Balance

23 SEPTEMBRE - 22 OCTOBRE

Amour : Célibataire, vous pourriez vous sentir plus seul que d'habitude. En couple, sachez vous montrer lucide. Pesez le pour et le contre avant de prendre une décision lourde de conséquences.

Travail-Argent : Rien ne pourra vous résister. Vous saurez accorder les avis divergents, mais n'abusez pas de votre influence. Côté finances, les investissements à long terme seront bénéfiques.

Santé : Entreprenez une cure d'oligo-éléments.

19 january
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Affaire Stormy Daniels : la défense de Donald Trump plaide un acquittement "vite fait, bien fait"

    Après trois heures de plaidoirie lors du procès pénal de Donald Trump à New York, ses avocats ont demandé mardi aux jurés un acquittement "vite fait, bien fait" afin d'épargner à l'ancien président américain une condamnation aux conséquences incalculables en pleine campagne présidentielle. Le candidat républicain est accusé de falsification comptable visant à étouffer l'affaire Stormy Daniels, au cours du mois précédant l'élection présidentielle de 2016. Il s'agit d'un procès pénal historique, l

  • Dérapage du déficit public : dialogue de sourds entre le ministre Thomas Cazenave et les sénateurs

    Le ministre des Comptes publics, Thomas Cazenave, a récusé tout retard à l’allumage du gouvernement, ou manque d’information du Parlement, face à l’écart conséquent sur les prévisions de déficit public en 2023, qu’il explique par des recettes plus faibles que prévu, à hauteur de 21 milliards d’euros. Le rapporteur LR, Jean-François Husson, n’a pas lâché le ministre, estimant que l’exécutif avait les informations pour ajuster ses chiffres.

  • VOICI : Pierre-Hugues Herbert (Roland-Garros) : le combat de de son fils, diagnostiqué d'une grave maladie à seulement 4 mois

    Connue pour son rôle de Rosaleen Sullivan dans la série Le coeur a ses raisons, Mamie Laverock est en réanimation après être tombée de cinq étages d’un balcon, selon une page GoFundMe organisée par sa famille.

  • États-Unis : au procès de Donald Trump, ses avocats demandent au jury de l’acquitter « vite fait, bien fait »

    Lors de ce procès, le jury doit décider si Donald Trump s’est rendu ou non coupable de falsifications de documents pour cacher un paiement de 130 000 dollars à l’actrice de films X Stormy Daniels.

  • FEMME ACTUELLE - Florent Pagny : cette chanson qui lui a valu un appel du gouvernement et des “représailles”

    Souffrant d'un cancer, Florent Pagny a décidé de mettre en pause sa carrière musicale. Lundi 27 mai 2024, le chanteur a pourtant annoncé faire son retour sur scène très bientôt, à l'occasion d'un événement caritatif.

  • "Ce n'est pas beau du tout" : Meghan Markle, un exemple à ne surtout pas suivre ! Et c'est une personnalité haut placée qui le dit

    Un voyage mauvais pour leur image ? En tout cas, il n'a visiblement pas plu à grand monde ! Déjà très critiquée par les...

  • L’Afrique sans clichés dans l’œil de la photographe Isabelle da Piedade

    LA CHRONIQUE DE BENAOUDA LEBDAI. À travers la publication de deux beaux livres consacrés au Mali et au Sénégal, la photographe et autrice donne à voir une Afrique.

  • VOICI : Coline d'Inca (Plus belle la vie) : l'ex-compagne de Marwan Berreni débarque dans Un si grand soleil

    Une nouvelle comédienne va apparaître au générique d’Un si grand soleil à partir de l’été prochain, selon les informations de Télé-Loisirs. Les téléspectateurs de Plus belle la vie connaissent bien Coline d'Inca, recrue du feuilleton de France 2.

  • Kylian Mbappé a-t-il le droit de s'afficher sous les couleurs du Real Madrid avant la fin de son contrat au PSG?

