Cancer

22 JUIN - 22 JUILLET

Amour : Vous n'aurez qu'une envie : exprimer à votre entourage votre bonheur intérieur. N'en faites pas trop, au mieux vous feriez des sceptiques, au pire des jaloux. Cela en vaut-il bien la peine ?

Travail-Argent : Vous vous attaquerez courageusement aux tâches de la journée en émaillant vos activités d'une pointe d'humour. Vous aurez toujours le bon mot qui feront naître sur les lèvres de vos collègues des sourires radieux.

Santé : Tout va bien. Vous avez une forme éclatante.

03 august
Illustrations de Jo Ratcliffe
  • Euro 2024: l'Espagne et Fabian Ruiz écrasent la Croatie pour entrer dans la compétition

    L'Espagne a envoyé un message fort pour son entrée dans l'Euro 2024 contre la Croatie. Grâce à une première période étincelante de Fabian Ruiz et le très jeune Lamine Yamal déjà décisif, la Roja s'est imposée 3-0 dans le premier match du « groupe de la mort ». Moqué, voire conspué par les supporters du PSG après une fin de saison délicate, marqué par une performance très décevante contre Dortmund en demi-finale de la Ligue des champions, Fabian Ruiz est entré dans son Euro comme s’il sortait d’u

  • Dans les cortèges anti-RN, la peur diffuse des manifestants

    "Peur" de l'arrivée du RN au pouvoir, du retour des divisions à gauche: en France, samedi, les dizaines de milliers de manifestants contre l'extrême droite ont défilé avec une inquiétude qui colle aux coeurs, pour ne pas rester "à ne rien faire".Il y a les anciens des manifestations monstres du 1er mai 2002 contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, des vieux sympathisants de gauche, des familles venues battre le pavé avec leurs enfants car elles "n'imaginent pas leur avenir dans un État fasciste". Et des jeunes qui "emmerdent le front national", reprenant un hymne punk qui tutoie les quatre décennies.A Marseille, la foule est diverse à l'image d'une ville nourrie par les immigrations. A Paris, cette diversité est moins visible. Et à Nice, le cortège qui a remonté la principale artère commerciale du centre ville, a rencontré indifférence, moqueries ("c'est le carnaval") et parfois franche hostilité ("moi je vote français !").La France anti-RN s'est donnée rendez-vous samedi dans les rues à l'appel des syndicats, des associations et des partis de gauche pour être "ensemble contre l'extrême droite" dans un pays où la perspective d'une entrée de Jordan Bardella, patron du RN, à Matignon n'a jamais été aussi proche. Philippe Villechalane, 70 ans, militant dans une association de chômeurs, avait manifesté en 2002. A l'époque, il "ne pensait pas qu'il y avait un vrai danger que l'extrême droite arrive au pouvoir", rembobine ce manifestant croisé à Paris. Mais "là oui" car "idéologiquement la droite a gagné".Dans le cortège parisien, au milieu d'une forêt de mains de SOS racisme, Isabelle, une enseignante quinquagénaire fait la moue: "en 2002 on n'avait même pas réussi à défiler tellement il y avait de monde"."On s'est habitué, c'est malsain", se désole Alice Ribière, 39 ans, une enseignante qui défile à Nice.-"Guerres intestines"-"Moi je suis plutôt modérée mais aujourd'hui on doit se mobiliser, si on ne le fait pas on ne le fera jamais", analyse Sandrine Arnautou, cadre à l'université de Lorraine, venue avec sa fille et son mari à Nancy. "Je crois que les électeurs RN ne sont pas forcément fachos. C'est un vote de colère. Il faut prendre conscience de cette colère, y répondre", avance cette manifestante.A Nantes, Marseille, Reims, Clermont-Ferrand ou Toulouse, la "peur" d'une accession de l'extrême droite au pouvoir transpire à chaque coin de phrase. "J'avais besoin de me retrouver avec un grand nombre de personnes pour sentir que je ne suis pas la seule. Le passage de l'extrême droite au pouvoir me fait peur", lâche Amélie Rouanet, 32 ans, travailleuse sociale à Toulouse. Le "RN fait vraiment peur, c'est contre mes valeurs, je fais des études pour être enseignante d'histoire-geo et je n'ai pas envie qu'on m'impose des programmes", glisse Ariane Guinamand, 22 ans, venue manifester pour la première fois à Clermont-Ferrand.  Dans les cortèges, beaucoup de manifestants ont le coeur à gauche et regardent avec espoir, perplexité ou peur, encore, les soubresauts du Nouveau Front populaire, l'alliance électorale des partis de gauche, déjà ébranlée par des accusations de "purges" visant LFI."On est dans une période très fasciste, on est très inquiets. Les urnes c'est important, la rue aussi. Les guerres intestines à LFI, c'est pas le moment, l'heure est à l'union", observe à Paris l'acteur Swan Arlaud connu pour son engagement à gauche.Mais les manifestations ont aussi attiré au-delà des habitués des cortèges. A Bordeaux, Pierre Planiol, 24 ans, ouvrier agricole est l’un des rares manifestants présents avec le drapeau français. "C’est le drapeau de la République qui nous rassemble tous et que l’extrême droite récupère et déshonore", dit le jeune homme qui se présente comme militant UDI et dit avoir voté pour Valérie Hayer aux européennes, la candidate du camp d'un Emmanuel Macron unanimement rejeté dans les défilés.."C’est important (de manifester). Même si avec la gauche on ne partage pas grand-chose, on partage le même drapeau, le même pays et le même amour de la démocratie", complète-t-il. Une démocratie qu'il juge aujourd'hui "en danger" face au RN. C’est les héritiers de qui on sait".grd-bur-juc-vla/lbx

