véritable luxe ! (...) Je pense qu'il y a vraiment quelque chose de beau dans le fait de sentir que ma vie m'appartient. Je dois prendre des décisions tous les jours, mais ça ne dépend que de moi et de mes appréciations", s'est-elle émerveillée.

"J'aime le fait de rentrer chez moi dans mon propre lit avec personne dedans, de travailler un peu, de regarder quelques TikToks, et de m'endormir. Je n'ai à rendre de comptes à personne, j'ai façonné ma vie exactement comme je voulais qu'elle soit (...) C'est très libérateur", a-t-elle poursuivi.

"C'est dur d'être une mère célibataire"

Elle se dit comblée et épanouie dans sa vie, et comme beaucoup de jeunes trentenaires actives, Emily Ratajkowski se demande ce qu'un partenaire peut concrètement lui apporter. "J'ai beaucoup pensé à ça parce que pendant mes rendez-vous amoureux je n'arrêtais pas de penser : "Okay, mais est-ce que tu vas améliorer ma vie ? La rendre meilleure qu'elle ne l'est déjà ?" (...) Parce que je suis fatiguée, j'ai plusieurs jobs, j'ai un garçon qui est ma priorité, j'ai un chien, j'ai des amis... Donc qu'est-ce qu'un petit ami peut m'apporter ?"

Pour autant, Emily Ratajkowski est honnête sur les tracas qu'elle peut rencontrer au quotidien, notamment lorsqu'elle élève son fils, et de la solitude qu'elle peut alors ressentir par moments. "C'est dur, être une mère célibataire, ce n'est pas une blague. Être responsable d'une personne sans défense, c'est incroyable. Parfois je me lève tôt le matin et je me dis, “m*rde”, je suis une mère !"" confesse-t-elle.

Vidéo. Agathe Lecaron : "Quand j’ai eu mon bébé, je l’ai regardé et je me suis dit ‘À qui est ce bébé ?’"

Si la trentenaire a fait de son fils sa priorité et se dit bien seule, elle n'exclut pas l'amour pour toujours, mais se demande comment il pourrait s'intégrer à sa vie actuelle et à son besoin d'indépendance. "C'est un peu cynique et anti Saint-Valentin de ne pas penser que quelqu'un puisse améliorer ta vie, mais nous devons aussi penser aux racines de ce que signifie le mariage, à cette traditionnelle monogamie (...) Je pense que c'est très "pratique". Est-ce que l'amour est surestimé ? Je ne sais pas, mais comment expérimenter ce qu'est l'amour sans construire sa vie avec quelqu'un ? (...) En tout cas, je veux toujours cette dopamine et cette ocytocine et l'expérience d'une relation amoureuse. Je pense que c'est un pan important de la vie "a-t-elle conclu.

À lire aussi :

>> Faut-il coucher le premier soir ? Pour Emily Ratajkowski : "C'est une question de dynamique de pouvoir"

>> Emily Ratajkowski, reine de la polémique ?

>> Emily Ratajkowski accuse un journaliste de « slut-shaming » à l'égard de Melania Trump