    Si Kylian Mbappé a affirmé qu’il ne tarderait plus à annoncer son futur club, pas sûr que le joueur puisse s’afficher avant l’Euro avec le maillot du Real Madrid. Même s’il n’y a pas de règle établie pour tous, cela ne semble pas être la tendance. En revanche, aucun souci pour la signature de son contrat.

  • Alizé Cornet n'a pas perdu de temps ! Celle qui a joué dans une série très connue décroche déjà un nouveau travail

    Ce mardi 28 mai 2024, Alizé Cornet a tiré sa révérence dans le tennis. Après sa défaite contre la chinoise numéro 8 mondiale...

  • Florie Galli (Familles nombreuses, la vie en XXL) : ce qu'il faut savoir sur la famille

    Quelques jours après avoir accouché, Florie Galli (Familles nombreuses) est rentrée chez elle avec son petit dernier. Elle a dévoilé une adorable photo de la rencontre de son bébé avec son grand frère.

  • Valence : Une ado de douze ans morte étouffée, sa mère blessée d’un coup de couteau

    enquête - L’autopsie de la mineure « n’a pas permis de mettre en évidence des éléments (…) laissant penser à l’intervention d’un tiers », selon le parquet

  • Jim Parsons : qui est son compagnon Todd Spiewak ?

    Les fans de The Big Bang Theory ne désespèrent pas de revoir un jour les acteurs reprendre leur rôle. D’autant plus que Jim Parsons (Sheldon) et Mayim Bialik (Amy) l'ont récemment fait pour le final de Young Sheldon. Cependant, le premier n'a pas les mêmes envies que les téléspectateurs.

  • Macron et Scholz accordent leurs violons sauf sur les missiles livrés à l'Ukraine

    Défense, épargne, croissance : Emmanuel Macron et Olaf Scholz ont marqué mardi leur volonté de travailler ensemble à de nouveaux projets pour l'Europe, mais le président français est allé beaucoup loin sur l'Ukraine en estimant qu'elle pouvait frapper en Russie avec des missiles occidentaux."On doit leur permettre de neutraliser les sites militaires d'où sont tirés les missiles (...) les sites militaires depuis lesquels l'Ukraine est agressée", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse à l'occasion d'un conseil des ministres franco-allemand au château de Meseberg, près de Berlin."Mais on ne doit pas permettre de toucher d'autres cibles en Russie et évidemment des capacités civiles", a-t-il aussitôt ajouté.Le débat sur l'usage ou non sur le sol russe des armes occidentales fournies à l'Ukraine agite Washington et les capitales européennes.Les plus réticentes jusqu'ici - Rome et Berlin notamment - brandissent le risque d'escalade, d'extension du conflit, avec en filigrane le risque de l'utilisation de l'arme nucléaire par le président russe Vladimir Poutine."Nous ne voulons pas d'escalade", a répété M. Macron. "Ce qui a changé c'est que la Russie a un peu adapté ses pratiques" et attaque l'Ukraine depuis des bases qui sont en Russie.Le chancelier est lui resté plus évasif, sachant que l'Allemagne refuse de livrer des missiles de longue portée (plus de 500 km) à l'Ukraine, à la différence de Paris, Londres et Washington."L'Ukraine a toutes les possibilités de le faire, en vertu du droit international", a-t-il déclaré. "Il faut le dire clairement, elle est attaquée et peut se défendre".Le président russe Vladimir Poutine a plus tôt mis en garde contre l'usage d'armes occidentales contre le territoire russe, évoquant des "conséquences graves" et appelant les États européens à réfléchir à l'enjeu.- "Choqué"-L'Otan pousse les capitales occidentales à lever des restrictions qui "lient les mains dans le dos des Ukrainiens", selon les termes de son secrétaire général, Jens Stoltenberg.Emmanuel Macron a par ailleurs refusé de "commenter des rumeurs" sur l'envoi d'instructeurs français en Ukraine, annoncée la veille par Kiev qui est ensuite revenu sur cette annonce. Le président Poutine a affirmé que des instructeurs militaires occidentaux étaient déjà déployés en Ukraine, en prétendant être des mercenaires.Le président a suscité le désaccord de certains partenaires européens, dont l'Allemagne, en n'excluant pas l'envoi de militaires français sur le sol ukrainien.Sur Gaza, le président français s'est dit "choqué", "bouleversé" par les victimes civiles de l'offensive israélienne à Rafah. Il s'est dit "prêt" à reconnaître un Etat palestinien mais au "moment utile" et pas sous le coup de l'émotion.Le chancelier, dont le pays soutient traditionnellement Israël en raison de sa responsabilité historique dans la Shoah, est resté sur une positon plus mesurée.Emmanuel Macron, qui achevait une visite d'Etat de trois jours en Allemagne, et Olaf Scholz ont par ailleurs multiplié les gestes de bonne entente, au-delà des différends, dans le décor bucolique du Brandebourg, aux portes de Berlin.Le chancelier s'est efforcé à plusieurs reprises de parler en français, comme son hôte l'avait fait en allemand tout au long de son voyage.Sur la défense antimissile, "nous sommes prêts à lancer une coopération de long terme ensemble", a signalé le président Macron en pointant une volonté d'"autonomie" s'agissant des frappes dans la profondeur.- "La paix, un risque" -En matière économique, les deux dirigeants souhaitent la création d'un "produit d'épargne européen" afin de mobiliser les capitaux privés au service de la croissance.L'Union européenne souffre de la fragmentation de ses marchés des capitaux, morcelés entre les différents pays membres.Mardi matin, le président français s'est vu remettre le Prix international de la Paix à Münster (ouest) pour son engagement européen, notamment pour la paix en Ukraine. "Faire la paix est un risque (..) il faut (aussi) trouver les voies et moyens de continuer à parler à l'ennemi pour, à un moment, signer une paix", a-t-il souligné.Le prix, qu'il devait recevoir l'an dernier, lui avait été initialement décerné pour son dialogue avec le président russe afin de tenter d'empêcher puis stopper l'offensive russe en Ukraine en 2022.Mais le dirigeant français, souvent critiqué pour ces initiatives, a depuis rompu tout contact avec le maître du Kremlin.vl/smk/fjb