  • Euro 2024: l’Espagne surclasse la Croatie dans le premier choc de la compétition et envoie déjà un message

    Triple championne d’Europe, l’Espagne a parfaitement débuté l’Euro 2024 en détruisant la Croatie à Berlin ce samedi (3-0). Outsider de la compétition, la Roja envoie un message à la concurrence.

  • David Beckham "obsédé par l’argent" : ces nouvelles révélations sur l’ancien footballeur qui vont faire parler

    Prochainement, "The House of Beckham: Money, Sex and Power", sortira. Ce livre fait des révélations explosives sur David Beckham et sa manière très étrange de gérer sa fortune, oubliant parfois de déclarer quelques millions...

  • Emoi après la "purge" à LFI, Hollande surprend... la gauche inquiète pour son Nouveau Front populaire

    Coup de massue à gauche, à peine réunie sous la bannière du Nouveau Front populaire, la décision de LFI de ne pas réinvestir plusieurs figures opposées à Jean-Luc Mélenchon a mis le feu aux poudres, une crise qui risque d'être également entretenue par la candidature surprise de François Hollande.Autre sujet potentiel de zizanie au sein du Nouveau Front populaire, la candidature de François Hollande en Corrèze, qui a surpris jusque dans les rangs socialistes et dont le bilan au pouvoir est critiq

  • "Purge", Quatennens... Mélenchon justifie les décisions prises par LFI pour les législatives

    Alors que le Nouveau Front populaire connaît des dissensions en raison notamment des choix concernant les candidats investis par La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon reste ferme sur les décisions prises par son parti, au sein duquel il garde une place prépondérante.

  • Manifestation contre l’extrême droite : "Je ne veux pas vivre dans une France raciste et fasciste"

    De notre envoyée spéciale dans le cortège parisien – Des centaines de milliers de Français ont déferlé dans les rues samedi pour dire non à l'extrême droite, répondant à l'appel d'un large front uni de syndicats, d'associations et de la coalition de gauche du Nouveau Front populaire. Face à la menace d'un RN aux portes du pouvoir, la mobilisation citoyenne a été d'une ampleur inédite, nourrie par la peur de voir l'extrême droite s'imposer et par l'espoir d'un changement de cap avec une gauche un

  • Vajacial : C’est quoi ce soin tendance pour prendre soin de ses parties intimes ?

    jardin secret - Ce soin esthétique prisé chez les femmes aux Etats-Unis se démocratise petit à petit en Europe

  • La bande-annonce du film Netflix Sous la Seine

    Un maître du genre vient de partager ses impressions sur ce thriller, numéro 1 du top Netflix. Il révèle être particulièrement surpris par son intrigue ainsi que sa réalisation, incitant de nombreux spectateurs à le visionner.