  • Guerre Israël-Hamas : la jetée construite à Gaza endommagée, l’envoi d’aide humanitaire suspendu

    La réparation du pont prendra au moins une semaine. En attendant, la livraison d’aide humanitaire est suspendue.

  • LR, PS et LFI sont-ils mauvais perdants ?

    LA CHRONIQUE D’ARTHUR CHEVALLIER. L’exaspération des partis d’opposition au débat télévisé entre Gabriel Attal et Jordan Bardella révèle une faillite à renouveler le corps politique.

  • VOICI - Pierre Garnier fait une annonce surprise sur la scène du Zénith de Paris et prend ses fans de court

    On ne l'arrête plus ! Pierre Garnier continue la tournée Star Academy avec ses camarades. Il s'apprête aussi à sortir son tout premier album, le 7 juin prochain. Il réservait une surprise à ses fans ce mardi 28 mai 2024 : sa toute première tournée ! Beaucoup se sont réjouis pour lui, mais il y a aussi eu des déçus.

  • 3 films et 950 millions de dollars : 7 ans après, cette saga de science-fiction à succès sera de retour au cinéma

    Sorti dans nos salles en 2014, le film de SF "Le Labyrinthe" va déjà avoir un reboot. Wes Ball, le réalisateur de la trilogie produira cette nouvelle version.

  • 93 ans, 75 films, 4 Oscars : Clint Eastwood fera-t-il bientôt son retour au cinéma ?

    Malgré ses 93 printemps bien tassés, cette star hollywoodienne mythique n'est pas près de ranger sa caméra au placard ! Quel est son nouveau projet ? On fait le point !