  • Législatives en France: la candidature surprise de l'ancien président François Hollande

    Après un petit couac, l'ancien président François Hollande sera bien candidat aux législatives anticipées du 30 juin sous la bannière du Nouveau Front populaire et investi par le Parti socialiste. Il sera candidat dans son fief, la Corrèze. Il a expliqué samedi 15 juin les raisons de son choix à la presse depuis la ville de Tulle dont il a longtemps été maire. Un retour soudain dans la vie politique qui a pris de court le Parti socialiste et pourrait créer des tensions au sein du Nouveau Front p

  • Du jamais vu ! Un salaire historique proposé à Camille Combal et ce n'est pas pour TF1

    Le présentateur de TF1 aura-t-il un nouveau projet à la rentrée ? C'est ce que confient nos confrères de "Public" dans leur...

  • Marée de fidèles au mont Arafat, étape phare du grand pèlerinage musulman

    Une marée de fidèles a déferlé samedi sur le mont Arafat, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, où environ 1,8 million de musulmans accomplissent le grand pèlerinage sous une chaleur extrême. Les pèlerins ont passé la journée à réciter le Coran et prier sur cette colline de 70 mètres de haut, près de La Mecque, où le prophète Mahomet aurait prononcé son dernier sermon. "C'est le jour le plus important", a affirmé Mohamed Asser, un pèlerin égyptien de 46 ans, en disant avoir une liste de gens lui ayant demandé de prier pour eux. "J'ai prié aussi pour les Palestiniens. Que Dieu leur vienne en aide", a-t-il ajouté.Selon les autorités saoudiennes, le hajj a réuni environ 1,8 million de musulmans, dont 1,6 million venus de l'étranger. Ce nombre est similaire à celui de 2023, et inférieur aux 2,5 millions enregistrés avant le Covid-19, en 2019.- "Frères de Palestine" -  Le pèlerinage se déroule cette année dans l'ombre de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza. Le ministre du Hajj, Tawfiq al-Rabiah, a prévenu qu'aucun slogan politique ne serait toléré, mais cela n'a pas empêché un pèlerin de scander son soutien aux Palestiniens, bombardés depuis plus de huit mois dans le territoire assiégé. "Priez pour nos frères de Palestine, de Gaza (...) Que Dieu donne la victoire aux musulmans", a-t-il lancé.Dans un message adressé samedi aux pèlerins, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que "la résistance inébranlable de la Palestine et du peuple patient et opprimé de Gaza (...) doit être soutenue de toutes les manières possibles". Quelque 2.000 Palestiniens dont la moitié sont des membres de familles de victimes à Gaza ont été invités cette année par le roi Salmane pour le pèlerinage, qui se déroule sur plusieurs jours à La Mecque et dans ses environs.Après avoir passé la nuit dans des tentes à Mina, les pèlerins ont affronté à Arafat le soleil brulant de l'été dans le royaume du Golfe, l'une des régions les plus chaudes au monde, et des températures qui ont atteint les 46 degrés Celsius, selon le centre saoudien de météorologie.  - "Un peu effrayante" -Les chapeaux étant interdits pour les hommes pendant les rituels, beaucoup portaient des ombrelles, tandis que d'autres essayaient de se rafraîchir dans les rares zones d'ombres du site ou sous des brumisateurs géants.  Pour prévenir les coups de chaleur, notamment parmi les plus âgés, les autorités saoudiennes ont appelé les pèlerins à se protéger du soleil et à boire régulièrement. L'année dernière, plus de 10.000 cas de maladies liées à la chaleur ont été recensés durant le hajj, dont 10% de cas graves, selon un responsable saoudien.  Arrivé tôt le matin sur le mont Arafat, Ahmad Karim Abdelsalam, un Indien de 33 ans, trouvait l'idée d'y passer toute la journée "un peu effrayante".  "Mais si Dieu le veut, tout se passera bien", a-t-il ajouté.Le hajj est l'un des cinq piliers de l'islam. Tous les musulmans sont censés l'accomplir au moins une fois dans leur vie s'ils en ont les moyens. Les visas pour La Mecque sont octroyés sur la base de quotas par pays. Après avoir attendu quatre ans pour réaliser son rêve, la Libyenne Nouria Abdou a eu du mal à retenir ses larmes d'émotion: "C'est tellement difficile d'arriver ici".Allongé sur le sol un peu loin, Abdelrahman Siyam, un Irakien de 55 ans, s'est accordé un repos bien mérité après avoir beaucoup marché, malgré sa prothèse de jambe. Au coucher du soleil, les fidèles se rendront à Muzdalifah, toujours dans les environs de La Mecque, où ils dormiront à la belle étoile et ramasseront des cailloux qui leur permettront de procéder dimanche à la symbolique "lapidation du diable".Ils célébreront dimanche également l'Aïd al-Adha (fête du sacrifice) observée par les musulmans à travers le monde.  Outre le 1,8 million de pèlerins pour le hajj, l'Arabie saoudite a accueilli en 2023 13,5 millions de fidèles pour la omra, le petit pèlerinage pouvant se faire toute l'année, et vise à atteindre 30 millions d'ici 2030. saa/mh/hme/vl