  • Dans une crèche suisse, un robot venu d'ailleurs parle aux enfants

    Assis en cercle sur le sol d'une crèche de Lausanne, en Suisse, des enfants écoutent avec enthousiasme les sages paroles d'un robot sympathique aux allures d’extraterrestre répondant à leurs questions sur les girafes ou les brocolis.Quand ces bambins de 3 ans seront adultes, interagir avec un robot sera peut-être aussi commun qu'utiliser un smartphone aujourd'hui. Cette crèche suisse baptisée Nanosphère a donc décidé de prendre une longueur d'avance. Depuis janvier, le robot Nao en est un visiteur régulier. C'est un compagnon d'apprentissage interactif plutôt qu'un professeur de substitution. Tandis que les parents déposent leurs enfants la crèche, située sur le campus de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, Nao, installé sur un banc, les accueille du haut de ses 58 centimètres. "Salut, je m'appelle Nao. Je suis heureux d'être aujourd'hui a la Nanosphère", dit-il d'une voix enfantine et haut perchée."Je suis parti de ma planète il y a quelque temps déjà pour venir et te rencontrer. Je me réjouis de faire ta connaissance et de pouvoir échanger avec toi dans les semaines à venir! Je te souhaite une très belle journée", ajoute-t-il.Certains enfants lui passent devant, d'autres lui font un signe de la main, le pointent du doigt, lui touchent la main ou le regardent, fascinés.- Un visiteur enchanteur -"Comment sera le futur des enfants ? Est-ce qu'ils seront amenés à travailler avec des robots ?", s'interroge auprès de l'AFP Olivier Delamadelaine, directeur général d'Educalis, groupe d'éducation spécialisé dans le secteur de la petite enfance. "La réponse, on ne l'a pas définitivement mais très probablement oui, donc comme on est dans un lieu d'apprentissage il est important de les sensibiliser suffisamment tôt à ce qu'ils soient habitués à travailler avec des robots, ce sera des réflexes qu'ils auront pour le futur", précise-t-il.Une fois en classe, Eve L'Eplattenier, directrice de l'établissement, et ses 14 élèves s'assoient en cercle autour de Nao. "Il va vous expliquer plusieurs choses", leur dit-elle, avant de préciser que contrairement à eux, Nao ne grandira jamais."Est-ce que vous aimez les brocolis? C'est très bon pour la santé", affirme le robot que la maîtresse installe sur une table. Les enfants s'agglutinent autour de Nao, certains jouant des coudes pour s'en approcher."Pas de bagarre!", les avertit leur ami futuriste.Encouragés par leur maîtresse, les chérubins tentent de le piéger avec des questions telles que: "Je suis un animal avec une trompe, qui suis-je ?". A la moindre bonne réponse, des gloussements hilares et contagieux se propagent parmi la petite assemblée.- "Le petit savant de la bande" -Assis dans un coin, Gabriel Paffi, étudiant en master de robotique, glisse les bonnes réponses à Nao. Il programme le robot en codant et l'adapte aux besoins de la crèche. "Le but, c'est de le rendre automatisé et qu'il n'ait plus besoin de moi pour se déplacer et pour répondre aux enfants", explique-t-il. Les premiers robots Nao ont été commercialisés en 2008 par la marque allemande United Robotics Group. Six générations de robots se sont succédé et 15.000 unités ont été vendues. Nao devrait passer plusieurs années dans les crèches Educalis au fur et à mesure que ses capacités augmentent. "Les enfants sont curieux de voir ce que va dire, ce qu'il va faire. C'est un compagnon de petites astuces et de conseils", assure Eve L'Eplattenier. "Je pense qu'il va assez vite se positionner comme le petit savant de la bande", plaisante la maîtresse. Quant aux parents, ils sont également curieux de voir comment Nao va se faire une place."Je pense que c'est un bon moyen d'aider les enfants à progresser avec les nouvelles technologies", assure Guillaume Quentin, un papa."Apparemment il a des fonctionnalités qui vont quand même beaucoup plus loin que ce qu'on a vu jusqu'à maintenant. Ca va être intéressant à voir", ajoute-t-il.Quand vient l'heure pour Nao de retourner sur sa planète, chaque enfant vient lui dire au revoir par un signe de la main.Le robot leur répond en les appelant par leur prénom: "Je vous aime. Je vais revenir, bientôt. Au revoir les enfants. Ciao."rjm/vla/jt/ybl