  • Guerre en Ukraine : « Propagande », « paix dictée », Italie et Allemagne rejettent les propositions de Vladimir Poutine

    RÉCAP' - « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

  • Françoise Hardy : cette liaison adultère de la chanteuse qui avait mis Jacques Dutronc plus bas que terre

    On parle beaucoup des infidélités de Jacques Dutronc envers Françoise Hardy. Mais la chanteuse, lassée des errances volages de son mari, a également vécu une aventure extra-conjugale.

  • VOICI : "On ne nous prévient pas assez" : Mathieu Ceschin (ADP) éreinté par sa paternité, il se confie

    Le 28 mai, Mathieu Ceschin est devenu papa pour la première fois grâce à une gestation pour autrui (GPA) en Colombie. Celui qui s'est toujours voulu transparent quant à son parcours vient de partager une grande nouvelle sur la Toile ce samedi 15 juin.

  • UBB-Racing 92: Bielle-Biarrey de retour sur le banc côté bordelais, le Racing ne change pas son XV de départ

    Les compositions du barrage entre l'Union Bordeaux-Bègles et le Racing 92 (dimanche, 21h05) sont tombées. Du côté de l'UBB, Yannick Bru a procédé à plusieurs changements, Louis Bielle-Biarrey est de retour sur le banc. Pour le Racing, Stuart Lancaster a conservé le même XV de départ que lors de la dernière rencontre.

  • « Pas envie d’un nouvel Albertville » : comment Marseille mise sur l’après-JO

    La cité phocéenne, qui compte sur l’été olympique pour valoriser ses atouts, veut profiter à long terme de l’effet moteur des Jeux olympiques et de ses enveloppes financières.

  • L'Éthiopie ouvre son secteur bancaire aux investisseurs étrangers

    C’est un pas de plus vers la libéralisation de l'économie en Éthiopie : le gouvernement d'Addis-Abeba autorise les banques étrangères à s'implanter dans le pays, longtemps fermé aux investisseurs étrangers. Le projet de loi gouvernemental devra passer devant le Parlement. Il prévoit que « toute banque étrangère, solidement établie et en bonne santé financière, pourra implanter une filiale », en Éthiopie et qu'elle pourra détenir cette entité en partie ou en totalité.Toute banque étrangère pourra

  • Législatives: retour en politique de l'ex-président François Hollande, candidat en Corrèze

    François Hollande a crée la surprise samedi: l'ancien chef de l'Etat a annoncé être candidat aux législatives en Corrèze, un retour soudain dans la vie politique qui a pris de court le Parti socialiste et pourrait créer des tensions au sein du Nouveau Front populaire.Ce retour politique surprise de François Hollande, détesté par une partie de la gauche radicale, a été "acté" par le parti socialiste, qui lui accorde l'investiture, se rangeant au choix de la fédération socialiste de Corrèze.

  • The Boys (Prime Video) : l'insolite et très drôle anecdote sur Chace Crawford et son costume dans la série

    À la fin de l'épisode 3 de la saison 4 de The Boys, Homelander (alias Le protecteur dans la version française) décide de retourner d'où il vient. Lors d'une interview donnée à Télé-Loisirs, Antony Starr, son interprète, nous a teasé le prochain épisode et nous a expliqué pourquoi il était incontournable.